Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

[NOVEL] Release that Witch

Discussion dans 'Arts Littéraires & Beaux Arts' démarrée par Zelloss, 9 Août 2018.

Publicité

  1. Zelloss
    Hors-ligne

    Zelloss Matière noire

    Inscrit:
    2 Mars 2012
    Messages:
    861
    release that witch3.jpg


    Genre: Isekai, fantasy, romantique, guerre, sciences.
    Auteur: Er Mu
    Supports: actuellement 1108 web chapitres ANGLAIS (2 traduits/jours).

    Cela fait 2 ans que je suis cette série, mais je n'avais jamais prit la peine de faire une fiche.
    Voilà qui est fait. :)




    Résumé:

    Un ex-ingenieur se retrouve subitement dans la peau d'un prince d'un autre monde moyenâgeux à la réputation douteuse, Roland, en charge d'une ville reculée en vue d'une sélection pour la succession au trône.
    Devant lui, une jeune fille accusée d'être une sorcière et en attente de sa condamnation à mort, comme le veut l'église.
    Assez désorienté, mais lucide, il décide d'ajourner la sentence, et après avoir mit de l'ordre dans ses idées, il se dirige dans le donjon pour confronter la réalité devant ses hommes superstitieux.
    Devant lui, une jeune fille calme, résignée à son sort, à qui il enlève subitement, au grand effroi de ses hommes, les chaines censées supprimer ses "pouvoirs", lui ordonnant de montrer ce qu'elle sait faire.
    A sa grande surprise, des flammes apparaissent subitement autour d'elle, faisant fondre ses vêtements et les barreaux de la prison, avant de s'éteindre tout aussi simplement.

    "J'ai satisfait votre curiosité seigneur, pouvez-vous me tuer à présent?"
    "Non" Roland s'approche, la couvre de son manteau, et continue sur un ton rassurant, "Mademoiselle Anna, je veux vous engager!"



    Avis:

    -Dans beaucoup d'Isekai, ce qui me frustre souvent le plus, c'est quand les héros n'utilisent pas à fond leurs connaissances scientifiques/modernes pour améliorer leur situation,
    alors qu'ils se trouvent dans un monde certes fantastique, mais moyenâgeux.

    -Ici le premier bon point dans ce novel: le héros, mature, composé et très intelligent, dans une position en même temps avantageuse (prince en charge d'un petit bled isolé) et désavantageuse
    (peu de main d’œuvres, pas riche, menacé par des attaques de "monstres"), tente carrément d'introduire par étapes, avec logique et un souci bienvenu du détail (tableau périodique, métallurgie,...), une ère industrielle.
    Ici, l'auteur met un point d'honneur à ne pas trop "rushé" ses explications, et nous donne chaque fois une explication suffisante sur les diverses "inventions"qu'il met en oeuvre, qu'elle soit matérielle (machine, arme),
    magique (fonctionnement) ou sociale (éducation, théâtre, esclavage,...). Tout ce développe d'une façon extrêmement naturelle et harmonieuse (alchimie chaotique ==> chimie moderne,...).


    -Les sorcières sont un autre bon point: elles ne sont pas du tout omniscientes et surpuissantes.
    Chassées, continuellement en fuite, elles n'ont en plus à leur disposition qu'un seul type de pouvoir (exit les "sorts").
    Les types de pouvoirs sont infinis, allant de la maitrise du feu au simple changement de couleur d'objets, et notre prince va chaque fois montrer
    un grand intérêt sur le fonctionnement de la magie et ses effets par des expériences, théories,...
    Comment Roland va-t-il faire pour les sauver, changer les mentalités, et mettre à profit leurs capacités?


    FXGu3Jv.jpg
    -Un autre (il y en a trop, donc un dernier): le monde lui même.
    Simple aux premiers abords, on comprend petit à petit qu'il est en fait extrêmement complexe, et au passé insondable.
    D'où vient l'église? Et les sorcières? Que sont ces ruines inconnue? Et les "démons"? Qu'est ce que la magie? Pourquoi les hommes vivent sur un territoire qui semble finalement si restreint?
    Énormément de secrets et de rebondissements, mais, et c'est encore ici un +1, sans pour autant nous faire poiroter des lustres avant d'en avoir quelques explications.


    L'auteur a un style de narration vraiment agréable et détaillé, sans pour autant paraître lourd.
    Souvent nous avons droit à des chapitres du point de vue de différents personnages, que ce soit des sorcières ou de simples soldats, et tout est si fluide que les heures passent sans s'en rendre compte.
    De l'humour, des relations entre les personnages réalistes et pas relégué au second plan au profit de l'histoire,...


    Il y aurait trop de choses à dire sur ce novel, donc tout ce que je peux vous conseiller c'est de simplement le lire, vous ne le regretterai pas.:fier:




    La traduction est rapide (2chapitres/jours), vous avez donc un volume complet à lire (70.000 mots) tous les 25 jours, de bonne qualité, mais en anglais,
    et il faut aussi savoir que contrairement à ce qui est publié sur les sites de novels, la traduction a en réalité 200 chaps d'avance (mais avec un système de points pour les débloquer).

    Me contacter par mp pour plus d'infos ou fichiers.


    P.S: un anime est en production.

    [​IMG]
     
    Dernière modification: 9 Août 2018
  2.  
  3. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.797
    Un novel que j'ai effectivement trouvé très intéressant, ce n'est pas la première fois que le thème du transfert de connaissance après un isekai est abordé mais là on a un héros ingénieur qui a toute une ville à sa disposition pour satisfaire ses envies donc le tout est très poussé avec l'apprentissage des différentes étapes de la révolution industrielle, la collaboration mêlée de rivalité entre magie et technologie et un gros soucis du détail comme la nécessité de développer l'éducation de masse pour obtenir un pays prospère ou l'influence de la propagande.

    A coté de ça, j'apprécie le fait que l'auteur ait choisi de ne pas faire de sa série un harem-cliché alors qu'il en avait largement la possibilité avec 90% de personnages féminins. Là, on a clairement un couple principal qui est mis en place assez vite et la seule véritable rivale ne tente pas réellement de mener un combat qu'elle sait perdu d'avance. Autre chose qui m'a beaucoup aidé, c'est que les personnages ont des noms occidentaux et ça c'est vraiment quelque chose qui me bloque habituellement dans la plupart des romans chinois ou coréen, je suis assez vite perdu dans tous ses noms qui se ressemblent.

    Pour le reste, j'ai pas eu l'impression qu'il y avait tant d'humour que ça mais l'auteur a un bon sens du suspens, il y a vraiment des moment où on est happé dans l'histoire et où on arrive pas à stopper sa lecture tant que l'arc actuel n'a pas eu de résolutions. Idem pour les différentes révélations qui sont plutôt bien gérées et relancent régulièrement le scénario je pense avoir atteint les 900 chapitres et je n'ai jamais eu l'impression que la narration se répétait ou tournait en rond.
     

Partager cette page