Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Simulation Emily is away

Discussion dans 'Jeux Vidéo' démarrée par Daheji, 6 Décembre 2015.

Lire la fiche liée au sujet : Emily is away

Publicité

  1. Daheji
    Hors-ligne

    Daheji Matière noire

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    1.063
    Twitter:
    @Daheji
    [​IMG]


    Titre: Emily is away
    Editeur: Kyle Seeley
    Développeur: Kyle Seeley
    Genre: Simulation de drague
    Langue: Anglais
    Plate-forme: PC

    Site officiel: emily is away
    Jeu gratuit

    Connectez-vous dans les débuts des années 2000.

    Nous sommes en 2002 et c'est bientôt la fin du lycée. La vie d'étudiant à l'université est proche. Mais avant, vous allez discuter avec une de vos meilleures amies Emily, aussi connue sous le nom de Emerly35, sur AIM. Revivez vos plus belles années passées sur internet à chatter avec vos amis, changer la couleur de votre texte, choisir votre avatar, stalker le profil de vos buddies connectés et bien d'autres ! Explorez votre relation avec Emily et découvrez plus sur cette jeune fille pour qui vous avez le béguin (ou pas). Apprenez à la connaître et la conquérir (ou pas).


    [​IMG][​IMG]
    Ouais, j'ai ShiroiRyu dans mon jeu, t'as vu.


    MSN, AIM, Yahoo, ICQ. Nostalgie !

    En recherchant des jeux gratuits sur Steam et en regardant la vidéo de Bazar du grenier sur ce jeu, j'ai téléchargé Emily is away sans m'attendre à quelque chose de très bon, juste pour passer le temps. De loin, Emily is away ressemblait juste à une simulation de drague avec que du texte comme tant d'autres. Cependant, Emily is away a toutefois un charme bien particulier qui m'a bien accroché. D'abord l'effet nostalgique de pouvoir parler sur un programme de discussions instantanés qui me rappelle beaucoup MSN des années 2000 à 2010. Que de bons souvenirs et de discussions légères et amusantes. Emily is away réussit à reproduire cet effet avec brio. On remarquera aussi que le développeur de ce jeu a même mis les effets sonores du vieux PC avec son disque dur pourri. Toutefois, je regrette qu'il n'y ait pas d'emoticones qu'on spammait sur toutes les lignes, et le fait qu'Emily et le joueur n'écrivent pas en SMS.


    [​IMG][​IMG]
    Kikoo color, yay !


    On restera amis, toute notre vie.

    Le but de Emily is away est de sortir avec Emily. Dans la fenêtre de discussion avec Emily, pour parler avec cette dernière, vous avez trois choix de messages qui vous dirigeront vers des routes différentes, comme dans toutes les simulations de drague. Vous pouvez faire le gars gentil, le parfait nice guy, ou alors faire le type lourd. Peu importe ce que vous choisissez, Emily continuera de discuter avec vous. Il y aura juste quelques petites différences entre les chapitres. Emily is away se sépare en cinq chapitres, chaque chapitre représentant une année entre 2002 et 2006, vous permettant de discuter une fois avec Emily chaque année. Votre relation avec Emily change avec les années et à la fin... je vous laisse découvrir ce qui se passe après.


    [​IMG][​IMG]
    Traduction: Je suis grave mieux que Brad !


    Simulation de friendzone.

    En général, je ne joue aux simulation de dragues que quand c'est drôle ou quand les personnages ont un vrai background. Emily is away n'est toutefois pas drôle, et on ne connaît rien de cette personne qui s'appelle Emily. On ne sait pas à quoi elle ressemble, si elle est blonde ou brune, ou même si c'est un garçon ou non ! Bon, je pense que c'est une fille parce que des garçons qui s'appelle Emily, je n'en connais pas encore... On ne connaît pas son caractère, elle n'est pas spécialement drôle. Tout ce qu'on sait, c'est que le joueur ou la joueuse, nous, veut sortir avec elle. Là est le génie du jeu. Parce qu'on ne connaît rien d'Emily, on utilise notre imagination pour remplir le vide. Du coup, on imagine une personne que l'on connaît et on la transpose à Emily et revivre ce qu'on a vécu nous même à un moment ou à un autre dans notre jeunesse: se faire friendzone. Et aussi voir cette personne être avec quelqu'un qu'on aime pas.


    [​IMG][​IMG]
    Je lâche Emma pour te bourrer la face ce soir !


    Changeons de stratégie.

    J'ai tenté plusieurs parties pour pouvoir enfin sortir avec Emily, mais je tombe toujours sur une mauvaise fin où Emily sort avec un autre type que moi. Du coup, on recommence, on reset le jeu, on utilise d'autres options, on change d'avatar, on écoute la même musique qu'Emily, on la rend jalouse en parlant d'une autre fille, on insulte son petit ami, on l'invite à venir chez nous, on la fait boire de l'alcool, etc... On adopte différentes stratégies pour enfin sortir avec Emily ! Mais peu importe ce qu'on fait, on finit toujours dans sa friendzone...


    [​IMG][​IMG]
    La stratégie de la rendre jalouse.


    The feels.

    Tout ça me rappelle comment j'étais avec les personnes que j'apprécie. Malgré le fait que je me disait que ça ne servait à rien de se prendre la tête, je pensait souvent à "comment ça se serait passer si j'avais dit ou fait ça". Ou alors je souhaitais remonter le temps, faire un gros reset pour tout bien faire. J'imaginais aussi des stratégies pour conquérir l'élue de mon coeur. Mais peu importe ce que je faisais, ça ne se passait jamais comme je le voulais et je finissais quand même dans la friendzone de cette personne. Et Emily is away arrive à simuler ce genre de choses et ravive de mauvais souvenirs. Je ne déteste cependant pas ce jeu. Si j'en parle ici, c'est qu'il en vaut réellement le coup. C'est une petite perle rare comme on en fait très peu ces derniers temps. Loin des jeux de dragues où la finalité est de se taper la fille qui n'est qu'un trophée, dans Emily is away, on lutte contre le destin. Tout du moins, on essaye. Puis on échoue et on pleure. Il faut être un peu maso pour jouer à Emily is away mais je sais que vous êtes tous des maso sur Kosminea. Et si vous n'êtes pas maso, vous êtes tous des masters de la friendzone ! Ayez le coeur brisé et pleurer avec moi !


    [​IMG]
    *pleure*
     
    Dernière modification: 6 Décembre 2015
  2.  
  3. POLO9999
    Hors-ligne

    POLO9999 Matière noire

    Inscrit:
    22 Février 2014
    Messages:
    71
    Emily is Away est sans doute le premier vrai V/N réellement dans un contexte occidental même si l'interaction est ultra limitée (il n'y a qu'une mini fin alternative) mais sinon, j'aurais aimé une "good" ending (même si pas canon)

    Je penses que tout "nerd" ou jeune ayant eu internet à l'ère MSN doit retrouver une histoire similaire dans ce jeu. (Partial True Story pour moi)
     
  4. fenly
    Hors-ligne

    fenly Matière noire

    Inscrit:
    16 Mars 2012
    Messages:
    128
    Ça m'aurait intéressée si ça avait été un homme plutôt qu'une fille à draguer.
     
  5. Silveda
    Hors-ligne

    Silveda Matière noire Modo Arts Rhétos Modo Arts L&BA

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.976
    Tout le monde ne parle que de ce jeu partout, c'est censé être ultra nostalgique pour tout le monde et tellement beau et triste et tout et... Ok c'est gratuit, donc j'ai pas perdu d'argent mais c'est bien la seule satisfaction que j'en retire. Je dois clairement pas faire partie du public cible parce que franchement c'est juste chiant. J'ai fini par me spoiler et aller voir la fin/les fins sur le net tellement je me voyais pas continuer à m'emmerder.

    La personne que l'on incarne comme celle qu'on tente de draguer sont d'une vacuité incroyable, d'un intérêt proche du néant et leurs conversations sont aussi passionnantes qu'une intégrale des blagues "ta mère est tellement grosse". Sérieusement, je veux bien qu'on soit tous débiles à l'adolescence, je l'étais en tout cas, mais ces dialogues ne me rappellent pas vraiment la mienne pour autant...

    D'autant moins que le jeu est censé se passer entre la fin du lycée et celle de l'université.... A la rigueur je veux bien imaginer que les personnages ont 15 ans, mais 18/19 ? Nope.

    En plus c'est d'un moche. Même avec nostalgie, MSN/AIM/etc. n'étaient pas aussi dégueu que ça.
     
  6. POLO9999
    Hors-ligne

    POLO9999 Matière noire

    Inscrit:
    22 Février 2014
    Messages:
    71
    MSN ... C'était pire que ça à l'adolescence avec les smiley persos, MsgPlus, les couleurs qui dégoulinent de partout ou les polices d'écritures cheloues... Le jeu présente un monde edulcoré à l'américaine qui... bizarrement, le cheminement est trop standardisée dans le moule américain. J'ai senti la griffe US dès le début, c'est donc moins pertinent pour l'Européen que nous sommes qui ont des discussions plus complexes.
     
  7. Crevetterose
    Hors-ligne

    Crevetterose Matière noire

    Inscrit:
    2 Janvier 2016
    Messages:
    123
    Non mais elle sait pas ce qu'elle veut celle-là è_é!

    Voilà à peu près ma réaction après avoir "fini" le jeu. Je ne connaissais pas et l'ai téléchargé en voyant ce topic. Le jeu n'a pas un immense intérêt en soi mais je me suis quand même laissée prendre au jeu, du moins au début. Après avoir échoué misérablement une première fois, j'ai changé mes actions principales...mais rien à faire je dois être nulle en drague.

    Du coup... je suis vexée.
    Qu'elle reste avec son Brad!

    Mais honnêtement j'ai l'impression que tout ce qu'on fait n'a pas vraiment d'impact sur le scénario (seulement quelques actions par-ci par-là). Mais sérieusement quelqu'un a réussi à repartir avec la Emily -_-?
     
  8. Arckhangelos
    Hors-ligne

    Arckhangelos Volcan

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    891
    @Crevetterose :
    Il est impossible de finir avec Emily.
    Cela montre quand même que le comportement humain, de l'extérieur n'est pas toujours compréhensible.

    C'est un jeu qui est un peu comme une madeleine de Proust de l'époque msn. Bon, ça vole pas haut pour autant. Pour moi, Emily représente l'adolescente ou la jeune adulte qui au niveau émotionnel un peu paumé et ne sait pas trop ce qu'elle veut.
    Du coup, si c'était une personne réelle, je dirais qu'elle risque de longtemps se faire chier dans sa vie amoureuse. Elle fait des choix par défauts et sans convictions.

    Ce qui est gênant pour moi dans le gameplay du jeu ce que l'on a que des lignes de dialogues et que finalement, on fait des choix mais il n'y a pas des options permettant de mentir et donc d'avoir ainsi un impact sur le déroulement de l'histoire.

    Finalement, j'ai bien fait de l'abandonner pour me jeter dans les bras d'une autre. Je dis d'une autre parce que je me souviens plus du nom de ma conquête.
     
    Crevetterose aime ceci.
  9. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    Soluce exacte pour draguer Emily : ( Spoil fin de jeu ! )

    En vrai, c'est impossible.

    C'est un peu l'intérêt du jeu, d'ailleurs. Peu importe comment tu t'y prends, tu ne peux pas sortir avec Emily. C'est le joueur qui décide ça, techniquement, personne ne lui dit que draguer est l'objectif, les dialogues laissent place à plusieurs possibilités de ne pas draguer. Je pense que c'est là que se trouve la raison des passions autour de ce jeu, certains se sont sentis touchés parce qu'ils avaient connu ça. Mêlé à la nostalgie, je suppose que des adultes actuels se sont reconnus dans la situation montrée, s'intéresser à quelqu'un sans oser le dire et observer sa relation avec les autres.

    Je pense que c'est pas mal là que se situe la limite du jeu, ceux qui ne sont pas dans ce type de mentalité ( Nostalgie/Intérêt romantique ) risquent de ne pas vraiment ressentir grand chose. Ca a été mon cas, en revanche... Meh Silveda, je ne pense pas que ce soit forcément mal écrit. Juste assez futile. Je suppose que c'est le sentiment que le développeur voulait apporter, les discussions de x heures sur MSN à parler de choses sans grand intérêt.

    Bref. Ouais, je n'ai pas apprécié, mais ça ne s'adresse pas à moi. En revanche, j'aime beaucoup la relation que les joueurs ont créé avec ce jeu, et en particulier la frustration de ne pas avoir de fins "Avec Emily". C'est franchement très intéressant. Et un poil triste.
     
    Dernière modification: 23 Janvier 2016
  10. Crevetterose
    Hors-ligne

    Crevetterose Matière noire

    Inscrit:
    2 Janvier 2016
    Messages:
    123
    @Arckhangelos : D'où ma déception je pense. J'ai pas vraiment ressenti le côté madeleine de proust (et pourtant j'en ai passé des heures au collège à jouer aux feux de l'amour sur AIM). Et je suis assez d'accord avec dommage qu'on ne puisse pas mentir! Et au-delà de ça toutes les réponses sont plus ou moins les mêmes.


    @Mojito :
    Ton poste m'a fait l'effet d'un ascenseur émotionnel haha! En fait ce qui m'a le plus agacé pendant le jeu c'est le fait que le scénario ne change pas même si on fait des choix radicalement opposés:
    - On choisi de boire un verre: "Tu voulais que je sois ivre, tout était planifié blabla"
    - On choisi de ne pas prendre d'alcool: "Tout était planifié, c'est horrible!"
    - On choisi de ne pas aller dans les dormitories et de rester autour du campus: on se retrouve quand même dans la chambre!

    Après je ne dois pas être la cible non plus. Autant lire un bouquin :p
     
  11. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    Ben... En soi, Emily is away appartient à un type de jeu que je trouve intéressant, celui de ceux sans gameplay poussé qui ne sont là que pour le scénario, voir plus simplement, l'ambiance.

    Le truc, c'est que si tu n'adhères pas au message ou l'atmosphère, le jeu perd presque tout son intérêt, par exemple, ici, le fait de n'éprouver aucune nostalgie quant à l'époque représentée est un énorme frein. Il y'a pas mal d'autres titres comme ça qui, je pense, sont un apport assez important au jeu vidéo en général. Ils amènent quelque chose que le format littéraire ne pourrait pas forcément donné en terme d'immersion ou de réflexion.

    Dans le genre, tu as The Path, Stanley Parable, The beginner's guide, Analogue, Her story ou dans une moindre mesure, Dear Esther. Ce sont des jeux qui racontent quelque chose sans vraiment proposer d'objectif ou de challenge mais qui peuvent se révéler très sympathiques pour peu que l'on adhère au genre.
     
    Dernière modification: 26 Janvier 2016
  12. Ellybis
    Hors-ligne

    Ellybis Matière noire

    Inscrit:
    1 Avril 2014
    Messages:
    15
    hahaha :rofl:
    Ce n'est pas une méthode très recommandable!
    D'ailleurs, lorsqu'on un boit un coup ensemble, il se passe des choses et après elle nous en veut. Alors que je lui ai proposé de visiter le campus au lieu de picoler dans ma chambre.. Et après elle m'accuse d'avoir tout planifier.. meuf, sérieusement? XD
    En résumé, Emily est une grosse relou qui assume pas ce qu'elle veut. Il a bon dos l'alcool, j'étais amoureux moi! :rolleyes:

    Y'a pas une version avec Emilien? :miam:
     
    Lysandris aime ceci.

Partager cette page