Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Anime Uchouten Kazoku (Eccentric Family)

Discussion dans 'Manganime' démarrée par S.t.L, 15 Juillet 2013.

Publicité

  1. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    Uchouten Kazoku
    有頂天家族
    uchouten-kazozku-00.jpg
    Titre alternatif : Eccentric Family​
    Domaine : Série TV - 13 épisodes (24min/ep)​
    Année de Production : 2013 (été)​
    Staff
    Auteur : Tomohiko Morimi (The Tatamy Galaxy - Yojō-Han Shinwa Taikei

    Studio : PA Works (True Tears et de la daube)​

    Réalisateur : Yoshihara Masayuki (Mai no Mahou to Katei no Hi, Banno Yasai Ninninman)

    Original Character Design : Kumeta Kouji ( Sayonara Zetsubo Sensei )​

    Musique : Fujisawa Yoshimasa (Love Live! School idol project)
    OP / ED


    Opening Theme:



    Ending Theme:

    Genres : surnaturel, seinen, slice of life, folklore japonais.​
    Site officiel : http://uchoten-anime.com
    Uchouten Kazoku - OP - Large 02.jpg
    SYNOPSIS
    A Kyoto, 3 races coexistent : Les Tanuki qui peuvent prendre n'importe quelle forme, les Tengu qui volent dans le ciel et les humains.​
    Shimogamo Yasaburou est un tanuki adolescent dont le père, un membre très respecté de la communauté est mort quelques années avant le début de l'anime, dans des cirsconstances aussi mystérieuses que cocasses. Il vit désormais avec ses 3 frères et sa mère.​
    C'est sa vie, celle de sa famille et de nombreux autres personnages excentriques que nous voyons évoluer autour des mystères et secrets de toute cette communauté.​
    PERSONNAGES PRINCIPAUX
    yasaburo_shimagomo_51816.jpg
    (il est pas choux?)
    Shimogamo, Yasaburou
    3eme fils de la famille Shimogamo. Figure de l'adolescent curieux mais un peu feignant, il se dit être fasciné par les Tengus. Il aime prendre la forme d'humaines bien que son sexe soit masculin.​
    Il entretient une relation complexe de maître/disciple avec Akadama Sensei.​
    yaichiro_shimogamo_51815.jpg
    Shimogamo, Yaichirou
    1er fils de la famille Shimogamo. Il en est aussi le plus responsable, mais s'avère être une personne extrêmement soucieuse qui perd facilement son sang froid. Tout le monde le plein car ses frères sont des bons à rien.​
    p-a-works-new-anime-uchouten-kazoku-announced-06.jpg
    Shimogamo, Yajirou
    2eme fils de la famille Shimogamo. Un jour il c'est transformé en crapaud et n'a plus eu la force de reprendre une autre forme.​
    yashirou-1.png
    Shimogamo, Yashirou
    4eme fils de la famille Shimogamo. Le plus jeune, plutôt peureux il se laisse facilement impressionner et est souvent protégé par ses frères. Malgré tout il est très impliqué dans sa famille et cherche à les aider en travaillant.​
    mother.jpg
    Shimogamo, Mother
    Sous sa forme humain elle se fait surnommer le prince, un personnage assez excentrique et démonstratif. Pourtant elle s'avère être une véritable mère, à la fois présentée comme une femme sensible et une mère courage.​
    akama.jpg
    Akadama-sensei
    C'est un papy Tengu, qui depuis ses problème de dos, ne peut plus faire grand chose. Yasaburou le considère comme son maître et s'occupe énormément de lui. Malgré tout il apparaît qu'ils nourrissent tout les deux des sentiments ambigües envers Benten.​
    benten.jpg
    Suzuki, Satomi (Benten)
    Benten est une humaine qui a appris à voler aux côté d'Akadama-sensei. C'est un personnage assez ambivalent qui use de ses charmes mais sans but apparent. Elle travaille dans le monde de la nuit (une sorte d'hotesse) chez les humain, et semble crainte chez les Tanukis. L'ending nous permet de supposer que l'histoire qu'elle partage avec Akadama et Yasaburou est au coeur de l'intrigue.​

    AVIS PERSONNEL
    :saute::saute::saute:
    Je suis loin d'être une groupie de P.A Works, j'ai même un a priori extrêmement négatif à cause de toutes les bouses qu'ils ont pu me servir. Pas de scénario, des personnages stéréotypés et creux, mais un design frais et une animation de qualité pour endormir l'otake pourtant prudente que je suis.​
    Donc, bon, cette fois, Uchouten Kazoku a clairement bénéficié de mon ignorance crasse. Et tant mieux.​
    Par où commencer? Les personnages d'abord : Il est difficile de se prononcer tout de suite, mais là palette est déjà très inintéressante et complexe. Les personnages sont tous ambiguës, sauf peut être le petit et le grand frère qui sont d'une sincérité touchante. Finalement chaque personnage est un mystère en soit qu'on prend plaisir à résoudre au court des épisodes (qui sont pour l'instant au nombre de deux, donc c'est dire si je m'avance). La mention spéciale va au personne principal, Yasaburou, qui parvient à être aussi bien fille que garçon tout en gardant une identité propre, et qui représente bien une adolescence paumée, mais terriblement charismatique.​
    [​IMG]
    (visuellement, ça donne une lycéenne en uniforme qui fume et qui boit sans aucun problème, ni jugement moral, nice shot.)​
    Au niveau de la narration, le premier épisode qui présente le héro et sa story-line, est plutôt décousu. Moi j'aime beaucoup cette manière qu'on a de nous balancer dans une univers déjà extrêmement complexe dont on va devoir dénouer les fils pour en comprendre les enjeux. Si les choses qu'on voit sont simples, les dialogues et attitudes des personnages laissent sous-entendre des évènements passés plus complexes. Et on se sent réellement spectateur d'une communauté avec ses codes et ses règles.​
    La difficulté c'est de bien développer tout ça sans tomber dans le whaddafuck total, en sachant exploiter les éléments ultra riches déjà posés. La-dessus le deuxième épisode qui décrit la famille continue son amorce intéressante, mais le scénario ne devrait commencer qu'au 3eme épisode maintenant que tout les personnages sont introduits.​
    Finalement la véritable accroche de cet anime est visuelle, à l'instar de The Tatami Galaxy (du même auteur). Les charadesigner, auteur de Sayonara Zetsubo Sensei a su créer des personnages simples mais extrêmement charismatiques. Je déplore simplement des visages à la simplicité pas assez assumée. L'animation est très fluide et bourrée de détails sur l’attitude des personnages, elle est, au même titre que le design, un véritable vecteur du caractère de chaque personnage.​
    [​IMG]
    Mais l'ambiance rappelle particulièrement celle de Mawaru Penguindrum et Utena (mais comme je l'ai pas vu, je vais pas trop m'avancer dessus.). De la même manière il y a des personnages aux ambitions et personnalités vraiment confuses, un design que je qualifierais de "sophistiqué", où rien n'est laissé au hasard et où la confusion des sentiments et des genres dépasse la simple figure du trap . Malgré tout, il est trop tôt pour savoir si Uchouten Kazoku se trouve empreint de la même épaisseur philosophique que Mawapen ou si il ne s'agit là que d'une amorce singulière qui cache un développement creux (P.A Works, pour rappel).​
    On retrouve une grande ville (pas Tokyo pour le coup) son fourmillement, sa vie nocturne et une société très diversifiée mais qui se compose ici autour de figures issues du folklore japonais. Les décors sont très fouillés, et directement inspirée de lieux réels (en témoigne tumblr).​
    [​IMG]
    Je finirais pas l'habillage sonore. Aucun des seiyu ne m'a particulièrement marqué, quand aux musiques je n'ai pas non plus remarqué d'insert particulièrement bien placée, mais rien non plus qui vienne faire foirer une belle tension. En revanche j'aime beaucoup l'OP et l'ED, ils sont de qualité et bien équilibrés entre image et son.​
    En somme, Uchouten Kazoku pourrait être l'un des meilleur anime de cette année, comme un WTF anecdotique de plus dans l'univers de la japanime.​
     
    Maddilly et Eris aiment ceci.
  2.  
  3. Soran
    Hors-ligne

    Soran Matière noire Otaku Légendaire Double légende

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    637
    L'histoire se déroule à Kyoto et non Tokyo. Présentation complète sinon, j'aime bien ta façon de résumer ce qu'a fait P.A. Works ^^

    Concernant l'animé, j'aime bien, c'est sympa et plutôt frais. Le premier épisode à défaut de montrer énormément de choses, parvient à instaurer une ambiance et un univers prenants (que je rapprocherai plus de d'autres animés que les travaux d'Ikuhara). Les décors sont jolis et détaillés, l'animation correcte et le chara design est finalement dans le ton de l'animé. Après je n'ai pas trop accroché à l'humour et à certains persos.

    Le second est tout aussi sympathique, et développe un peu la famille de Yasaburou. La mère excentrique est marrante, les frangins se complètent bien, bref une famille attachante et touchante sur la fin. Quant au fil rouge de l'histoire (tout le bordel autour du père), ça devrait certainement se décanter un peu par la suite, moi en tout cas tant que l'animé conserve son ambiance actuelle, ça me va.
     
  4. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    Arf c'est changé !
    Ben c'est en écrivant mon avis que je me suis dis que j'avais exactement la même impression de départ que pour Mawapen, et je trouve aussi qu'il y a pas mal de persos aux genre (sexe) trouble. Chose que je trouve super intéressante, surtout comme ici, quand c'est exploité sans vraiment l'être. Tout l'intérêt est dans les questions que le spectateur vient à se poser de lui même et non dans celles qui sont directement posées. Pour l'instant c'est plus un side-effect de l'anime que le plot de base. Et justement je trouve que Mawapen est bourré de "side-effects" du genre, il y avait pleins de pistes sur l'identité de chacun des perso qui étaient systématiquement remises en jeu ou invalidées.

    Après c'est une comparaison plus basée sur le ressentit perso que sur des éléments concrets, faut vraiment voir si Uchouten évolue dans ce sens là.
     
  5. Eris
    Hors-ligne

    Eris Matière noire Modo Atelier Modo Évasion Flower Power

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    3.379
    Twitter:
    @Mlle_Eris
    J'ai enfin pu prendre le temps de commencer la série que j'attendais plus cette saison, avec directement les deux premiers épisodes.

    Et, je me répète par rapport au chat désolée, mais ça confirme l'impression que cette série est la plus intéressante de la saison, et a vraiment un gros potentiel pour aller plus loin. Tout est bon :

    - Pour l'instant, le décor est très bien planté par rapport à la situation des personnages, leur passé, ce qu'ils sont maintenant. Avec autant de protagonistes aux backgrounds originaux, ça aurait pu être lassant, mais c'est si bien amené et de manière si dynamique que ça s'incruste sans peine dans les deux épisodes et qu'on a l'impression d'aller de l'avant alors même que l'on parle d’événements passés.

    - C'est une comédie avec des situations très sympas à suivre, mais on progresse quand même apparemment vers quelque chose de plus sombre. On nous donne à gratter pile ce qu'il faut pour titiller la curiosité sans trop en attendre. On ne peut donc pas anticiper grand-chose, et c'est cool.

    - Visuellement, c'est le pied. Les plans syper dynamiques permettent à l'animation d'être plus libre et en tout cas moins contrainte par un besoin de fluidité. La qualité du son suit celle de l'image : on en met pas la vue, mais ça se joue à des subtilités comme inclure une bonne piste au bon moment, ou avoir trouvé de bons doubleurs globalement. Du coup on est complètement immergé dans l'univers de la famille de qtanukis, alors qu'il s'agit de Kyoto et qu'ils ont fait un boulot de réalisme des décors remarquable : quant on voit ton screen, S.t.L, on n'a pas affaire à une version toute lumineuse et touristique de la ville. Mais bref, c'est vraiment bien joué.

    - Les personnages sont, sinon ultra attachants de suite (le héros évidemment, le petit frère, la mère), au moins très funs à suivre (les jumeaux :rigole: ). Et est-ce que c'est parce qu'ils sont en marge, mais ça permet de rajouter des petites piques bien sympas. Par exemple, oui, un vieux sur une lycéenne, ça peut être une fille qui porte son grand-père. Merci pour ce retour sur Terre.

    - Du coup, les émotions passent super bien ! Je suis peut-être bon public, mais j'ai pu rire à quelques reprises, et pleurer à la fin du deuxième épisode.

    Bref, coup de coeur quand ils annonçaient cette saison, coup de coeur pendant cette saison. O/
    Et même si ça ne suit pas ensuite, m'en moque, c'était juste trop cool.
     
  6. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    C... Cette classe... Ca fait... Mal...

    [​IMG]

    Episode 1 et 2

    Bon. Suite aux conseils d'Eris, j'ai regardé les deux premiers épisodes et j'en ressors conquis. J'aimerais surtout revenir sur deux points, ce sont les personnages et l'écriture. J'aime beaucoup l'animation, mais vous en avez déjà parlé et je ne pourrais rien dire de plus, ne m'y connaissant pas beaucoup.

    L'écriture, déjà. En fait, le premier aspect plaisant, c'est la liberté de ton. Par liberté, je veux dire que l'anime évite le jugement sur les comportements de ses propres personnages. Dans la majeure partie des cas présentés ( Sauf pour les deux gars. D'ailleurs, bien trop clichés à mon goût. ), on ne nous présente pas les personnages sous formes de listing des qualités/défauts, mais simplement en tant que caractéristiques avec une vision neutre.

    Une mère complètement paniquée à cause de l'orage, que ses gamins sont obligés allés la chercher, ce n'est pas mal, mignon, ou autre, c'est "comme ça". On a la même chose avec le second frère, on ne met pas en avant son aspect blasé ou inutile à cause du fait qu'il soit un crapaud. C'est juste que... Et bien, c'est un crapaud. Faites avec. Et venant de la japanimation, c'est vraiment quelque chose de frais et d'agréable. Pour une fois, un anime ne me bourre pas le crâne avec une vision précise, mais me permet d'avoir mon propre avis.

    Enfin, l'ambiance. L'aspect très urbain mêlé avec un peu fantastique peut, si le dosage est réussi, on le sait à cause d'un certain studio Ghibli, faire des miracles. Ce monde, déformé "mais pas trop", c'est potentiellement une ouverture, peut-être un peu simple mais pleine de potentielle sur tout un système de référents très intéressants à mettre en scène. Bien-sûr, on reste dans le cadre du potentiel, mais les matériaux de base sont présent.

    Maintenant, les personnages. Ils sont juste adorables. Si on fait exception des deux types qui maltraitent le gamin, que je trouve assez lamentablement écrits, chaque protagoniste a vraiment eu son "moment". Même ceux qui appartiennent à des stéréotypes que je n'apprécie en général pas beaucoup. C'est par exemple le cas de l'habituel rôle de "la garce". Je n'ai pas l'impression que l'on nous colle un personnage vraiment salaud. Elle a l'air en effet, méprisante, voir cruelle, tout en laissant une certaine idée qu'elle n'est pas tout à fait gratuite et encore moins unilatéralement inhumaine. Ca renforce son aspect ambiguë et surtout, l'intérêt que l'on peut éprouver pour son passif.

    Et un petit mot sur l'humour. La ligne qui m'a vraiment marqué, c'est celle de la mère qui explique à ses gamins que n'importe quel Tanuki peut terminer en ragoût. C'est juste infâme, mais la façon dont elle le dit donne un aspect comique même dans ce moment assez tragique. On nous donne presque l'impression qu'être mangé est "habituel" pour un Tanuki.

    Bref ! Ouais ! Je suis peut-être trop enthousiaste, et je m'en fiche en réalité, je ne cherche pas à être objectif. Mais je trouve que cet anime, si les bases présentées, sont bien utilisées, a un potentiel énorme.
     
  7. Celia
    Hors-ligne

    Celia Planète Maillot Jaune Pika pika

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.824
    On reconnait un peu Kyoto... choisie parce que c'est une grande ville avec pas mal de temples ?

    Je n'étais pas franchement enthousiaste de l'épisode 1, qui me semblait trop statique et sous-entendait plus des relations anciennes entre les personnages. Je me suis un peu ennuyée d'ailleurs même si c'est agréable à l'oeil ._. .
     
  8. Thorgram
    Hors-ligne

    Thorgram Matière noire Robert du 24

    Inscrit:
    4 Avril 2012
    Messages:
    980
    Épisodes 1 et 2


    Le premier épisode ne m'avait pas totalement convaincu, malgré des atouts sur lesquels je ne vais pas revenir ( l'animation, les personnages et la musique ).
    Le second a fait le reste.

    Tout d'abord, c'est agréable de ne pas avoir de jugement sur les personnages ou leurs actions. De plus, les personnages eux-mêmes sont décalés, mais pas caricaturaux.
    Rien que le frère complétement paumé qui se travestit n'est pas jugé, ni tourné en ridicule ou dans l'excès. C'est juste qu'il a la possibilité de se travestir facilement, donc pourquoi ne pas le faire ?
    Même les jumeaux ne sont pas tant dans l'excès, puisqu'on sent une rancune tenace entre les deux familles.

    Je trouve les décors très beaux, et le choix de chara-design judicieux. Bref, c'est cool.

    Je le conseille !
     
  9. Pixy
    Hors-ligne

    Pixy Matière noire Sérievore Argent Fleur du Chaos

    Inscrit:
    31 Mars 2012
    Messages:
    4.602
    Bon pour l'instant je n'ai vu que le premier épisode mais j'ai été emballé. On a affaire à un charadesign atypique, je ne suis pas spécialement fan des oreilles qui sont beaucoup trop voyantes, grosses et difformes. Hormis ça, j'ai trouvé les 5 personnages que l'on voit dans l'épisode plutôt intéressant. Par contre, ça va être une horreur pour retenir tout ces noms à rallonge. J'ai bien aimé la cohésion entre les Tanuki, les Humains et les Tengu, c'est plutôt bien amené. Petit coup de coeur pour l'opening. Très coloré avec une musique entrainante. Bref, curieuse de connaître la suite.
     
  10. Eris
    Hors-ligne

    Eris Matière noire Modo Atelier Modo Évasion Flower Power

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    3.379
    Twitter:
    @Mlle_Eris
    Tu vas rire, mais depuis ces deux premiers épisodes, je fais à nouveau de grosses oreilles difformes à mes personnages. x)
    Franchement j'aime bien le chara-design dans son ensemble, rien ne me rebute en particulier.
     
  11. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    J'ai aussi eu un peu de mal à m'y habituer, mais au final, je trouve ça rentre bien dans le "kit esthétique" ( Cette expression ne mérite pas d'exister, j'en suis désolé. ) de l'anime. Ca donne une certaine personnalité à la physionomie des personnages, je trouve.
     
  12. Pixy
    Hors-ligne

    Pixy Matière noire Sérievore Argent Fleur du Chaos

    Inscrit:
    31 Mars 2012
    Messages:
    4.602
    Quelqu'un saurait quand est-ce que la suite va sortir ?
    Il me semble avoir vu que la team fansub arrêté le projet car ça a été licencié.
     
  13. Eris
    Hors-ligne

    Eris Matière noire Modo Atelier Modo Évasion Flower Power

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    3.379
    Twitter:
    @Mlle_Eris
    La série est hebdomadaire.
     
  14. Pixy
    Hors-ligne

    Pixy Matière noire Sérievore Argent Fleur du Chaos

    Inscrit:
    31 Mars 2012
    Messages:
    4.602
    Je me doute, seulement toujours pas trouvé l'épisode 2 vostfr '-'
     
  15. Eris
    Hors-ligne

    Eris Matière noire Modo Atelier Modo Évasion Flower Power

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    3.379
    Twitter:
    @Mlle_Eris
    Désolée Pixy, on ne partage pas ce genre d'information sur le forum.
     
  16. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    Episode 3
    Je suis définitivement fan de la mère.

    En fait, par rapport à l'aspect WTF dont parlait S.t.L, j'ai l'impression que pour ce personnage, ils cherchent un peu à le rationaliser sans le faire. Je veux dire, techniquement, pourquoi devenir le prince pour réprimander son fils ? Ce n'est pas une histoire de rôle qu'elle se sent obligée d'utiliser pour faire preuve d'autorité. Elle se débrouille parfaitement sans. C'est une habitude de Tanuki ?

    J'ai un peu de peine pour le grand frère, c'est vraiment le personnage bloqué dans son rôle d'héritier qu'il n'arrive pas à assumer, et clairement, il en souffre. Le plus jeune en profitant pas mal. Je me demande pourquoi ce comportement, d'ailleurs. Il n'a pas l'air d'être le type de gars qui va blesser juste pour emmerder quelqu'un. Ca m'intrigue.

    Soit dit en passant, j'ai l'impression que le frère-grenouille, malgré son aspect "Je suis une grenouille, demmerdez -vous." est un élément qui manque d'une certaine façon. Même s'il a l'air passif, il est un peu le gars raisonné qui manque entre le grand frère totalement paniqué et celui qui prend tout à la légère. En tout cas, les petites scènes de discussions créent une pause assez agréable.

    Autre détail, je me demande comment des humains ont pu s'en prendre au père. Le petit vieux nous le décrit quand même comme une espèce de Super-Tanuki, je doute que quelques humains soient capables de vraiment l'inquiéter. Bon, clairement, ce n'est pas une nouvelle, cette histoire de ragoût semblait dès le début assez louche. C'est intéressant dans le sens où on nous parle très souvent du gars, qu'on nous fait comprendre que c'était Good guy Tanuki, qu'il était influent, etc... Mais pour un anime tant centré sur la famille, on a relativement peu d'informations sur les relations qu'il entretenait avec ses proches.

    J'apprécie énormément la construction de la fille. Son aspect ambigüe fonctionne bien, même quand elle est douce, elle terrorise littéralement un jeune tanuki. Et enfin, j'ai adoré la scène de fin. J'éprouve toujours un certain amour pour les décors urbains de nuit, avec cette ambiance et cette petite musique, j'ai vraiment été servi. Le petit monologue de fin est aussi intéressant et confirme l'idée de liberté dont je parlais dans mon premier post.

    Confirmation de mon amour pour cet anime.
     
  17. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Mojito >

    En fait, je pense que le résumé "officiel" est assez trompeur, pour ne pas dire erroné.

    Pour moi, les humains ne co-existent absolument pas avec les deux espèces puisqu'ils ignorent l'existence aussi bien des tengu que des tanukis, sauf quelque rares exceptions comme Benten.

    Et c'est cette "ignorance", ce rejet des traditions en quelque sorte (la discussion entre le prof et son ami à qui il reproche d'être venu en métro me laisse penser que ce thème devrait être un fil conducteur de l'anime) , qui les immunisent aux pouvoirs des Tanukis puisque celui-ci repose sur le bluff et est donc inefficace contre un esprit rationnel.

    Concrètement, lorsque les tanukis se transforment en humain ils sont visibles par les autres humains car c'est un concept que ceux-ci peuvent assimiler. Mais lorsqu'ils tentent de se transformer en tigre ou en montagne, cela ne fonctionne pas car le surnaturel n'a pas sa place en ville et c'est leur forme de raton-laveur inoffensive qui se révèle à la place.

    D'ailleurs, le deuxième frère est un peu à la lisière des deux mondes puisqu'il est devenu une sorte de légende urbaine : le puits vide qui écoute les soucis des passants. Les gens viennent là et déposent des pièces en offrande parce qu’ils arrivent à ressentir une présence, mais ils ne peuvent pas identifier que c'est la grenouille qui en est la cause.

    Après, c'est juste le ressenti que j'ai pour le moment, peut-être que je suis totalement à coté de la plaque.
     
  18. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    J'ai aussi eu ressenti de cette possibilité, mais le "résumé"de l'anime sous-entendant le contraire, ce n'est pas la voie que j'ai exploré pour la compréhension de l'anime.
    Du coup, je suis parti sur une lecture plus littérale de ce qui passe à l'écran, ce qui peut convenir sur certains points, par exemple, le fait que le personnage principal cache la queue de son petit frère, pour moi, il y a bien cohabitation, mais qui n'est pas harmonieuse, le comportement de la mère étant très clair quant aux humains.

    En résumé, pour moi, la compréhension du "phénomène" Tanuki ne dépend pas d'une perception de l'humain qui voit ce qu'on va lui donner à voir, la transformation ne relevant pas à mon sens du bluff. C'est peut-être un manque de subtilité de ma part, mais je pense que quand un Tanuki se "transforme" en tigre de dix mètres, il devient, en effet, un félin disproportionné. S'ils ne peuvent répondre aux attaques, ça me semble être pour une autre raison, tenant plus de la volonté que de la capacité.

    Cela dit, je trouve ton explication très intelligente ( Et poétique. ), mais je pense qu'elle est un peu au dessus des prétentions de l'anime. Mais si tu as raison, tant mieux ! Ca ne ferait que renforcer mon affection pour l’œuvre. Par contre, je te rejoins sur la tradition comme fil conducteur de l'anime, bien qu'il semble prendre une forme un peu moins restreinte que l'habituel "Les ancêtres ont raison !" très japanimesque.

    Après, je regarde l'anime en vosta, chose à laquelle je ne suis pas habitué et mon niveau en anglais étant ce qu'il est, je peux passer à côté de plein de détails intéressants !
     
  19. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    Les épisodes sont dispo légalement et en vostfr ici : http://www.genzai.fr/the-eccentric-family
    Je sais pas du tout ce que ça vaux je connais pas ce site, l'abonnement est au mois, ça peut être cool pour rattraper une vieille série au passage, mais le catalogue est pas ultra rempli.

    Enfin bref, je viens de voir l'épisode 3, je rattrape doucement. C'est toujours aussi chouette et j'aime bien les interactions avec Benten, ça me tiens toujours en haleine.

    Par rapport à la cohabitation Tanuki/Humains, j'aime beaucoup l'idée de Len. J'étais partie la-dessus aussi, mais plus un truc comme La Mort dans Les Annales du Disque Monde : Quand les Tanuki font des trucs trop bizarres il y a une sorte de dénis, c'est pas que les humains voient pas c'est qu'ils font comme si ce n'était pas là. Ca reste un peu la même idée.
    Après par rapport à la mort du père, j'ai l'impression que Benten n'y est pas étrangère et ça expliquerais pourquoi tout les Tanuki ont peur d'elle et surtout de sa réputation (le petit frère a peur d'elle avant même de lui parler). Il est possible qu'elle l'ai piégé ou un truc dans le genre.
    En tout cas je trouve la famille très réussi, j'ai beaucoup d'affection pour eux. J'ai hâte d'en savoir un peu plus sur le grand frère, j'ai le genre de personnage avec lequel j'accroche bien en général.
     
  20. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Episode 5

    Ce coup-ci, je crois qu'on a la confirmation de ma théorie : les "types du vendredi" connaissent la légende selon laquelle un tanuki peut se transformer mais la considère comme une bonne blague ("Je me demande bien où est le tour, tu n'es quand même pas un tanuki ?") et l'histoire du prof indique clairement qu'ils ignorent que ce sont des êtres dotés d'intelligence ("Je sais que vous allez vous moquer de moi, mais elle se retournait comme si elle savait que je lui avait sauvé la vie").

    Reste le passage où Benten s'envole quasiment sous leurs yeux, mais ils étaient manifestement plus en état de réfléchir correctement :p .

    Pour le reste de l'épisode, je me demande si on verra un jour la tête de la petite soeur :rigole: ?
     
  21. Silveda
    Hors-ligne

    Silveda Matière noire Modo Arts Rhétos Modo Arts L&BA

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.976
    J'ai regardé vite fait, c'est la version française de Crunchyroll. Enfin française.. Tout est géré depuis les USA, même la présentation des employés est traduite avec un traducteur automatique et donc bourrée de fautes. :p
     

Partager cette page