Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Dis-voir ! Bilan Trimestriel Anime

Discussion dans 'Manganime' démarrée par Len, 4 Avril 2014.

Publicité

  1. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Automne 2016


    Animé préféré de la saison :

    749153.jpg

    La série est loin d'être parfaite, mais Yuri on Ice a littéralement écrasé la concurrence et montré qu'on pouvait faire une série populaire et de qualité tout en lorgnant sur le BL.

    Deja, là où Free et ses nombreux ersatz m'avaient laissé de marbre, on a enfin une série où le sport est convenablement développé, avec un gros soucis de réalisme, des intervenants qui ont chacun leur style propre, et des explications suffisantes pour ne pas larguer ceux qui ne connaissent rien au patinage.

    Ensuite, on a un véritable encrage dans la vie réelle, notamment avec toutes les références aux selfies, au tourisme et aux réseaux sociaux. Et puis surtout, on a toute une galerie de personnages secondaires qui ont un développement très intéressants malgré des interventions parfois sporadiques.

    A noter que c'est tout à fait le genre de série qui peut donner naissance à une vague, d'où des possibilités assez intéressantes pour la suite ... pourquoi pas un shonen homoérotique dans les années à venir ?

    La surprise du chef :

    Dream-Festival-7.png

    Dream Festival, un anime que je n'attendais absolument pas, développé par un studio peu connu avec une équipe de quasi-débutants, et qui s'est révélé être la meilleures série à bisho de l'année.

    C'est mignon, c'est léger, les personnages ont un développement plus complet que ce que l'on pouvait croire et l'humour est assez présent, bref la série parfaite pour décompresser un peu après le boulot.

    Meilleure réplique :

    Je vais tenter Haikyuu avec

    "Nous allons pouvoir jouer un set de plus !"

    En plus de conclure une fin de set assez intense, je trouve que cette réplique résume assez bien le personnage d'Hinata : c'est pas forcement un personnage qui vise la victoire en elle-même mais uniquement parcequ'elle lui permet de rester plus longtemps sur le terrain.

    Meilleur épisode :

    5f63be0f2d8ca0b0b701963a118db36fe5740631fe589fbca8cf2ea75745914c.png

    Alors là, j'en ai deux : le premier, c'est l'épisode pilote de Cheating Craft qui était vraiment douze minutes de fou rire avec cette succession de plots tous plus absurdes les uns que les autres. La suite n'a pas forcement été à la hauteur mais cet épisode vaut vraiment le coup d'être vu, d'autant qu'il est totalement indépendant de la série principale.

    En moins drôle, on a aussi eu l'épisode 5 de 3-Gatsu no Lion, qui était consacré au passé du héros et qui a vraiment lancé la série avec un rendu oppressant à souhait.

    Plus grosse déception :

    A18636-2278430198.1475966007.jpg

    C'est un peu dommage, mais le nouveau Digimon n'a pas été à la hauteur de ce que j’espérais. Dommage parceque la base était vraiment excellente avec - un peu comme dans Yuri on Ice en fait - une véritable satyre de l'omniprésence de la technologie dans la vie de tous les jours et de la dépendance qui en découle.

    Le problème, c'est que pour évoluer là dedans on a un trio de héros avec une absence de personnalité assez sidérante vu que chacun d'entre eux semble être cantonné à une émotion - et une réplique - chacun. J'attendais que le rival remonte un peu le niveau, mais ça semble assez mal parti maintenant que son backround ultra-cliché a été révélé.

    Bon et puis, on a Toei qui fait du Toei avec une histoire qui avance à peu prêt aussi vite qu'un ramolosse asthmatique.

    Meilleur nanar :

    683ca706902fbd5b855cd0d8a52ff4c142357a90_hq.jpg
    Si seulement ...

    Par défaut, je dirais Bloodivore qui était plus proche du navet que du nanar mais qui arrivait quand même à me faire rire nerveusement sur la fin. Genre quand l'un des personnages discute calmement de la pluie et du beau temps alors qu'il a une épée plantée à coté du cœur jusqu'à la garde o_O .

    Dommage, le héros avait un pouvoir assez sympa, ça aurait pu donner quelque chose d'assez bon dans une meilleure série.

    The réplique nanardesque de la saison :

    Le truc qui sort tellement de nulle part. Surtout que le perso a déjà interagi sans problème avec des filles dans les épisodes précédents et continue de le faire par la suite. Où alors il a une phobie ultra-sélective pour les lolis blondes :eek: ?

    Personnage masculin préféré :

    King JJ, bien sûr.

    JJ on Ice.PNG

    Derrière son coté flamboyant à mi-chemin entre Atobe et Tamaki Suoh, c'est un personnage que je trouve assez intéressant en terme de psychologie : il fait la saison de sa vie et il le sait, il s'est entraîné pendant un an pour pouvoir vaincre la plus grande légende de son sport et, au moment où il pense pouvoir l'atteindre, voilà celui-ci qui se défile et le laisse seul avec un loser, un gamin et un éternel second. Faut admettre qu'il y a un peu de quoi péter les plombs :rigole: .

    Personnage féminin préférée :

    Peut-être Kyoko de 3-Gatsu no Lion ?

    maxresdefault.jpg

    C'est sûr qu'il faut mieux l'avoir à l'écran que dans la vie réelle mais elle explose littéralement l'écran à chacune de ses apparitions.

    Animal de compagnie préféré :

    shark.jpg

    Les requins pervers dans Cheating Craft. La série a eu des hauts et des bas mais l'épisode 5 était l'un des meilleurs avec ce fan-service totalement absurde.

    * Meilleur couple :

    Un peu par défaut, je vais dire Kumiko et Shuichi d'Hibike Euphonium, même s'ils n'ont eu que trois scènes ensemble dans la saison.

    Euphonium_04_12.jpg

    Il n'y a pas eu des masses de shipping cet automne maintenant que j'y pense.

    Meilleure doublage :

    Je vais dire Shouta Aoi, pour son rôle de Tsukushi dans Magic Kyun. Ça faisait longtemps que j'avais pas trouvé un tsundere aussi adorable et la petite voix boudeuse y est pour beaucoup.

    Pire personnage masculin :

    8qddpa6.jpg

    Le personnage était crée pour être détestable et c'est une réussite : Radice de Gundam Blood Orphans s'impose comme une évidence à ce stade du classement.

    Radice, c'est un peu le parfait fonctionnaire d'Auswich, celui qui envoie à la mort les gosses qu'il était censé superviser et se retranche derrière un "je savais pas, j'ai juste suivi les ordres" lorsqu'il n'est plus en position de force.

    Pire personnage féminin :

    maxresdefault (1).jpg

    Kaoruko de Bubuki Buranki, mon dieu mais que quelqu'un la fasse taire. Alors comment la décrire ... Kaoruko, c'est la crise d'adolescence dans toute sa splendeur. Elle manque de tuer toute sa famille pour le lol, mais il ne faut surtout pas lui en faire le reproche parceque ça revient à brider sa volonté d'indépendance et sa capacité à prendre des décisions. Et donc, ben ... elle va recommencer. Pour prouver qu'elle est une adulte, une vraie :oops: .

    Meilleure animation :

    Pas d'animation exceptionnel cette saison, mais 3-Gatsu no Lion a vraiment brillé par son sens de la mise en scène.

    Meilleure bande son :

    Une fois de plus, Haikyuu a vraiment réussi à nous sortir des musiques vraiment badass pour les moments clés du match.

    Meilleur opening :

    J'avoue ne pas bien comprendre pourquoi, parcequ'en soit il n'est pas exceptionnel, mais je me suis repasser le générique de Bubuki Burandi plusieurs fois pendant toute la seconde partie de la saison.

    Peut-être parceque sa construction est à la fois très scènarisée et totalement trompeuse, ce qui permet d'amplifier le choc du gros rebondissement de la saison

    Tout indiquait qu'on se dirigeait vers une bataille royale ou un 5 contre 1 - ce qui se tenait vu qu'Oubu est clairement plus puissant que les autres machines - et la mort du principal antagoniste, quasiment d'entrée de jeu, est vraiment une grosse surprise.



    Meilleur ending :

    Malgré tout le mal que j'ai pu dire sur Bloodivore, la série aura au moins eu des bons génériques. Et notamment cet ending totalement magnifique :



    Meilleure insert-song :

    Nowwwwwwwwwwww ... I Rule the wold

    Hum. On a eu plusieurs très bonnes insert-song dans Yuri on Ice mais Theme of King JJ est clairement celle qui a eu le plus d'impact.



    Avis général sur la saison ?

    J'avais des grandes attentes sur la saison, j'avais dit que je visais au moins les 5 bonnes séries. Yuri on Ice, Haikyuu et Kaito Joker ont été excellents de bout en bout, Natsume Yuujinchou, 3-Gatsu no Lion, Hibike Euphonium, Dream Festival ou Gundam Blood Orphans ont également été des réussites et on a même eu une très bonne surprise avec les premiers épisodes de Bungou Strays Dogs.

    Le contrat est donc parfaitement réussi et ça compense les déceptions Digimon ou Bloodivore

    Vos attentes pour la nouvelle saison ?

    Mon dieu, c'est tellement la misère.

    J'en attendais pas grand chose de base mais avec Chain Chronicle dont le film était plutôt mauvais et Grandblue Fantasy qui a été reporté au printemps, il ne me reste plus que Blue Exorcist, Hand Shakers, Marginal#4 et elDLive sur lesquels je mise un minimum d'espoirs.

    Enfin bon, ça va être l'occasion de tester des trucs un peu différents, et qui sait d'avoir de bonnes surprises, sachant qu'on a toujours 3-Gatsu no Lion, Gundam Blood Orphans et dans une moindre mesure Trickster (la série n'est pas réellement mauvaise à proprement parler mais j'attend toujours le petit truc qui l'a ferait décoller) ou Beyblade Burst pour sauver les meubles.
     
  2.  
  3. Mojito
    Hors-ligne

    Mojito Matière noire Modo Jeux Vidéo Modo Sas

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    4.691
    En gardant en tête que je n'ai vu que trois animes et que deux ne sont pas encore terminés.

    Animé préféré de la saison :

    Bilan1.jpg
    Lewis Carroll approuve ceci.

    Compliqué. Comme dit plus haut, je n'ai vu que trois animés ( C'est trois de plus qu'à mon habitude. ) et je trouve que chacun d'eux a ses arguments pour figurer dans cette partie. Mais partons sur Flip Flappers. C'est un magical girl qui s'approche beaucoup de ce que je recherche dans l'animation, c'est beau, ça a une certaine profondeur et les personnages sont bons. Et surtout, on a le droit a beaucoup d'abstrait et de symbolique, ce qui me parle beaucoup.

    Pour autant, je ne suis pas naïf, cet animé a des soucis et certains sont vraiment agaçants. Malgré un propos souvent très adulte, on a le droit a des scènes et des phases de réalisation stupides et véritablement imbuvables. Mais voilà, si je serre les dents, je trouve cet animé très intéressant. Il pose des problématiques travaillées sur le relationnel en les traitant de façon abstraite mais pas absconse. De mon point de vue, il apporte quelque chose à la Japanim'.

    La surprise du chef :

    Bilan2.jpg
    De bien belles personnes.

    Atta, je t'explique. Pour moi, Yuri on ice est une surprise. Posons-nous, prenons un peu de thé et réfléchissons dix secondes. Qu'est-ce que Yuri on ice ? Un anime avec de très jolis garçon qui font de très jolies choses et avec un fanservice qui joue parfois sur l'aspect homo'. Et là, comme tu as développé un fort esprit critique, tu tapes du pied et tu lèves un poing vengeur vers le ciel en hurlant "Salauds ! Ils essaient de me refourguer une énième adaptation d'otome game !". Avec juste le synopsis, Yuri on Ice m'aurait tout au plus provoqué un haussement d'épaules désabusé. Pourtant, ce n'était pas le cas.

    Et c'était une surprise sur deux points, même après les premiers épisodes, si je trouvais ça agréable, je ne m'attendais pas à une telle évolution de la série. Dans mon cas, nous sommes passés d'un "'Kay. C'est chou." à un "Azy Yuri ! Danse pour ton papi ! Dans pour tes amis ! DANSE POUR LA VIE ! *renifle*". Yoi est un anime inclusif, rempli de bon feels et qui a une sorte d'aura de contre-virilité qui fait du bien dans le kokoro. J'espère qu'il servira d'exemple sur ce plan. Il n'est pas parfait, loin de là, mais c'était une excellente surprise.

    Meilleure réplique : "Tu vas me manquer aussi..." d'Euphonium.
    Parce que... Enfin ? Punaise.

    Épisode préféré : J'hésite entre l'épisode 07 de Flip Flappers, le 10 d'Euphonium et le 11 de Yuri on Ice.

    Disons le septième de Flip Flappers. En soi, c'est un épisode extrêmement calme, pas de combat, pas d’événement important mais il a "quelque chose". A mon sens, il est le plus représentatif sur le fond qui est visé par l'anime. Il "matérialise" en quelque sorte les outils pour théoriser sur les personnages, sans trop en dire, mais sans être avar en informations.

    Personnage masculin préféré :

    Bilan3.jpg
    J'aime surtout son côté sérieux et ténébreux.

    Okay. Ouais. D'accord. Je passe pour une fangirl de Tumblr qui secoue sa figurine de Yurio en hurlant. Ce qui n'est pas nécessairement faux, mais surtout, je n'ai pas de figurine. Et je ne hurle pas. Je m'explique. Je trouve qu'il a la meilleure évolution du casting, à mon sens, il est celui qui a su le mieux incarner son thème ( Agape, mon préféré, musicalement et symboliquement. ). On part d'un personnage "bully" à une personne très touchante.

    Personnage féminin préférée :

    Bilan4.jpg
    Dose de bonheur et d'optimisme par intraveineuse.​

    J'ai longtemps hésité avec Mizore Yoroizuka d'Euphonium. Malheureusement, l'axe choisi pour cette dernière ne permet pas forcément de s'y attacher autant que je l'aimerais. Néanmoins, c'est un personnage que j'ai trouvé excellent et touchant. Causons de Papika. Elle n'est pas forcément originale, dans l'animation japonaise, les personnages assez "instinctif" et libres sont très nombreux, la particularité de Papika, c'est qu'on nous permet d'analyser cet aspect et ce n'est pas laissé comme un simple état de fait. Ce n'est pas parce que quelque chose est basique qu'on ne devrait pas réfléchir dessus, et l'écriture du personnage de Papika en est un bon exemple.

    Meilleur couple :

    Bilan5.jpg
    - Yakov. Quel est ce sentiment ?
    - De la joie.
    - Ciel, quelle horreur.​

    Yankov et Lilia. Ancien couple, en réalité. Mais honnêtement ? Je les trouve cool ! Ils sont divorcés, ils bossent ensemble de façon assez calme et continuent de se supporter ! Point de shipping, ici, seulement, la joie de voir ce type de relation;


    Pire personnage masculin "J'en sais rien, mais on va dire que c'est un mec" :

    Bilan6.png
    Pourquoi, en 2016, a t-on encore besoin de ce type d'horreurs ?

    Le robot de Flip Flappers. Je l'ai trouvé rigolo pendant cinq minutes à cause de sa "voix". Puis il m'a fatigué. Puis il m'a gêné. Finalement, il m'insupporte. On lui doit la moitié des scènes ecchi, il ne sert à rien et honnêtement, l'intérêt d'un robot qui fantasme sur des foutues adolescentes ? Sérieusement. Brûlez-le.

    Meilleure doublage :

    Kurosawa Tomoyo qui double Kimiko dans Euphonium. Elle porte littéralement le personnage.

    Pire personnage féminin :

    Bilan7.jpg
    Non, mais promis. Flip Flappers, c'est cool, en vrai.

    Loli sexualisée. Ai-je besoin d'aller plus loin ? Elle est imbuvable et n'apporte rien.

    Meilleure animation : Flip Flappers, changement de style au sein de la série, combats travaillés et une mise en scène parfois crème.

    Meilleure bande son :

    Sans surprise, Yuri on ice. La musique a une importance scénaristique ici, et je la trouve, souvent, bien choisie.



    Meilleur opening :



    Pas besoin d'argumenter.

    Meilleur ending :



    La mignonnerie est infinie, voyez-vous.

    Meilleure insert-song :

    Comme Len.

    Avis général sur la saison ?

    A nouveau, je n'en ai pas vu beaucoup, juste trois. Et en me relisant, il apparaît que je parle surtout de Yuri on ice et Fllip Flappers, et très peu de Hibike Euphonium 2. Je l'ai trouvé excellent aussi ! Mais peut-être que contrairement aux deux autres, la surprise est moins présente ? Peut-être que le côté "Si tu n'aimes pas la compétition, tu ne comprends rien à la vie !" m'a aussi gêné ? Je ne peux pas parler de déception, mais voilà. Malgré des scènes très touchantes et de bons personnages, je le trouve juste un tout petit cran au dessous des deux autres.
     
    Dernière modification: 30 Décembre 2016
  4. Api
    Hors-ligne

    Api Molécule

    Inscrit:
    23 Décembre 2014
    Messages:
    322
    J'espérais être le premier à poster mon bilan de cette saison d'automne, mais j'ai dû prendre le temps de le peaufiner un chouia :)

    - L'animé de la saison : Haikyû : Karasuno vs Shiratorizawa
    [​IMG]
    Le choix fut très serré entre celui-ci et Hibike Euphonium 2, mais Haikyû, c'est encore et toujours une affaire de passion. Avec une saison de seulement 10 épisodes centrée sur un seul match, le tout passe très vite et on évite le moindre temps mort. L'animation du studio IG est toujours de haute volée et, à chaque point marqué, à chaque moment fort, les musiques de Hayashi Yûki nous plongent au coeur du match dans une ambiance très tendue. Pour cette fois, ce n'est d'ailleurs pas seulement le fameux duo de Karasuno qui est sous les projecteurs, mais tous les membres de l'équipe et leurs adversaires ont leur petit moment de gloire, en particulier Tsukishima qui se révèlera un atout de taille au cours du match. Enfin, une petite pensée pour Tanaka Kazunari qui doublait le coach Ukai, décédé avant la fin de la saison, et qui apportait une bonne dose d'énergie au personnage et au casting.

    - Prix de l'extra : Gintama: Aizome Kaori-hen
    [​IMG]
    Gintama dans toute sa splendeur. Un petit arc narratif où l'on nous parle d'une drogue qui fait tomber amoureuse la personne qui en respire. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? Quand c'est toute la ville de Yoshiwara qui est affectée, et qu'on se retrouve devant une Tsukuyo incapable de détourner son regard de Gintoki et que ce dernier est devenu séducteur de vieilles mamies, difficile de s'empêcher de pouffer de rire.

    - Un animé vu en retard : Mob Psycho 100
    [​IMG]
    Du même auteur que One-punch Man, Mob Psycho 100 ne se bride toutefois pas à cause de son concept, car si Mob dispose de puissants pouvoirs psychiques, il vit un quotidien paisible et n'a donc pas la nécessité de s'en servir. Mais lorsqu'il va se retrouver dans des situations de tension voire même dangereuses, son don se débloquera de lui-même et il laissera échapper son plein potentiel en mode 100%. C'est dans ces moments que la série fait la part belle à une animation de qualité made in Bones, conservant néanmoins le design original de One, que beaucoup qualifieront de moche. Une des forces du titre, c'est le personne de Reigen, le mentor véreux de Mob, qui se prétend maitre médium, mais sert de garde-fou à Mob et instille aussi beaucoup d'humour, trouvant toujours une combine habile pour se défiler et laisser tout le boulot à son apprenti.

    - L'épisode de la saison : L'épisode 10 de Sangatsu no lion
    [​IMG]
    Sangatsu a toujours une atmosphère très mélancolique, un mélange de joie et de tristesse, du fait du passé des personnages contrebalancé par les événements qu'ils vivent au moment présent. Mais dans cet épisode, on passe complètement dans le registre dramatique quand Rei doit faire face à un nouvel adversaire le soir de Noël. Il y a plusieurs temps forts tout le long de l'épisode. Déjà, Kyôko prévient que son adversaire ne supporte pas de perdre, alors que sa fille aimerait bien voir son père heureux avant qu'ils ne divorcent. Ensuite, la musique lancinante d'Hashimoto Yukari vient illustrer tout le match jusqu'au dénouement attendu. Mais c'est finalement quand son adversaire ne parvient plus à cacher la colère qui l'habite et que Rei, ayant fui, dévoile tout le flot de sa pensée avant de s'effondrer qu'on atteint vraiment le point d'orgue d'un épisode superbe.

    - La déception de la saison : Flip Flappers
    [​IMG]
    Il faut reconnaitre à la série que sur le plan technique, elle s'en sort très bien. L'animation est fluide, le graphisme attrayant et la construction des épisodes rend le tout intéressant. Mais la série se casse complètement la figure dès qu'elle essaye de raconter quelque chose et il suffit de jeter un oeil à la cohésion narrative pour s'en rendre compte. Chaque épisode se présente comme un stand-alone et l'absence de fil rouge se fait vite ressentir tant les événements semblent s'enchainer sans avoir vraiment d'influence les uns sur les autres. Dans une série comme Space Dandy où chaque épisode se présente comme un segment isolé, le style graphique bien particulier permet de souligner cette absence de cohérence entre chaque épisode. Seulement, ce manque d'enchainement dans Flip Flappers dessert complètement la série et celle-ci multiplie en plus les erreurs de parcours comme l'introduction de personnages inutiles ou non développés, tandis que des pans entiers du scénario restent même sans réponses. On pourra tout de même retenir de la série qu'elle est une expérience artistique très sympathique, et elle nous offre même deux beaux génériques.

    - Le meilleur personnage : Kôda Kyôko
    [​IMG]
    Un bon personnage doit nous marquer fortement, et c'est clairement le cas de Kyôko qui nous laisse une impression durable dès sa première apparition. On sent toute la rage qui bout en elle, cette colère froide et ce ressentiment qu'elle a envers Rei qui s'est incrusté au sein de sa famille. Ses paroles ont d'ailleurs toujours une influence non négligeable sur lui, même si elle ne fait généralement que dire des vérités. Si on ajoute à ça la beauté propre du personnage, elle mérite clairement ce titre.


    - Le pire personnage : Akutagawa Ryûnosuke
    [​IMG]
    A l'inverse, un mauvais personnage pèsera sur une série tout entière, quand bien même il pourrait être tout à fait secondaire. Ici, Akutagawa a un rôle très important dans le scénario, ce qui rend les défauts du personnage encore plus pénibles. Passons sur son look digne d'un ado en phase rebelle, le gaillard a surtout un pouvoir offensif surpuissant et il sait s'en servir. Mais dès qu'il est question de son ancien mentor, il perd toute prestance et va même jusqu'à sauter d'une passerelle pour rattraper un talkie-walkie et pouvoir lui parler. On rajoutera aussi ce parallèle complètement forcé entre lui et le héros, tant Akutagawa parait totalement unidimensionnel en comparaison avec Atsushi.

    - Le meilleur générique : L'opening de Sangatsu no Lion


    - Mon classement général de la saison :
    Mémorables : Haikyû, Hibike Euphonium, Sangatsu no lion
    Notables : Working, Natsume Yûjinchô, Jojo's bizarre adventure
    Oubliable : Flip Flappers

    - Mes attentes pour la nouvelle saison :
    Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku, Little Witch Academia, ChäoS;Child, Gintama, Tales of Zestiria X, Shouwa Genroku Rakugo Shinjû, Rewrite et enfin Kobayashi-san Chi no Maid Dragon.
     
    Dernière modification: 1 Janvier 2017
  5. Crevetterose
    Hors-ligne

    Crevetterose Matière noire

    Inscrit:
    2 Janvier 2016
    Messages:
    123
    Bilan Automne 2016...Ajin! Ajin! Ajin! \o/

    *Animé préféré de la saison :

    Ajin Saison 2. La série la plus underrated du monde. Mais grâce à cette saison c'est la 2ème meilleure série que j'ai regardé cette année.
    [​IMG]


    * La surprise du chef :

    Drifters. Une sacrée surprise. J'ai regardé au pif parce que l'affiche et le thème avaient l'air sympa. C'était nerveux, c'était drôle, c'était joussif. Je me suis régalée. (Oda Nobunaga est mon préféré!)

    [​IMG]

    * Épisode préféré :

    Episode 9 de Ajin Saison 2. Difficile de faire plus intense. Le suspens et les émotions ont été gérés avec brio.
    Une petite image
    [​IMG]

    (Mention spéciale pour l’épisode 7 de Yuri On Ice)


    * Meilleure réplique :

    «It's JJ style!! » Yuri On Ice

    * Plus grosse déception :

    Je n'ai pas eu de déception cette saison et comme je n'ai pas fait de bilan pour les 2 dernières saison j'en profite pour me plaindre ici:

    Joker Game. Pour l'été. N'a malheureusement pas tenu ses promesses.
    Orange. Pour l'automne. C'est simple, à la fin j'avais envie qu'ils meurent tous.

    * Meilleur nanar :

    Idem je n'ai pas regardé de nanar cette saison, donc...
    Gyakuten Saiban. C'était un nanar, mais un nanar épic. Et j'ai adoré :').

    * The réplique nanardesque de la saison :

    Les répliques de Chris à la fin de ses performances dans Yuri On Ice

    * Personnage masculin préféré :

    Satou-san (Ajin)
    Le meilleur vilain de l'année. Il est terrifiant et son air jovial le rend encore plus inquiétant. Il a un petit côté John Locke dans Lost pour ça (sauf que Satou-san sait tout le temps ce qu'il fait).
    [​IMG]



    (oh et puis. quand même. J'aime bien Victor >_< (Yuri On Ice)


    * Personnage féminin préférée :

    Izumi Shinomura - Ajin

    [​IMG]


    * Animal de compagnie préféré :

    Est-ce que Hannibal dans Drifters peut être considéré comme un animal de compagnie? :nerd:


    * Meilleur couple :

    Victor et Yuri
    le coup des anneaux c'était un peu trop cheesy mais il s'aiment. Et c'est beau.


    * Meilleur doublage :

    Ajin

    * Pire personnage masculin :

    Chris (Yuri On Ice)
    [​IMG]


    * Pire personnage féminin :
    Eriko Nagai (Ajin) Elle est relou et inutile (en tout cas pour l'instant)
    [​IMG]


    * Meilleure bande son :

    Ajin (et de très très loin)

    * Meilleur opening :

    Je trouvais l'opening de Drifters vraiment sympa mais j'avoue avoir regardé en boucle celui de Yuri On Ice (déjà posté dans les bilans).

    * Meilleur ending :

    Drifters - Vermillion by Maon Kurosako




    * Meilleure insert-song :

    On a eu de quoi faire avec Yuri On Ice et le passage de King JJ est ma préférée (déjà citée plus haut).

    * Avis général sur la saison ?

    Je n'ai pas regardé beaucoup d'anime cette saison mais ils étaient tous de qualité. Avec mes 2 gros coups de coeur de l'année (Ajin 2 et Drifters) ça me suffit pour dire que cette saison était fructueuse :). On a aussi eu les OAVs de Gintama qui sont bien passées.
    J'avais été extrêmement déçue par les saisons de printemps et d'été. J'attendais pas mal d'animes au tournant et au final j'en ai laché beaucoup. Que ce soit Kabaneri, Bungo Stray Dog, Mayoiga, Tanaka-kun, Flying Witch,... je n'ai pas eu la motivation d'aller jusqu'au bout. Le seul animé que j'ai suivi à fond c'est Gyakuten Saiban (c'est pour dire) et Re-life qui était très bon.
    Cette saison j'ai eu la chance je n'ai regardé que des trucs que j'ai beaucoup aimé!


    * Vos attentes pour la nouvelle saison ?

    Beaucoup d'attentes!! Gintama evidemment, j'ai hâte que ça reprenne. Il y a aussi la saison 2 de Shouwa Genroku Rakugo que j'attends de pied ferme (cette série est dans mon top 3 2016 j'ai adoré). Pour le reste je vais regarder Youko Senki et ACCA: 13-ku Kansatsu-ka. J'ai un bon présentiment pour Onihei, j'ai hâte de voir le premier épisode.
     

    Pièces jointes:

    Dernière modification: 17 Avril 2017
    Kaado aime ceci.
  6. origine1975
    Hors-ligne

    origine1975 Nucléon

    Inscrit:
    12 Avril 2012
    Messages:
    128
    Bilan Automne 2016, mon premier je crois bien.

    Anime préféré : Alors gros problème car j'en ai plusieurs, mais j'en dirais deux particulièrement :

    [​IMG]

    Et oui Natsume yuunjinchou Go bah oui je ne suis pas du tout objective car c'est également mon manga préféré et puis il y a aussi celui là :

    [​IMG]

    Poco's udon world le pourquoi du comment, mais il est impossible de ne pas résister à cette petit bouille de Poco tout simplement. Parce que tout comme avec Natsume, je ne me suis jamais lassé de suivre leur petite aventure toute simple sans prétention et sans violence. Parce qu'habituellement, j'aime les animes d'action tout comme les films quoi ! Donc le fait que ce soit plus calme, plus reposant avec une touche de mélancolie c'est tellement opposé à mes habitudes. Enfin bref, Poco's udon world m'a un peu pris au dépourvu par sa mélancolie car dans un sens ce que ressent Sota et surtout son regret de n'avoir pas parlé pus souvent avec son père etc... et bien c'est quelque part ce que l'on peut vivre nous même.


    Alors la surprise du chef :

    Je dirais celui-là :

    [​IMG]

    Drifters est une surprise car je ne savais pas vraiment quoi m'attendre. Et puis, je me disais encore un anime avec Nobunaga Oda pff ! encore un. Mas j'ai tenté et finalement j'ai été happé. J'aime beaucoup. c'est violent, il y a de l'humour aussi bien dosé et c'est intrigant.

    Mais en même temps j'ai hésité avec celui-ci qui vous verrez est totalement différent.

    [​IMG]

    Nanbaka : Mince je ne suis pas fan d'anime comique à l'origine je les fuis comme la peste, mais j'ai testé et j'ai accroché. j'adore, c'est complètement délirant mais j'adore.


    Mon épisode préféré ? Je dirais l'épisode 10 de Natsume yuunjinchou go. C'est un épisode centré sur Touko Fujiwara et là je fonds parce que j'adore ce personnage.

    Grosse déception : Bloodivores même si je ne l'ai pas vu en entier.

    Personnage masculin préféré ? Mais je ne peux pas choisir, je les aime tous enfin tout ceux que j'ai vu pour l'instant. Natsume Takashi ; Jûgo ; Sota ; Azuma ; Shimazu Toyohisa ; Kanade Amamiya etc...

    Personnage féminin préféré : Euh ! Touru Taki ? Natsume Reiko ? Touko Fujiwara ? La plupart des personnages féminin de Natsume yuunjinchou, il y a aussi la directrice de Nanbaka, elle est trop ... je n'arrive pas à trouver le bon terme pour la décrire. ^^

    Animal préféré : Nyanko Sensei évidemment

    ![​IMG]
    Bien que Poco en tanuki pas mal aussi
    [​IMG]
    ou tout comme Crevetterose, Hannibal si on peut le considérer ainsi haha !
    [​IMG]
    Ah le meilleur couple : il n'y a pas photo Touko et Shigeru Fujiwara.
    [​IMG]

    Meilleur doublage : Nanbaka ou alors Dream Festival !


    Meilleur animation : Drifters

    Meilleur opening : Euh ! Les seuls opening que je ne passais pas était ceux de Natsume Yuunjinchou go, Poco's Udon world et Bubuki / Buranki donc entre les trois bah ! J'en sais rien si je les laissais c'est que les trois me plaisaient assez.

    Meilleur Ending : Natsume Yuunjinchou go.


    Avis général : Je n'ai pas encore tout regardé et j'en ai encore pour un long moment étant donné que j'en ai encore des autres saisons à voir. A part Natsume yuunjinchou go dont mon avis n'est jamais objective car je l'adore, j'ai été étonné pour les autres animes comme Drifters qui m'a vraiment plu, Nanbaka que je ne pensais pas aimer autant, Poco's udon world qui m'a rappelé à quel point il faut parler un maximum à ses parents avant qu'il ne soit trop tard (et ça c'est mon cas malheureusement), Dream Festival ! qui m'a donné le sourire et la pêche et le seul anime avec des chansons dont les chansons m'ont plutôt plu. Et puis, j'ai bien apprécié de voir la deuxième saison de Bubuki/Buranki et de sa conclusion que j'aurais voir encore un peu plus. Donc je dirais que c'était plutôt une bonne saison.

    Mais attentes pour la saison qui arrive, je n'en ai pas, c'est au feeling.
     
    Crevetterose aime ceci.
  7. Shaenan
    Hors-ligne

    Shaenan Matière noire Otaku 2015

    Inscrit:
    18 Septembre 2013
    Messages:
    662
    AUTOMNE 2016
    Petit bilan moi qui n'ait quasiment pas posté cette saison :spin:

    Anime préféré :
    upload_2017-1-6_19-13-26.png
    Aaaah j'ai hésité pas mal, parce que j'ai aimé pas mal de trucs cette saison, mais je dirais Sangatsu no Lion. On passait par beaucoup d'émotions différentes, les soeurs sont adorables, Rei est très intéressant, puis Kyouko, tout les autres ...
    Et franchement j'ai trouvé l'animation, la mise en scène, les OST, (les monologues des chats !) vraiment nickels. Voilà ^^

    La bonne surprise :
    [​IMG]

    Fune wo Amu ! C'était sans prétention, très lent dans son rythme mais c'était prenant et assez intéressant vu que c'est la première fois que je vois le sujet de l'édition de dictionnaires dans un anime. L'ambiance est toute douce, ça faisait du bien de le regarder.

    Et aussi Flip Flappers, qui m'a un peu déçu sur les deux derniers épisodes, mais que j'ai vraiment apprécié jusque là.

    Meilleure réplique :

    Kiss Him not Me :
    "La vérité c'est que ... Je suis une Otaku !"
    "Oh. Okay."
    Ce passage m'a fait hurler de rire xD

    La déception :


    upload_2017-1-6_20-12-37.png
    Je sais pas vraiment si déception est approprié vu que je partais perplexe dès le départ mais ... Occultic;Nine je suppose ? Disons que franchement, si le temps avait été mieux géré, et qu'on nous avait pas sorti des infos qui au final n'apportaient pas grand chose, et qu'on avait pas gardé les pires persos pour le main cast, ça aurait pu avoir de la gueule. Mais voilà. Et tuez le MC plz.

    Meilleur personnage masculin :


    Nishioka Masashi, Fune wo Amu.
    [​IMG]

    Je l'ai beaucoup apprécié, d'une part parce qu'il est charismatique, un peu manipulateur, qu'il est un peu un modèle pour le héros niveau relation sociales :rigole: mais aussi parce qu'on voit quand même ses faiblesses et c'était cool.

    Meilleur personnage féminin :

    [​IMG]

    Hmmm comme ça Kumiko d'Hibike Euphonium ! parce qu'elle change beaucoup de ce qu'on peut voir, elle est loin d'être parfaite (trop curieuse pour sur, mais sans ça il se passerait moins de choses xD). Et j'aime sa doubleuse aussi.

    Pire personnage masculin :
    upload_2017-1-6_22-24-28.png
    Gamon Yuta, Occultic;Nine. 100% gémissements, insupportable :D

    Pire personnage féminin :
    [​IMG]
    Booooooooooobs

    Ryo-tas, toujours O;N , j'ai hésité avec Miyuu mais le chara design affreux m'a fait choisir xD (surtout que faire une poitrine aussi grosse dans ce genre d'anime, aucun intérêt et c'est moche). Elle a passé 80% du temps à ne servir à rien, j'aurais aimé que le twist la concernant ne vienne pas si tard :froid:

    Meilleur animal de comapgnie :
    upload_2017-1-6_22-30-18.png
    Les chats de Sangatsu no Lion, ils sont hilarants et adorables :calin:

    Meilleur couple :
    [​IMG]
    Miyakoshi et Higashida dans WWW .Working!! , leur relation n'a aucun sens, mais c'est ça qui est drôle. Higashida a la patience d'un Saint :rofl:

    Meilleure animation :

    Sangatsu no Lion, bah ouais, Shaft fait quand même des merveilles quand il veut.

    Meilleur OST :

    Yuri on Ice, qui du coup proposait des thèmes variés et très sympathiques.

    Meilleur opening :

    Celui de Flip Flappers, il est dynamique, la musique envoie bien aussi. Mais j'adore ZAQ aussi :rougit:
    Et Drifters, qui m'a donné envie d'aller voir de plus près l'album de l'artiste !

    Meilleur ending :

    Bungou stray dogs S2, déjà que celui de la première saison était génial, celui là l'est aussi ^^

    Avis général : Bah j'ai regardé pas mal de choses au final ! Je n'ai pas beaucoup parlé de YOI, Drifters et pas du tout de Haikyuu!! mais je les ai beaucoup appréciés, il y avait Bungou Stray Dogs, wwwWorking, et Kiss Him Not Me qui étaient chouettes également. Ouais je l'ai trouvée cool. Et il y en a que je n'ai pas vus que je comptais regarder mais manque de temps. Oh, et la continuation de Jojo, dont l'arc 4 est vraiment excellent (j'avais un peu peur après les quelques moments d'ennuis de l'arc 3 je l'avoue).
    Donc pour moi, une bonne saison.

    La prochaine saison ?

    Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu S2, Gintama : OUI OUI OUI OUI OUI je suis tellement contente de les revoir :saute:
    Et puis Kuzu no Honkai, Little Witch Academia, Tales of Zestria S2, Demi-chan wa Kataritai, Acca 13 certainement, et éventuellement Youjou Senki, Kobayashi-san, Fuuka, Ao no exorcist, Hand Shakers, on verra comment ça se passe.
    Et regarder N°6, que ça fait longtemps qu'il est sur ma liste des trucs à regarder, et qu'une amie m'en a tellement parlé que si je le regarde pas dans le mois qui vient je vais me faire engueuler :rigole:
     
    Dernière modification: 6 Janvier 2017
  8. ninakiller
    Hors-ligne

    ninakiller Volcan

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    1.058
    Vous connaissez ce moment où on n'a plus trop de temps? Mais si! ce moment...
    Bah c'est celui ci qui fait que je vais faire un bilan pas complet, mais de toutes façons, si j'le fait pas now, je le ferais pas x)

    Parmis les animes que je suivais, je n'ai pas pu terminé Drifters et Haikyuu, pour cause de wakanim me saoul depuis qu'y a plus les téléchargements...(pénible le stream ...et quand ça marche nikel, bah faut encore attendre entre 2 épisodes, bref x)
    Et y'a aussi Mahou Shoujo Ikusei Keikaku qui est sympa, mais toujours pas fini

    En anime sympa y'avait quand même

    Keijo: marrant...juste le concept quoi^^,
    Shakunetsu takkyuu musume m'a agréablement étonné, sans être une pépite.

    Humoristique: Je retiendrais Saiki Kusuo no Ψ-nan

    Jojo: <3 Dire que la première partie de cette saison m'avait grave déçu :x La deuxième partie à relevé clairement le niveau.


    Bon après j'ai maté des trucs à côté, mais c'était sans plus quoi (all out, days TV, udon bidule truc, DB Super..ça reste du Dragon ball avec toutes ses incohérences, mais déja plus sympa qu'au début, ...)

    All Out 09.mp4_snapshot_16.23_[2016.12.29_20.38.36].jpg All Out 09.mp4_snapshot_16.48_[2016.12.29_20.39.25].jpg Days 19.mp4_snapshot_00.59_[2016.12.27_23.52.00].jpg Days 19.mp4_snapshot_05.21_[2016.12.27_23.59.50].jpg
     
  9. Tsukuyomi Ryūku
    Hors-ligne

    Tsukuyomi Ryūku Matière noire

    Inscrit:
    8 Mars 2012
    Messages:
    339
    Blablabla.... bilan de la saison de l'hiver 2017 :


    • Animé préféré de la saison :
    Gintama 2017
    [​IMG]
    Je me suis assez exprimé sur celui ci dans mon bilan de l'année dernière je pense. Je ne vois pas quoi dire de plus ci ce n'est « c'est Gintama ».


    • La surprise du chef :
    Kobayashi-san Chi no Maid Dragon
    [​IMG]
    Connaissant l'habitude assez abject des japonais à sexualisé à mort des personnages loli comme Kanna ici j'ai pas voulu regarder à la base, mais après qu'un pote m'ait saoule avec je lui ai donné ça chance et j'ai été agréablement surpris. C'est une comédie, mais étant donné que les personnages n'ont pas 15 ans tu ne vois pas les même gag basique insupportable que l'on retrouve dans ce genre de comédie. En plus la série est plus adulte qu'on ne pourrait le croire aux premiers abords, mais je vous laisse regarder la série pour voir où je veux en venir.


    • Épisode préféré :
    L'épisode 81 de Dragon Ball Super car Goku > All


    • Plus grosse déception de la saison :
    Konosuba Saison 2
    [​IMG]
    J'étais septique quand j'ai vu l'épisode 1 car soyons honnête, il était dégueulasse en terme d'animation et n'était pas vraiment très drôle. Mais je ne me suis pas arrêté là et j'ai continué. J'ai beaucoup aimé l'épisode 2 qui était pas encore vraiment très bien niveau animation mais il avait le mérite d'être assez drôle. Puis à partir de l'épisode 3 c'est la descente aux enfers. Non seulement l'animation n'est pas aller en s'améliorant, mais en plus l'humour a commencé à être répétitif et insupportable et quand on est arrivé à l'épisode 4, le premier épisode de cette saison sur lequel je me suis royalement emmerdé j'ai vraiment commencé à me faire du mal pour regarder la série. En plus Darkness était centrale à l'histoire dans cette saison au point qu'on ne voyait plus les autres personnages du casting sauf Kazuma qui passait ses nerfs sur elle. Je n'ai jamais réussi à aimé cette fille car bien trop caricaturé donc forcément ça pêche sur la saison entière pour moi. Pour résumé cette saison 2 c'est Konosuba sans la saveur qui m'avait fait aimé la saison 1.

    Ps : J'allais oublié mais 90% du temps les personnages sont off model. Bien évidement je ne parle pas des moments où c'est clairement volontaire pour l'humour mais bien de ce genre de passage par exemple :

    [​IMG]
    Wallah le Sheitan à pris contrôle de leur corps ou quoi ?


    • Personnage masculin préféré :
    Son Goku de Dragon Ball Super
    Regardez l'épisode 81 putain !


    • Personnage féminin préférée :
    Kanna de Kobayashi-san
    [​IMG]
    Je ne sais pas si on peut vraiment considéré que c'est mon perso féminin préférée, mais c'est clairement le personnage le plus marquant de cette saison (autant en bien qu'en mal malheureusement #DontLewdtheLoliDragon)


    • Meilleur couple :
    Les deux Prof dans Kuzu no Honkai
    Ouais non je déconne en fait.


    • Pire personnage masculin :
    Onii-Chan de Kuzu no Honkai
    [​IMG]
    90% du temps il est dans son monde bisounours au point de considéré qu'il est normal d'être nymphomane (il pense d'ailleurs que c'est un hobby de l'autre prof là j'ai zapé son nom là). Il est pas spécialement mauvais en soit, mais il est complètement tête en l'air et ne semble pas être conscient de la réalité donc forcément il fait des choix plus que douteux genre se marié avec une femme qui ne respecte pas. 'fin bref c'est un idiot heureux et les gens comme ça m'insupporte.


    • Pire personnage féminin :
    Darkness de Konosuba
    [​IMG]
    Personnage mal exploité et cliché au possible. Déjà que dans la saison 1 elle cassait le rythme, ici elle m'empêche carrément de passé un bon moment. En fait Darkness c'est un peu comme ce cousin qu'on a tous, celui qui est un peu la honte de la famille et qui ne nous donne pas envie de faire Noël avec car il va trouvé le moyen de ruiné la fête.


    • Meilleure animation :
    Kobayashi-san Chi no Maid Dragon
    Kyo-Ani bla bla bla c'est bon.


    • Meilleure bande son :
    N/A


    • Meilleur opening :
    Le nouveau opening de Dragon Ball Super


    • Studio d'animation préféré :
    N/A


    • Avis général sur la saison ?
    Moyen bof.


    • Vos attentes pour la nouvelle saison ?
    Lol pourquoi est-ce que je m'emmerde à remplir cette section à chaque fois ?
     
    Dernière modification: 3 Avril 2017
  10. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Hiver 2017
    ~ La saison de la désolation ~

    winter.png

    * Animé préféré de la saison :

    gundam.jpg
    Gundam : Iron-blooded Orphans

    Aucune hésitation là-dessus. Sans prétendre que la série était parfaite, elle m'a quand même bien remonté le moral dans une saison calamiteuse.

    * La surprise du chef :

    Masamune-kun no Revenge - 01 - Large 15.jpg
    Masamune-kun no Revenge

    Une comédie romantique plutôt bien fichue, que je n'aurais peut-être même pas regardé en temps normal, mais qui a été un gros bol d'air dans ces temps difficiles.

    D'ailleurs, j'ai enchaîné sur les scans et s'est un peu dommage, il manquait peut-être quatre épisodes pour avoir une fin bien plus intéressante.

    * Anime préféré vu en retard :

    maxresdefault.jpg
    Kono subarashii sekai ni shukufuku o!

    Konosuba, vraiment une série qui m'a fait hurler de rire, c'est de l'humour au raz des pâquerettes mais le tout est tellement absurde que ça en devient hilarant.
    En plus, j'ai pu enchaîner directement sur ma lancée avec la saison 2 qui était diffusée cette hiver :calin: .

    E-X-P-L-O-S-I-O-N !!

    * Épisode préféré :

    20.jpg

    Clairement l'épisode 20 de la saison 2 de Gundam Blood Orphans. Comme je le disais plus haut la série n'a pas été parfaite, elle n'a pas toujours été à la hauteur en terme d'intensité ou d'émotion mais cet épisode, au moins, sentait bon la badasserie et l'esprit shonen.

    Et cette fin :eek: .

    * Meilleure réplique :

    3-gatsu-no-lion-episode-20-english-subbed.jpg

    Plus qu'une réplique précise, je dirais la fin de l'épisode 20 de 3-gatsu no Lion

    Le moment où Kiriyama annonce au public le coup qui devrait faire gagner Shimada sans savoir que celui-ci vient d'abandonner.

    Ça m'a beaucoup rappelé un passage que j'aime beaucoup dans Hikaru no Go

    où il se passe exactement l'inverse, à savoir qu'Hikaru est le seul à voir le mouvement qui aurait pu faire perdre son mentor.

    * Plus grosse déception :

    Je sais pas si on peut parler de déception pour Hand Shaker, vu que le premier épisode annonçait assez bien la couleur - ou pas, j’espérais au moins me marrer avec le fan-service mais ils ont même pas été fichu d'aller plus loin que la loli à poil de l'épisode 2.

    Par contre, j'avais de bons espoirs pour EldLive, je me disais "le début est pas top mais c'est l'auteur de Reborn, il a besoin d'un peu de temps pour poser son histoire" et ... non, l'histoire semble être restée bloquée une demi-saison sur Chuuta et ses montées d'hormones.

    D'ailleurs, j'aurais peut-être du mettre "Yes, doctor Love" comme réplique de la saison vu que c'est déjà mon seul souvenir de l'anime :rofl: .

    * Meilleur nanar :

    carottes.jpg

    Seiren avait peut-être ses chances, j'ai laissé tomber la série un peu vite parce que j'avais été déçu par la fin du premier arc, mais il faut avouer que son fan-service relevait du génie.

    Le reste était juste chiant, même pas moyen de se marrer avec les navets qu'on s'est tapé :oops: .

    * The réplique nanardesque de la saison :

    Hand Shaker a quand même envoyé du lourd dès l'épisode 2 en nous offrant deux alternatives au célèbre Ta Gueule, C'est Magique : les magnifiques "Je suis justement en train d'étudier la question" et "Les adultes peuvent faire ce genre de choses".

    * Personnage masculin préféré :

    Masamune-kun-05-29.jpg

    Masamune de l'anime éponyme.
    Il est snob, prétentieux, machiavélique ... et il lit des shojos. Le héros parfait quoi :rigole:.

    * Personnage féminin préféré :

    Masamune-kun no Revenge - 09 - Large 13.jpg

    On reste sur Masamune-kun avec Fujinomiya, un personnage qui n'avait pas l'air super intéressant de base mais qui a vraiment eu une très bonne fin d'arc.

    * Animal de compagnie préféré :

    Aucun

    * Couple préféré :

    Non plus

    * Meilleure doublage :

    Que dalle

    * Pire personnage masculin :

    Iok de Gundam Blood Orphans. Sérieux, ils ont vraiment essayé de le rendre sympathique dans le dernier arc ? C'est le type qui tuait des femmes et des enfants désarmés deux épisodes plu tôt :froid: .

    C'est con, j'aimais bien son chara-design.

    * Pire personnage féminin :

    Comme l'a dit François Fillon, le célèbre philosophe français "La base elle tient".

    Et c'est donc pour ça que je sélectionne Kodama-chan (de Hand Shaker) et ces citations à la con toutes plus hors-sujet les unes que les autres. Et je ne sais même pas si les scénaristes se sont rendu compte qu'ils ont réussi à sortir deux fois la même phrase du 28ème président des Etats-Unis dans le même épisode vu que je les soupçonne d'avoir tiré au sort les citations plus ou moins historiques rassemblées par le stagiaire.

    * Meilleure animation / Meilleure bande son :

    En terme de réalisation, 3-Gatsu no Lion a vraiment fait un sans-faute.

    Une scène qui m'a marqué notamment, c'est celle où Smith prend son petit déjeuner juste avant son match (avec le fond sonore qui est synchronisé avec ses mouvements). C'est une scène interminable, qui n'apporte rien à l'histoire et repasse plusieurs fois les mêmes séquences mais elle avait un petit coté hypnotique qui a suffit à elle seule à donner une personnalité à un personnage totalement secondaire.

    * Meilleur opening :


    Gros coup de cœur pour le second opening de 3-Gatsu no Lion qui est à la fois très décalé et totalement mélancolique. J'aime beaucoup la façon dont sont présentés les personnages, le fait qu'on aille du plus ou moins rassurant (les sœurs Kawamoto, le reste de leur famille, l'école, la famille Kouda, Kyoko ...) avant de virer au cauchemar lorsqu'on arrive au monde du shogi qui est à la fois la raison d'être de Kiriyama et la chose qu'il déteste le plus au monde.

    * Meilleur ending

    Tant qu'à faire, on va rester sur du Gundam :


    * Meilleure insert-song :

    Aucune idée

    * Avis général sur la saison ?

    Très franchement, je n'ai jamais été aussi prêt de rage-quit la japanimation. Heureusement qu'il y avait quelques séries longues encore en cours, je pense à Gundam, à 3-Gatsu, à Beyblade Burst (raaaah, j'attend la sub de la seconde demi-finale) ou même à Trickster parceque Masamune et Konosuba auraient eu du mal à me permettre de tenir la saison à elles deux.

    J'étais tellement déprimé que j''ai même laissé tomber un peu vite des séries qui auraient pu valoir le coup mais sur lesquelles j'avais peur de subir une nouvelle déception, je pense notamment à la saison 2 de Blue Exorcist que je n'ai au final même pas commencé.

    * Vos attentes pour la nouvelle saison ?

    Clairement, on peut pas faire pire. J'espère que je vais réussir à récupérer ma motivation et à tester le maximum de nouvelles séries car il y a pas mal de trucs qui ont l'air prometteurs en plus des quelques suites très attendues.
     
    Crevetterose aime ceci.
  11. ninakiller
    Hors-ligne

    ninakiller Volcan

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    1.058
    Bilan de l'hiver:

    Rien !!

    Ouais, pris par l'irl et d'autres activités, pas eu le temps :x Sinon planning trop serré :(

    Si je rattrape la saison je ferais ptet' un bilan qui sait, mais vue le nombre d'anime, ce sera chaud :p

    D'ailleurs, j'me souviens même plus vraiment quels animes j'avais commencé...ou alors c'est qu'y avait pas tant de perles que ça :x (Enfin, Haikyuu était sur wakanim ..streaming..Toussa..

    J'ai vue qu'il y avait du SnK pour la prochaine saison (l'actuelle), et vue que j'aurais plus de temps, hmmmmm !
     
  12. Api
    Hors-ligne

    Api Molécule

    Inscrit:
    23 Décembre 2014
    Messages:
    322
    Encore une fois, une saison de japanimation se termine et laisse sa place à une autre. Il est donc temps de s'attarder un peu sur ce que nous a offert de beau cet hiver 2017 en termes d'animés.
    (lien vers l'article détaillé : Retour sur les animés de l’hiver 2017)

    - L'animé de la saison : Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku 2
    C'est après avoir entendu beaucoup de bien de la première saison que j'ai décidé de rattraper mon retard pour enchainer directement sur cette suite. La première chose à noter entre ces deux saisons, c'est ce changement graphique qui a dû en surprendre plus d'un. Certains le classeront parmi les points négatifs, mais ce serait négliger à quel point un chara-design adapté peut aider à l'animation et au potentiel comique. Maintenant que nous connaissons bien les personnages, on s'attendrait à ce qu'un humour qui fonctionne uniquement à leurs dépends finisse par s'épuiser très vite, et pourtant, les gags s'enchainent à la minute sans jamais lasser, l'opening étant d'ailleurs une excellente démonstration de ce que peut faire l'humour aidé de l'animation. Cette approche de la part du studio DEEN ne fonctionnerait certainement pas si l'on était face à un animé qui se voudrait plus sérieux, mais ici, l'équipe s'est fait plaisir avec cette adaptation et ça s'en ressent. On pourra toujours leur reprocher une certaine fainéantise au niveau de l'OST qui reprend la majorité des pistes utilisées pour la première saison, mais étant donné le nombre d'épisode encore une fois assez faible, on peut le comprendre. Attention toutefois à ne pas enchainer les épisodes ! A trop grosses doses, l'humour de la série pourrait vous lasser et ce serait vraiment dommage.

    - Prix de l'extra : Kyôkai no Kanata : I'll be here - Mirai-hen
    Je suis un grand fan des productions de Kyoto Animation car je sais qu'ils prennent toujours leur temps afin de polir le plus possible leurs produits. J'avais mis un certain temps avant de me lancer dans Kyôkai no Kanata, car je savais la série en-deça de ce que le studio nous offre habituellement. En revanche, s'il y a bien une tendance qui se dégage ces dernières années, c'est la capacité du studio à nous offrir des films qui surclassent de loin ce qui est produit par la concurrence. Et c'est exactement ce qu'est Mirai-hen, suite directe et continuation logique de ce que la série avait laissé en suspens, qu'il s'agisse de son antagoniste, du passé de ses personnages ou plus simplement du développement de leurs sentiments. Le pathos pourra en rebuter certains, mais ajoutez à l'ensemble une qualité graphique digne des productions habituelles de KyoAni ainsi qu'une OST qui sublime parfaitement les moments de tension, et l'on se retrouve devant un des meilleurs films d'animation de ces dernières années. Autant dire que j'anticipe A Silent Voice avec encore plus d'impatience désormais.

    - Un animé vu en retard : Yuri on Ice
    Depuis quelques années, on nous vend le studio MAPPA comme les sauveurs de la japanimation, et il en était de même pour leur dernier bébé, le très connoté Yuri on Ice. Las, la série aura vite dégringolé de son podium et si j'ai beaucoup apprécié cette série, j'ai un peu l'impression de l'avoir aimé pour les mauvaises raisons. Les premiers épisodes nous laissent entrevoir la progressive remontée de Yuri, désormais poussé par son coach Victor, et autant dire que pour un fan de séries de sport tel que moi, ça a fait mouche. Les chorégraphies sont superbes, et même en-dehors de la piste, l'animation est au rendez-vous. Mais la série ne brille malheureusement pas par son histoire, qui se coltine à n'être qu'une banale succession de compétitions, se permettant un écart à peine le temps d'un épisode. Le caractère répétitif de la série est son plus gros point faible, si bien que les chorégraphies et du même coup l'OST que l'on retrouve d'un épisode à l'autre finissent par lasser et on a la désagréable impression de passer notre temps enfermé dans une patinoire. Mais si je disais plus haut avoir aimé la série pour la mauvaise raison, c'est parce que le point fort de la série, ce sont ses personnages et leur exubérance. En particulier le couple principal, bien évidemment Yuri et Victor, et leurs interactions avec le reste du casting. Si vous n'entrez pas dans le jeu un peu forcé de ce couple (car c'en est clairement un), vous risquez d'être fortement rebuté par toute cette ambiance homo-érotique. On notera le caméo vocal un peu maladroit du patineur Stéphane Lambiel, en tant que commentateur d'un soir.

    - L'épisode de la saison : L'épisode 2 de Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku 2
    Kono Suba est non seulement mon animé de la saison, mais peut aussi se targuer de compter un de mes épisodes préférés de cette saison. Pas de scène d'action épique, ni de déclaration larmoyante, mais juste ce que la série fait de mieux, de la comédie complètement loufoque, comme en témoigne une des scènes que j'ai retenues. La première partie de l'épisode est l'occasion de ramener sur la table ce running gag des grenouilles mangeuses d'hommes et se permet d'aller crescendo dans le burlesque. Mais la seconde partie n'est pas en reste et on a là encore une scène hilarante où Kazuma, en bon défenseur de ses droits, s'oppose à Megumin pour être le premier à pouvoir se laver et se débarrasser de cette bave de grenouille.

    - La déception de la saison : Gintama.
    C'est sans doute parce que je plaçais beaucoup d'attentes dans cette nouvelle saison de Gintama, mais je ne l'ai pas du tout appréciée. Plusieurs raisons à cela, la première étant qu'on est clairement devant une saison de transition. Une bonne partie du casting habituel n'a eu droit à aucune apparition, on s'est concentré sur les quatre anciens patriotes ainsi que sur les histoires de famille du clan Yato, mais c'est à peine si l'on a entrevu tout le grand chambardement qu'annonçait la fin de la saison précédente. C'est le problème lorsqu'une série passe tant de temps à teaser le passé de ses personnages. Lorsque celui-ci ressurgit, la réalité n'est jamais à la hauteur de nos attentes. Mais plus encore que ça, en comparaison avec ses ainées, cette saison fait pale figure, et le fait que la majorité de l'action se passe sur Rakuyô, planète délabrée au possible, ne permet pas de mettre en avant la qualité technique dont on avait été témoin avant le début de cet arc. De plus, cette saison qui aurait dû être la dernière, ne fait finalement que 12 épisodes. Encore une autre raison d'être déçu.

    - Le meilleur personnage : Kai Shimada (Sangatsu no Lion)
    Ce ne serait sans doute pas le choix de tout le monde, mais Shimada est profondément humain. Dans une série où la part belle est faite aux monologues et questionnements intérieurs, inutile de dire qu'il sort du lot. De plus, seul face à ses doutes et toujours à se remettre en question, il est le parfait miroir de Rei et prendra sûrement le rôle d'un excellent mentor pour lui. Il arrive même au personnage d'être comique et c'est quelqu'un de foncièrement agréable, ne serait-ce que dans ses relations avec les habitants de son village.

    - Le pire personnage : Kotarô Tennôji (Rewrite)
    Le principal problème de Kotarô, c'est que c'est un personnage de Visual Novel qu'on a transposé dans une série animée. Les choix que le joueur de VN fait en arrière-plan transparaissent bien trop dans sa version animée et on se retrouve face à un personnage qui n'a strictement aucune caractérisation propre, complètement différent entre la première saison et celle-ci, et même entre la première moitié de cette deuxième itération et la seconde. De héros sympathique, il passe à ordure incapable de dialoguer. Quand en plus, il multiplie les carnages pour sauver celle qu'il aime qui débouche sur une auto-destruction pure et simple d'elle et lui : A quoi bon ?

    - Le meilleur générique : L'opening de Kono Subarashii Sekai ni Shukufu 2

    - Mon classement général de la saison :
    Mémorable : Kono Subarashii Sekai ni Shukufu 2
    Notables : Yôjo Senki, Little Witch Academia, Tales of Zestiria the X 2, Rewrite 2, Sangatsu no Lion
    Oubliables : Gintama., ACCA 13

    - Mes attentes pour la nouvelle saison :
    Shingeki no Kyojin 2, Shingeki no Bahamut Virgin Soul, Granblue Fantasy, Atom the Beginning, Quan Zhi Gao Shou, Zero kara Hajimeru Mahô no Sho, Natsume Yûjinchô 6, Sakura Quest.
     
    Dernière modification: 8 Avril 2017
    Len aime ceci.
  13. Crevetterose
    Hors-ligne

    Crevetterose Matière noire

    Inscrit:
    2 Janvier 2016
    Messages:
    123
    Je n'ai pas fini Demi-chan wa karakitai mais mon bilan ne changera sûrement pas...

    Bilan hivers 2017

    *Anime préféré de la saison

    Shouwa Genroku Rakugo – Saison 2

    [​IMG]

    Fabuleux. Une série qui arrive à allier la tristesse, le rire, la nostalgie, l’amour, la mort avec beaucoup de subtilité. Beaucoup de révélations dans cette saison. La fin était superbe
    la révélation sur l’identité du père de Shinnosuke ! C’était tellement inattendu et tellement évident à la fois, ça coulait de source!
    C’est rare qu’une fin de série se suffise à elle-même comme ça. La boucle est bouclée, je n’ai ressenti aucune déception, aucune impression d’inachevé.


    Je veux quand même mentionner Youjo Senki qui pour moi à la plus marqué cette saison !

    *La surprise du chef

    Masamune-kun no revenge

    [​IMG]
    Ahahah ! C’est une des séries qui a le mieux commencé et celle qui m’a le plus fait rire. Tous les personnages sont attachants (y compris ceux qui ne font que de brèves apparitions – sauf Yoshino). Je suis un tout petit peu déçue par la fin mais j’espère que ça annonce une saison 2. Ca reste dommage car comme Len, je pense que quelques épisodes de plus auraient suffi.

    *Episode préféré

    Episode 11 – Shouwa Genroku Rakugo (j’ai hésité avec pas mal d’autres épisodes car chaque épisode à au moins une scène magnifique, mais cet épisode était particulièrement important et émouvant)
    petit plus pour la scène avec Matsuda dans cet épisode

    *Meilleure réplique

    Masamune-kun no revenge – cet échange m’a tuée :’)

    Adagaki "What is a way to say "Your mom has an outie" in English?"
    Masamune "Son of a bitch!!!"

    Il y a eu cet instant aussi:

    [​IMG]

    *Plus grosse déception

    J’ai été assez déçu par Gintama même si j’ai regardé la saison avec plaisir. Une saison en 12 épisodes c’était bof, je déteste toujours Kamui et surtout… la team rocket du shinsengumi n’était pas là :(.

    La plus grosse déception reste Kuzu no Honkai. Ca partait plutôt bien avec un traitement des relations amoureuses un peu plus réaliste et mature ce qu’on peut voir dans les animes sur le lycées. Mais finalement le propos n’est pas si intéressant que ça et ça tourne beaucoup trop en rond, pour un final totalement décevant.

    *Meilleur nanar


    Ca fait un bout de temps que je n’ai pas vu un bon nanar, ça manque!

    *The réplique nanardesque de la saison


    N/A

    *Pesonnage masculin préféré

    Yakumo (Kiku-san) - Il est la grâce incarnée

    [​IMG]


    *Personnage féminin préféré

    Tanya Degurechaff – OF COURSE !!!

    [​IMG]

    *Animal de compagnie préféré

    Hikari (Demi-chan wa kataritai ) : pas encore eu le temps de finir la série mais… cette fille EST un animal de compagnie !
    [​IMG]
    [​IMG]

    *Meilleur couple

    Masamune-kun et Adagaki (Masamune-kun no revenge)

    [​IMG]
    [​IMG]

    *Meilleur doublage

    Youjo Senki (surtout pour Tanya que je trouve très bien doublée)

    *Pire personnage masculin

    @Tsukuyomi Ryūku Pareil! Oni-chan est nul!

    *Pire personnage féminin

    Yoshino (Masamune-kun no revenge) – j’ai toujours détesté les personnages qui se dorment dessus constamment ! Elle n'est là que pour le fanservice. Et puis c'est quoi ces 2 points blancs sur sa tête (ça m'agace).

    [​IMG]

    *Meilleure bande son


    Masamune-kun no revenge – la bande son apporte énormément à la série. Il y a toujours une musique trop angoissante, trop enjouée ou trop épique et ça rend beaucoup trop bien !

    La musique de Onihei était aussi pas mal jazzy.

    *Meilleur opening

    Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu 2 "Imawa no Shinigami" by Megumi Hayashibara


    *Meilleur ending


    Youjo Senki "Los! Los! Los!" by Aoi Yuuki


    *Meilleur insert song

    Youjo Senki "Sensen no realism" by - C'est la scène où ils rident des rockets mais je ne la trouve pas sur Youtube (si quelqu'un la retrouve j'aimerais beaucoup la revoir!)

    *Avis général sur la saison:

    J'ai arrêté pas mal de trucs Acca-13 (bien parti mais je me suis trop ennuyée après), Demi-chan wa katariatai (bonne surprise au début et puis ça devient trop harem après et 2 des akin sont insupportables), Onihei (pas été jusqu'au même si c'était pas mal), etc.. Il y a aussi des déceptions (Gintama ;_;). Mais cette saison valait le coup rien que pour SHouwa Genroku Rakugo et elle nous a aussi offert Youjo Senki et Masamune-kun no revenge. 3 bons animes: sur tout ce que j'avais commencé ce n'est pas énorme mais ça allait.

    *Prochaine saison:
    J'avais déjà un peu développé sur le topic prévu à cet effet mais pour cette saison je suis evidemment en joie pour le retour de SnK.
     
    Dernière modification: 17 Avril 2017
  14. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Printemps 2017
    Sans image, parceque je suis déjà à la bourre​

    * Animé préféré de la saison :

    Sans hésiter, Tsuki ga Kirei, un petit bijou de précision et d'émotion, je pense que même la première saison de Kimi no Todoke n'atteignait pas ce degrés de réalisme dans l'expression des sentiments d'adolescents.

    Je me suis même tâté à un moment de la série pour me demander si je n'allais pas lui mettre 10/10, ce qui aurait été une grosse première dans le sens où j'ai toujours pensé que le slice of life romantique était bien meilleur en manga qu'en anime où la moindre lenteur se fait tout de suite sentir.

    * La surprise du chef :

    En vrai ... je crois que j'aurais pu mettre la moitié des séries de la saison dans la case :rigole:. Du coup, le choix a été déchirant mais je vais finalement me poser sur Kabukibu qui s’annonçait comme une simple série à beaux gosses sur un thème un peu léger et nous offert offert une véritable documentation sur le kabuki - suffisamment pour que je sache que je n'en regarderais plus jamais de ma vie :fier: - mais aussi une galerie de personnages très agréables à suivre au fil des semaines.

    * L'anime pas si bien que ça mais tu as pété ta touche F5 à force de refresh la page le jour de sa sortie

    Petite catégorie spécial pour Quan Zhi Gao Shou qui m'a vraiment scotché les premières semaines ... jusqu'à ce que j’enchaîne sur le novel et que je découvre l'adaptation aurait pu être encore bien meilleure s'ils n'avaient pas zappé la moitié des passages.

    En tout cas, c'est très prometteur en ce qui concerne l'animation chinoise, independament du thème et des personnages qui m'ont beaucoup plu, la réalisation est clairement au niveau de ce que font la plupart des studios japonais.

    * Épisode préféré

    Alors ... j'ai pas trop fait gaffe. Peut-être l'épisode 10 de Boku no Hero Academia avec le duel central de la saison ? Shoto est vraiment passé à deux doigts d'être mon personnage préféré, j'ai vraiment beaucoup aimé son évolution et le fait que ça soit véritablement ses interactions avec le héros qui lui permettent de prendre du recul sur lui-même et d'aller de l'avant. Clairement le meilleur rival de la série.

    * Meilleure réplique :

    A force de l'entendre, je suis un peu obligé de ressortir le

    - Haruki, Reset
    - Reset


    De Sakurada Reset

    * Plus grosse déception :

    Peut-être le spin-off de Danmachi ? Je me méfiais un peu dans le sens où Aiz est un personnage un peu trop inexpressif pour être un premier rôle et l'auteur a du se dire la même chose puisqu'il a rajouté une seconde héroïne pour combler les trous ... sauf que cette fille est juste insupportable de niaiserie et qu'elle a immédiatement pris tous le screentime avec son drama personnel. Bon après, je ne suis pas allé très loin donc peut-être qu'elle s'améliore un peu par la suite.


    * Meilleur nanar :

    Ça fait un moment que je n'ai pas eu de bons nanars, ça me manque :pleure: .

    * The réplique nanardesque de la saison :

    La fameux passage où Shingeki no Kyojin commence à partir un peu en sucette

    "Il y a cinq ans, nous avons entamé notre croisade pour éradiquer l'humanité"

    ...

    Sérieux, tu balance ça comme ça sans préavis au début de la conversation ? Je crois que c'est encore pire dans le manga où sur une immense case tu as les trois petits personnages excentrés qui t'annoncent la plus grosse révélation depuis le début du manga comme si c'était un dialogue annexe mais même dans l'anime, alors même que je savais ce qui allait se passer, j'ai trouvé ça totalement anticlimatique. "Tiens, au fait c'est moi qui ai tué ta maman. Il reste du paté ?"

    * Personnage masculin préféré :

    Je retourne sur Tsuki ga Kirei avec Azumi-kun qui a vraiment été une excellente surprise tout au long de la série. Au premier abord, c'est le collégien un peu timide et limite nerd qui cite Dazai toutes les deux phrases et semble incapable de prendre la moindre décision par lui-même ... et au final, c'est juste le héros de romance le plus badass que j'ai jamais vu, un garçon qui ne va pas hésiter à mettre des grands coups de pied dans le scènario lorsque celui-ci ne va pas assez vite à son goût et va constamment s'imposer au moment où on ne s'y attend le moins, quitte à envoyer bouler le rival qui fait deux fois sa taille.

    * Personnage féminin préférée :

    Nina. Forcement Nina. Shingeki no Bahamut nous avait habitué aux personnages loufoques et aux héroïnes badass mais là ils ont fait fort avec cet improbable mélange entre un taureau et une adolescente fleur bleu :rigole:.

    * Animal de compagnie préféré :

    Kyobo, l'ourse sumotori de Busou Shoujo Machiavellianism :fier:.

    * Meilleur couple :

    Sans surprises, je reviens une nouvelle fois sur Tsuki ga Kirei avec AzumixAkane. Pas forcement le meilleur couple que j'ai jamais vu, mais probablement l'un des plus crédibles.

    * Meilleure doublage :

    Une fois de plus, j'ai oublié d'y réfléchir. Ce qui signifie probablement qu'il n'y avait rien de marquant.

    * Pire personnage masculin :

    Un peu par défaut, je vais dire Ebihara de Kabukibu qui a eu une phase emo-dark assez inattendue puisqu'il est subitement passé de "pff, je ne veux pas être mêlé à ses amateurs" à "Mais au fait, ils seraient pas meilleurs que moi ? Ma vie n'a plus aucun sens".

    * Pire personnage féminin :

    L'héroïne de Fukumentei Noise avait l'air passablement flippante dans le genre drama queen schizophrène mais j'ai droppé l'anime trop vite pour savoir si elle se reprend un peu en main.

    Du coup, je vais plutôt citer Chinatsu de Tsuki ga Kirei la super copine tellement sympathique qui profite du fait qu'elle est la seule à savoir que sa meilleure amie est en couple pour draguer son copain devant tout le monde :( .

    * Meilleure animation / meilleure bande son :

    Alors oui, je suis conscient qu'il y a eu pas mal de critiques sur la réalisation de l'Attaque des Titans cette saison. Oui, j'ai bien facepalmé, comme vous tous, sur le Titan Colossal en playmobil. Malgré cela, je maintiens que c'est un exploit de rendre passionnant un arc qui était particulièrement naze dans la version d'origine et ça montre bien que le budget n'était pas si ridicule que ça.

    * Meilleur opening :

    Pas mal de bons opening cette saison, mais le plus badass est évidemment celui de Shingeki no Bahamut


    Le noir/blanc/rouge, c'est toujours très classe​

    * Meilleur ending :

    Musicalement, je dirais Granblue Fantasy, la mélodie est vraiment somptueuse.


    * Meilleure insert-song :

    Un peu de Starmyu quand même, ça serait bête d'avoir une série sur la musique et de ne pas en parler.

    Peut-être la toute première, celle d'Ageha ?

    ...

    que je ne retrouve évidemment pas, du coup je vais me rabattre sur Shadow and Light, la chanson que les héros répètent pendant toute la saison :


    Version Tatsumi parceque c'est la première qui m'est tombée sous la main.​

    * Avis général sur la saison ?

    Dans l'ensemble, une saison tout à fait correcte même s'il n'y avait pas de gros hits à proprement parler, on a eu pas mal de trucs très sympathiques que je n'ai pas eu l'occasion de citer comme Eromanga Sensei - à force de comparer la série à Oreimo j'ai fini par apprendre que c'était bien du même auteur :rigole: - les saisons 2 de Boku no Hero Academia - je m’inquiétais un peu pour le rythme, mais passé le premier épisode ça a repris une vitesse correcte - et d'Uchouten Kazuku - une série aussi bonne que déroutante - le retour du Pacte des Yokais - j'ai deja dit dans le topic mais cette saison était particulièrement bonne - Busou Shoujo Machiavellianism - ma seconde bonne surprise de la saison - ou même Kenka Banchou Otome, qui aurait amplement mérité des épisodes de 24 minutes.

    En fait, même la plupart des séries que j'ai laissé tomber faute de temps étaient prometteuses, il y a vraiment que Gin no Guardian dont j'ai eu du mal à finir la premier épisode.

    * Vos attentes pour la nouvelle saison ?

    Beaucoup moins de choses à priori, je pense que je vais en profiter pour lever un peu le pied. Enfin, j’espère quand même trouver quelques bonne séries parmis Dive, Altair, Ballroom e Youkoso, Fate/Apocrypha, Knight's & Magic ou Koi to Uso ... sachant qu'au pire, il reste les suites de Sakurada Reset, Boku to Hero Academia et Shingeki no Bahamut.

    ...

    En fait, c'est déjà bien chargé tout ça :eek: .
     
    Kaado et Api aiment ceci.
  15. Api
    Hors-ligne

    Api Molécule

    Inscrit:
    23 Décembre 2014
    Messages:
    322
    Damn, à un jour près je postais mon bilan en premier :p
    Lien vers l'article détaillé : Retour sur les animés du printemps 2017

    - L'animé de la saison : Shingeki no Bahamut : Virgin Soul
    Mon avis n'aura pas beaucoup changé depuis mon zoom de mi-saison, alors inutile d'y aller par quatre chemins, la série sort clairement du lot parmi les productions de cette saison. C'était déjà le cas de la première série, Shingeki no Bahamut Genesis, qui avait fait forte impression parmi les communautés de fans. On attendait ici le studio MAPPA au tournant et, non seulement ils ne nous ont pas déçus, mais en plus ils ont réussi à proposer une suite encore meilleure. Si l'on abandonne ici le duo de protagonistes, Favaro et Kaizar, on y gagne Nina, jeune fille au caractère affirmé et qui connait une évolution notable ne serait-ce que dans cette première moitié. On reste toutefois en terrain connu avec de nombreux personnages qui étaient déjà présents dans la première saison, mais cette fois-ci le bestiaire se veut bien plus restreint, rendant le casting bien plus digeste à suivre. L'opposition entre démons, humains et dieux est au cœur du récit et ce conflit, bien plus terre à terre qu'une imminence de fin du monde, rend l'impact des scènes choc d'autant plus fort. Quand en plus l'animation reste constante et d'excellente facture tout du long, ce serait dommage de bouder son plaisir.

    - Prix de l'extra : A Silent Voice
    Si vous me connaissez un brin, vous saurez que je ne cesse jamais de chanter les louanges du studio Kyoto Animation. Alors quand j'ai appris qu'ils allaient se charger de l'adaptation en film de A Silent Voice, manga que j'avais particulièrement apprécié et ce dès le one-shot de 2011, je peux vous dire que mes attentes étaient plus que hautes. Et difficile de dire qu'elles auront été trahies. Le film parvient à caler en deux heures toute la substance du manga, même si cela se fait parfois au détriment du développement de certains personnages. Le film étant centré sur le développement des liens entre ses protagonistes, on s'attache très vite à cette petite bande, à commencer par Shôya et Shôko, dont la relation porte clairement le film. Kyoani oblige, le travail sur l'animation est somptueux, en particulier pour ce qui est de la colorimétrie. Enfin, c'est l'OST même qui sert le propos du film, usant de musiques que je qualifierais de "dissonantes", nous mettant à la place de Shôko, malentendante et donc en décalage avec son environnement.

    - Un animé vu en retard : Love Live School Idol Project
    Alors que la seconde saison de Love Live Sunshine débarquera en automne, je me disais qu'il était grand temps que je regarde la série d'origine dont j'avais tant entendu parler. Et grand bien m'en fut tant celle-ci est supérieure à sa cadette ! Il est difficile de ne pas avoir d’à-priori sur des personnages dont on a vu le design tant de fois sur les internets. Mais ils ont vite été balayés tant l'ensemble du casting est extrêmement attachant. Vous aurez sans aucun doute vos préférées parmi les filles qui composent µ's, mais je doute qu'il y en ai une que vous ne pouviez piffer, même cette tête à claques de Nico ou Kotori à la voix un tantinet horripilante. Bien sûr, il faut aimer les chansons et les chorégraphies pour vraiment apprécier la série comme il se doit, et elle ne partait pas gagnant avec moi, mais j'ai fini par les apprécier aussi, au point d'avoir quelques coups de coeur (Snow Halation !), d'autant plus que la technique ne fait que se bonifier au fil des épisodes, tandis que les scènes en 3D finissent par se fondre totalement avec celles en 2D.

    - L'épisode de la saison : L'épisode 10 de Shingeki no Bahamut Virgin Soul
    Si la série a toujours navigué entre un ton léger et un ton grave, cet épisode bascule complètement dans ce que la série peut proposer de plus dramatique. Pour bien imprégner ce caractère, l'épisode s'ouvre même sur la mort d'une enfant face à un démon en furie. On découvre enfin le passé de Mugaro, les circonstances de sa naissance, mais aussi la raison de son apparence actuelle. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette transformation réussit à marquer les esprits !

    - La déception de la saison : Atom the beginning
    Pour avoir eu le tome 1 du manga entre les mains, je peux le dire sans détour : l'animé est un gâchis sans nom ! La série ne fait strictement rien du potentiel qu'elle a entre les mains et, non seulement son intrigue n'avance pas, freinée par des personnages qui font du surplace, mais en plus les événements s'enchainent sans grande cohérence. Même au niveau technique, on est en droit d'attendre mieux du studio IG qui nous avait offert Haikyû ou encore Psycho-Pass, mais ici l'animation ne décolle jamais. A dire vrai, le principal problème reste les personnages de la série, notamment Ran, que l'animé traine tel un boulet sans trop savoir qu'en faire. Et lorsqu'un récit ne parvient pas à nous intéresser à ses personnages, on peut dire qu'il a raté l'essentiel.

    - Le meilleur personnage : Nina Drango (Shingeki no Bahamut Virgin Soul)
    Il ne faut pas grand chose pour faire un bon personnage. Juste que celui-ci soit suffisamment bien caractérisé et qu'il connaisse une évolution à travers ses péripéties, rendant le tout d'autant plus intéressant à suivre. Et sur ce point, Nina convient parfaitement au rôle. Personnage central de la série dont elle est tirée, son évolution est au coeur du récit et même sa sexualisation, très présente dans l'opening et la série, trouve une justification dans le déroulement des événements.

    - Le pire personnage : Ran Ochanomizu (Atom the beginning)
    A l'inverse, si vous prenez un personnage fétichisé et que vous l'adjoignez à votre série tel un boulet sans lui donner d'utilité propre, vous aurez assurément un personnage désagréable. Ran, la soeur du héros, a non seulement l'apparence d'une loli à lunettes affublé d'un design qu'on pourrait qualifier de fan-service, mais en plus elle ralentit artificiellement la progression de l'intrigue de sa série en gardant pour elle des informations essentielles pour les autres personnages, mais même pour sa sécurité... Bref, une bonne tête à claques comme on en fait rarement.

    - Le meilleur générique : L'opening de Atom the beginning
    La série ne nous a pas offert que de mauvaises choses. Contre-exemple par excellence, son opening qui est à la fois bien rythmé, bien animé, mais qui est aussi malheureusement à mille lieux de ce que la série nous offre.

    - Mon classement général de la saison :
    Mémorable : Shingeki no Bahamut Virgin Soul
    Notables : Natsume Yûjinchô 6, Sakura Quest, Granblue Fantasy, L'Attaque des Titans 2, Re:Creators
    Oubliables : Atom the beginning, Zero kara hajimeru Mahô no sho, Little Witch Academia

    - Mes attentes pour la nouvelle saison :
    Gamers!, Made in Abyss, Fate Apocrypha.
     
    Kaado aime ceci.
  16. Api
    Hors-ligne

    Api Molécule

    Inscrit:
    23 Décembre 2014
    Messages:
    322
    Cette saison, c'est moi qui ouvre le bal des bilans saisonniers :)
    Lien vers l'article détaillé : Retour sur les animés de l’été 2017

    - L'animé de la saison : Magical Circle Guru Guru
    C'est en parcourant mon fil Twitter que j'ai vu passer des images de cette série qui n'est pas sans rappeler Kono Suba. Si je ne me souviens plus à qui je devais ce post, je remercie en tout cas cette personne pour m'avoir fait découvrir ce qui est probablement la série humoristique la plus drôle depuis Nichijô ! Guru guru, c'est donc l'histoire de Niké, héros malgré lui, et de Kukuri, la dernière héritière d'un clan de magicien, seuls capables de vaincre le roi-démon. Derrière ce pitch tout droit sorti d'un RPG des années 80, on se trouve face à une série parodique au possible, qui multiplie les clins d'oeil aux jeux de cette époque. Des boites de dialogue, aux animations de confusion, en passant par des effets de pixellisation lorsque la "caméra" zoome sur un personnage, toute la mise en scène s'amuse de nombreuses références et ne s'autorise aucun temps mort. On pourrait s'attendre à ce que la série cherche à s'économiser, mais il n'en est rien. Celle-ci comptera 24 épisodes au total et, jusqu'à présent, la qualité technique a toujours été irréprochable, mais venant du studio Production I.G. que vous connaissez déjà pour Psycho-Pass ou encore Haikyû, il n'y a finalement rien de très étonnant.

    - Prix de l'extra : Kono Subarashii Sekai OAV 2
    Kono Suba revient quant à lui le temps d'un nouvel OAV, avant une saison 3 qui ne devrait pas trop tarder. Si vous avez vu les saisons précédentes, vous connaissez déjà la formule. On y retrouve toujours cette parodie absurde de monde de RPG où l'essentiel de l'humour se fait aux dépends de notre groupe de héros, à la fois totalement incapables, mais parvenant toujours à s'en tirer malgré tout. Il faut toutefois noter un changement dans le chara-design, lequel délaisse ces traits simplistes qui avaient tant fait grincer des dents dans la saison 2, pour revenir au style plus lisse de la première saison. Épisode spécial oblige, la durée est aussi légèrement plus longue que d'habitude, ce qui profite énormément à l'humour de la série qui y trouve un très bon rythme.

    - Un animé vu en retard : Avatar, la légende de Korra
    J'en vois déjà, les yeux écarquillés, se demandant ce qu'Avatar fait ici. Il s'agit pourtant d'une des séries américaines les plus influencées par le courant anime, elle est donc tout à fait sa place ici. Cela étant dit, La légende de Korra n'est sans doute pas à la hauteur de son ainée, Le dernier maître de l'air (que je vous recommande chaudement), qui s'est constitué une fanbase énorme avec les années, juste reflet de la qualité de la série. Mais cela ne signifie pas que Korra soit une mauvaise série pour autant. On redécouvre ici cet univers fantastique qu'on avait adoré, bien transformé par les années, mais qui nous happe de suite, bien aidé grâce aux compositions musicales très "orientales" de la série. La technique n'a pas beaucoup évolué depuis la première série, mais on a par contre des idées de scénario très intéressantes, notamment l'histoire du premier avatar ou l'arc des nouveaux maitres de l'air. Le problème viendra plutôt de la succession des événements, nous plongeant d'abord dans la Cité de la République, trop moderne par rapport à ce qu'on connaissait d'Avatar, pour ensuite enchainer sur une saison 2 qui arrive bien trop tôt alors que les événements qui s'y déroulent auraient constitué un final superbe à la série. La légende de Korra aura aussi beaucoup fait parler d'elle à cause de sa fin, mais sachez que la VF a fait le choix d'une fin sans conclusion amoureuse. Que cela soit une bonne ou une mauvaise décision, je vous laisse seuls juges. En ce qui me concerne, j'aurais surtout voulu voir plus longtemps Korra avec les cheveux courts...

    - L'épisode de la saison : L'épisode 6 de Gamers
    Je crois que je n'avais jamais autant ri devant un épisode de série animée ! On atteint là le paroxysme de ce que la série a à nous offrir en termes d'humour et les quiproquos s'enchainent à une vitesse folle, propulsés par les errements de notre protagoniste, mais aussi la naïveté de ses amis. L'épisode se termine sur une fin très prévisible, mais qui nous confirme que la série prendra désormais la direction d'une comédie romantique, dont l'humour arrive toujours au bon timing.

    - La déception de la saison : Re:Creators
    J'avais vu l'équipe derrière la série. Je savais déjà qu'ils étaient derrière l'aberration ambulante qu'est Aldnoah Zero. Je m'attendais à retrouver les musiques sans originalité de Hiroyuki Sawano. Mais un youtubeur dont j'apprécie beaucoup les analyses me l'avait tellement bien vendu, que j'étais partant pour laisser une chance à la série. Grossière erreur ! Re:Creators a pour lui un concept fort (même s'il aurait été plus judicieux d'importer des personnages qui soient "à jour" sur leur propre histoire) et ce simple concept aurait dû permettre à la série de se hisser parmi les animés que l'on retiendra malgré les années. L'épisode 2 fait par exemple entrer en scène une magical girl qui commence à se questionner sur sa façon de tout régler en se battant lorsqu'elle voit son adversaire en sang dans notre réalité. Sauf que la série se prend les pieds dans le tapis et finit par avoir constamment le cul entre deux chaises. Elle propose trop peu de profondeur dans les dialogues entre auteurs et créations, mais elle offre aussi trop de dialogues pour ceux qui veulent voir des combats. Si la fin est plutôt logique au vu de l'univers que développe la série, la mise en scène est tellement pataude que l'on n'a plus aucun intérêt pour ce qui arrive aux personnages. En fait, la série oublie carrément un de ses personnages, laissant une tueuse psychopathe errer dans le Japon sans qu'on n'ait plus d'informations. Bref, c'est probablement la dernière fois que je regarde une série du studio Troyca et je vous conseille de faire de même.

    - Le meilleur personnage : Aguri (Gamers)
    Il ne faut pas grand chose pour faire un bon personnage. A partir du moment où celui-ci s'intègre logiquement dans sa série et participe même activement aux événements de celle-ci, on est sur la bonne voie. Pour ce qui est d'Aguri, elle a non seulement une très bonne alchimie avec la majorité des protagonistes, au point que n'importe qui rêverait de l'avoir comme amie, mais elle est aussi, aux côtés d'Amano, un des moteurs principaux de l'humour de Gamers. Quand en plus, on sait qu'elle a été jusqu'à changer de caractère pour plaire à celui qu'elle aime, elle ne peut que gagner encore plus en sympathie.

    - Le pire personnage : Riko (Made in Abyss)
    A l'inverse, si vous êtes un personnage qui défie la logique afin de vous intégrer dans votre série, c'est qu'il y a un problème. Rico n'aurait tout simplement pas dû être l’héroïne de Made in Abyss. Bien trop jeune pour survivre de manière censée à l'expérience que constitue une exploration de l'abysse, elle est aussi au centre de plusieurs scènes douteuses où elle s'exhibe, parfois même de sa propre initiative.

    - Le meilleur générique : L'opening de Magical Circle Guru Guru et l'opening de Gamers
    Je triche un peu, parce que j'ai été incapable de les départager. La chanson de Guru Guru est entrainante, mais les références en cascade de Gamers sont juste immanquables.

    - Mon classement général de la saison :
    Mémorables : Magical Circle Guru Guru, Gamers
    Notables : Shingeki no Bahamut Virgin Soul, Sakura Quest, Made in Abyss
    Oubliables : Re:Creators

    - Mes attentes pour la nouvelle saison :
    March comes in like a lion S2, Love Live Sunshine S2, Gintama S6, Kino no Tabi The beautiful world, Les enfants de la baleine, L'ère des cristaux, Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru S2, Net-juu no susume, Dia Horizon.
     
    Len aime ceci.
  17. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Été 2017


    * Animé préféré de la saison :

    Après mouls hésitations, notamment avec Koi to Uso, je vais dire Sakurada Reset, qui a réussi avec brio son petit jeu de piste. Encore une fois, la série n'est pas forcement très accessible, je pense que pas mal de gens ont du bloquer dès le premier épisode, mais c'est rare de voir une série de vingt-quatre épisodes où chaque pièce finit par s’emboîter aussi bien dans le puzzle final alors même que les différents arcs avaient totalement random à première vue.

    * La surprise du chef :

    Là je vais partir sur Gamers, la série est loin d'être inoubliable mais après avoir tâtonné pendant trois/quatre épisodes elle a finit par trouver son rythme et nous offrir un festival de fous rires avec cette série de quiproquos en chaîne tous plus absurdes les uns que les autres qui se sont enchaînés pendant plus de la moitié de la série.

    Et j'ai beaucoup apprécié le dernier épisode également, qui était limite un filler mais a permis aux personnages de débattre pendant 18 minutes sur la question de savoir si les DLCs sont des inventions du diable ou une simple transposition de la vie IRL dans les jeux vidéos :rigole:.

    * Épisode préféré

    Peut-être le 8 de Ballroom e Youkoso ? Jusque là j'attendais un peu plus de la série et c'est notamment le moment où Shizuku finit par se réveiller un peu et redevient le personnage classe entraperçu dans le premier épisode.

    * Meilleure réplique :

    Allez, un peu de diplomatie avec Altair :

    "Les termes de notre alliance stipulent que nous devons faire partir une flotte si notre allié est attaqué. Mais il n'a été précisé nulle part que cette flotte devait atteindre sa destination."

    :fier:

    * Plus grosse déception :

    Là, j'ai envie de dire Altair dans le sens où j'attendais mieux de l'adaptation. Enfin ... pour être honnête je pense que j'aurais été déçu quelques soient les choix du réalisateurs, c'est une série qui n'était pas évidente à adapter et en faisant le pari de la vitesse on devrait au moins pouvoir couvrir l'arc des dieux de la mer, qui est vraiment celui qui m'a fait réaliser à quel point le manga était génial.

    Malgré tout, je maintiens que la série méritait une adaptation plus posée, qui aurait pris le temps de développer le backround, les cultures des différents peuples et les tractations en arrière-plan. Là, on a eu deux très bons épisodes, le 7 et le 8, mais dans quasiment tous les autres j'ai trouvé qu'on avait zappé des passages essentiels à la bonne compréhension de l'intrigue.

    Un exemple tout bête, au début de l'arc des sultanats, on a pas eu la discussion où Zaganos et Suleyman se moquent ouvertement de l'indépendance de façade des anciennes colonies vis à vis du pays-mère qui prend toutes les décisions à leur place.

    * Meilleur nanar :

    Je l'ai pas regardé jusqu'au bout mais Vatican Kiseki Chousakan est l'exemple typique de la série qui finit par perdre toute crédibilité à force de vouloir trop en faire. Même si je maintiens que les différents rebondissements auraient pu passer séparément, ça finit vite par tourner au rire nerveux quand ils s’enchaînent tellement vite que tu n'as pas le temps de les assimiler avant la nouvelle révélation abracadabrantesque.

    * The réplique nanardesque de la saison :

    On en a eu deux très bonnes dans le dernier épisode de Dive, j'hésite donc entre les magnifiques

    "Venge mon maillot de bain, je compte sur toi !"

    et

    "Je suis reconnaissant envers la prof [de plongeon]. Si je ne l'avais pas rencontrée, je ne me serais jamais mis au basket.

    * Personnage masculin préféré :

    Hum ... je dirais Favaro de Shingeki no Bahamut II qui a su gagner en maturité sans devenir rasoir et s'est révélé un excellent mentor durant toute cettte fin de saison.

    * Personnage féminin préférée :

    J'ai un peu hésité avec Rita, toujours de Shingeki no Bahamut, mais ses interventions étaient au final assez peu nombreuses donc je vais plutôt rester sur la second witch de Sakurada Reset, un personnage à la fois fort, résolu et profondément désespérée puisqu'elle est prête à tout pour protéger un avenir dans lequel elle sait qu'elle sera la seule à ne pas avoir sa place.

    * Animal de compagnie préféré :

    Les orchidée de Dive :rigole: ?

    Bon, la signification est pas forcement la même en Asie mais d'un point de vue occidentale c'est clairement pas le genre de truc qu'on offre à son meilleur ami :rofl: .

    * Meilleur couple :

    Si je ne soutiens pas le YukarixNisaka de Koi to Uso, personne ne le fera :p.

    Non, en vrai les trois couples potentiels étaient sympa dans cette série.

    * Meilleure doublage :

    Mamhud dans Altair ? Sur le coup j'ai été un peu surpris, mais au final ça lui va plutôt bien, après tout c'est pas un foudre de guerre mais plutôt un spécialiste de la négociation et de la stratégie donc autant avoir une élocution claire et soignée.

    * Pire personnage masculin :

    Le président des élèves dans Tsurezure Children. Je sais pas, la série était toute mignonne et, au milieu des 50 couples, tu en as un avec un pervers narcissique qui établit peu à peu son emprise sur la pauvre fille qu'il a agressé sexuellement.

    Et devinez quoi, c'est le duo le plus populaire de la série ... JAPOOOOOON !!!

    * Pire personnage féminin :

    La connasse charmante fonctionnaire dans Koi to Uso. Le personnage a vraiment été réussi puisque, malgré son nombre relativement réduit d'apparitions et le fait qu'elle soit sincèrement convaincue de rendre service, elle faisait monter en moi des bouffées de haine chaque fois qu'elle apparaissait à l'écran.

    * Meilleure animation:

    Peut-être Fate/Apocrypha ? Rien d'exceptionnel mais c'était plutôt correct alors que j'ai eu beaucoup de mal avec le coté poudre au yeux des combats dans Fate UBW.

    * Meilleure bande son :

    Shingeki no Bahamut est le seul à m'avoir marqué sur ce plan.

    * Meilleur opening :

    On reste sur Bahamut avec Walk This Way



    * Meilleur ending :

    Mince, le seul qui m'a marqué c'est la parodie des années -90 dans Keppeki Danshi! Aoyama-kun



    * Meilleure insert-song :

    Aucune idée ... il y en a eu ?

    * Avis général sur la saison ?

    Globalement, c'était pas mauvais pour un été. On a eu Koi to Uso, le début de Fate/Apocrypha, la fin de Shingeki no Bahamut 2 ou de Sakurada Reset mais aussi des trucs tout à fait corrects comme Ballroom E Youkoso , Boku no Hero ou Altair.

    * Vos attentes pour la nouvelle saison ?

    A l'inverse, ça me semble assez vide pour une saison d'automne. On a beaucoup d'harem inversé (trop), quelques suites prometteuses - Shokugeki no Soma, Sangatsu no Lion, Fate ... mais ça manque clairement de Gundam ou d'Haikyuu pour relever le tout.
     
    Api et Kaado aiment ceci.
  18. Api
    Hors-ligne

    Api Molécule

    Inscrit:
    23 Décembre 2014
    Messages:
    322
    Les séries d'hiver sont à nos portes, donc il est temps de faire un retour sur les animés de l’automne 2017. Celles-ci auront d’ailleurs été particulièrement bonnes puisque je n’ai même pas de séries décevantes à épingler. Alors comme je m’en voudrais d’en rester là, exceptionnellement, je vais mettre en avant deux épisodes qui se seront particulièrement distingués cette saison.
    Lien vers l'article détaillé : Retour sur les animés de l’automne 2017

    – L’animé de la saison : March comes in like a lion S2
    Selon moi, la première saison souffrait d’une omniprésence de la patte SHAFT, à grands coups d’effets visuels et de tics sonores. Le studio a finalement trouvé un équilibre avec cette seconde saison qui met cette fois la narration en valeur à travers ses effets de style et non plus l’inverse. Qui plus est, l’histoire prend une ampleur considérable lorsque le focus n’est plus sur Rei et ses tourments intérieurs, mais sur ses proches qui doivent faire face à leurs propres déchirements. Hina, écrasée entre ses propres convictions et l’inaction de la société ; Nikaidô, qui se bat littéralement à corps perdu… March comes in continue donc ce qu’il sait faire de mieux, c’est à dire proposer des drames du quotidien, en nous laissant toucher du doigt l’essence même de ses personnages.

    – Prix de l’extra : Tamako Love Story
    J’avais longtemps repoussé le visionnage de la série, car je savais que celle-ci s’adressait plutôt aux enfants. Mais lorsqu’on passe quotidiennement par le marché ayant servi d’inspiration à la série, il est difficile de ne pas finir par se laisser tenter. Ceci dit, je ne vais pas m’appesantir sur Tamako Market qui ne m’aura pas particulièrement convaincu. En revanche, le film qui fait suite est autrement plus digne d’intérêt. Puisque les éléments narratifs de la série ont été bouclés, Tamako Love Story peut s’apprécier comme une histoire à part entière. A l’inverse de la série d’origine, ce film ne s’encombre plus d’effets comiques trop enfantins, mais va plutôt se concentrer sur la romance entre Tamako et Mochizô, alors que ce dernier hésite entre ses sentiments pour Tamako et son envie de gagner Tokyo pour poursuivre ses études. La réalisatrice Naoko Yamada livre ici un film court mais suffisamment conséquent, faisant la part belle à cette ambiance douce-amère de l’adolescence, soulignée par une réalisation soignée.

    – Un animé vu en retard : Rokka : Braves of the six flowers
    Un chara-design affreusement hétéroclite, une histoire de héros en route pour vaincre le roi-démon fraichement ressuscité… Inutile de dire qu’au premier abord, Rokka no Yûsha ne donne clairement pas envie. Pour ma part, je lui avais laissé sa chance après avoir lu de bonnes critiques la concernant. La série démarre effectivement de manière assez commune, mais soudain le doute s’installe. Alors que notre groupe de héros n’est censé être constitué que de six personnes, un intrus semble s’être immiscé parmi eux. Et c’est à partir de ce moment que l’ingéniosité de l’écriture éclate au grand jour. Tandis que l’on plonge au plus profond des incertitudes des protagonistes, on en vient nous-même à douter de tout et, sans qu’on s’en aperçoive, nous voilà pris au piège d’une intrigue d’une redoutable intelligence, mais aussi d’un sens de la mise en scène à même de prendre à contre-pieds toutes nos attentes. On sent que l’auteur maitrise son récit, et ce n’est clairement pas moi qui vais vous dire le contraire, sachant que j’ai directement commandé le roman d’origine après mon visionnage pour en connaitre la suite.

    – L’épisode de la saison : L’épisode 4 de March Comes in like a lion S2
    C’est lorsqu’elle rentre chez elle, en pleurs, qu’on découvre les brimades dont Hina est désormais la cible. Non seulement l’épisode est terriblement poignant car Hina se retrouve face à la société toute entière, alors qu’elle n’a fait que soutenir son amie. Mais dans le même temps, on a aussi droit aux témoignages d’affection de ses soeurs, ainsi qu’aux mots d’encouragements de son grand-père, fier des actions de sa petite-fille.

    – L’épisode de la saison (bis) : L’épisode 19 de Magical Circle Guru Guru
    A l’inverse, Guru Guru se distingue à travers ce qu’il fait de mieux, à savoir la comédie. La série se renouvelle sans cesse, mais son inventivité atteint ici son paroxysme. Après l’enlèvement de sa « princesse » au héros, le duel qu’on attend n’arrive pas et, à la place, celle-ci parvient à sortir d’elle-même de sa prison. Et pendant ce temps-là, les protagonistes affrontent ses geôliers sous la forme d’une battle de rap.

    – Le meilleur personnage : Hinata (March comes in like a lion)
    Foncièrement gentille, elle se retrouve mis au ban de la société simplement pour avoir soutenu son amie. Et malgré les conséquences, elle ne doute pas une seule seconde qu’elle a fait le bon choix. Cela ne l’empêche pas d’en souffrir énormément, de bouillir de rage même, lorsqu’elle se rendra compte de l’injustice qui est perpétuée. Elle montrera une autre facette, attendrie cette fois, après que Rei multiplie ses efforts pour ne pas qu’elle se retrouve délaissée.

    – Le pire personnage : Nico (Recovery of an MMO junkie)
    Une oeuvre de fiction réussie passe d’abord par ses personnages, puisque ceux-ci sont les moteurs du récit. Ils doivent être vraisemblables, sous peine de nous faire sortir du récit. Or, Nico sort de nulle part, sans qu’on ne nous la présente, et n’apparait que comme un personnage-fonction, là où n’importe qui déjà introduit aurait pu remplir son rôle. Sans doute était-elle présentée correctement dans le manga d’origine, mais ici il s’agit clairement d’une erreur de l’adaptation qui aurait mieux fait de la laisser de côté.

    – Le meilleur générique : L’opening de March comes in like a lion S2
    La représentation visuelle de Rei qui franchit les obstacles témoigne de l’évolution de son état d’esprit, mais le générique nous annonce déjà la couleur lorsque celui-ci se précipite pour étreindre Hina, vue de dos, semblant seule au monde.

    – Mon classement général de la saison :
    Mémorables : Magical Circle Guru Guru, March comes in like a lion S2
    Notables : Love Live Sunshine S2, Recovery of an MMO Junkie, Gintama Porori-hen, Imôto sae ireba ii, Blend S
    Oubliables : /

    – Mes attentes pour la nouvelle saison :
    Card Captor Sakura : Clear Card, Darking in the FranXX, Fate/Extra Last Encore, Karakai Jôzu no Takagi-san, Koi wa Ameagari no yô ni, Nanatsu no Taizai : Imashime no Fukkatsu, Sora yori mo tooi Basho, Violet Evergarden.
     
    Len, Caelan et origine1975 aiment ceci.
  19. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Automne 2017


    De mon coté, j'ai été un peu déçu par la saison dans le sens où l'automne est souvent ma saison préférée en terme d'animation et là on avait rien de vraiment épique.

    Globalement, on a trois séries qui sont sorties du lot parmi celles que j'ai vu : Juuni Taisen qui a été une excellente surprise de bout en bout, je crois qu'il y a juste eu le deuxième épisode sur les jumeaux qui était un peu dispensable, Kino no Tabi qui était plutôt intéressant mais ne m'a pas forcement provoqué d'élan d'enthousiasme et 3-Gatsu no Lion qui est une adaptation extrêmement fidèle du manga.

    On peut éventuellement rajouter deux adaptations un peu mitigés de manga que j'aimais beaucoup dans leur version papier, à savoir Altair et Les Enfants de la Baleine. Je pense que dans les deux cas, les séries n'étaient pas évidentes à adapter et j'aurais sans doute été déçu quelques soit les choix des réalisateurs mais j'ai quand même bien ragé sur Altair cet automne lorsque j'ai vu la qualité graphique fondre à vu d’œil en milieu de série ou lorsque j'ai découvert le sort réservé à l'arc des fils de Triton.

    Je m'étais préparé au fait que l'arc passe à la trappe. C'était visible dans le générique, il ne restait plus beaucoup d'épisodes pour finir l'arc Cielo et, même si j'adore ce passage, celui qui m'a fait réaliser à quel point le manga était devenu bon, il n'est pas forcement indispensable à l'histoire puisqu'il se concentre sur des personnages annexes. Et là, ben ... il y a un type qui a du se dire que ce serait amusant de diffuser tout de même la toute dernière scène de l'arc. Ça dure trente secondes, c'est balancé comme ça sans aucun contexte et c'est juste là pour spoiler à mort ceux qui aurait pu vouloir basculer sur le manga à la fin de l'anime.

    A noter que, faute de temps, je suis passé complètement à coté de l'Ère des Cristaux, dont j'avais entendu des bonne critiques, donc je me pencherais surement sur le manga lorsque j'aurais l'occasion.

    Pour le reste, je crois que j'ai rarement mis autant de 6/10. Fate Apocrypha a un peu perdu en rythme dans sa seconde partie, Ballroom e Youkoso était sympathique mais manquait un peu de la petite étincelle qui permait de plonger à fond dans une série, Shokugeki no Soma reste amusant après trois saisons mais a littéralement coupé au milieu d'un dialogue, Idolmaster Side M m'a beaucoup plu mais est un peu noyé au milieu de toutes les autres séries sur des bishos chanteurs et les deux romances, Just Because et Itsudatte Bokura no Koi wa 10cm datta ont fait le taff mais semblaient un peu palottes après l'excellent Tsuki ga Kirei cet été.

    Au passage, Itsudatte Bokura no Koi wa 10cm datta m'aura vraiment fait hurler avec les agissements un peu étrange de certains de ces personnages. Rien que la fin j'ai enchaîné un "Mince, mais quelle crevarde cette fille" et un "Putain, mais ce mec est un immonde connard" en voyant la façon dont les héros géraient leur romance. Et puis surtout, la mère de l'héroïne est probablement la pire mère du multivers :

    - J'ai une bonne nouvelle ma fille, demain tu pourras enfin retrouver le garçon qui t'a sauvé la vie et que tu attends de revoir depuis dix ans.
    - Euh ... pourquoi on va au cimetière ?
    - Tiens au fait, j'ai des trucs à faire, tu n'as qu'à y aller sans moi.
    - Mais ... ?
    - Oh et surtout ne t'en fais pas pour lui. Il était déjà fragile avant de mourir en te sortant de l'eau, lol.

    Je vous jure que le dialogue est authentique :froid: .

    On termine sur les déceptions et la liste des séries abandonnées dès le premier épisode est assez longue. Black Clover qui se laisse à peu prêt lire sur la version papier mais n'est pas suffisamment bon pour que j'ai envie de me refaire l'histoire une seconde fois. Evil or Live qui a été une grosse douche froide en passant d'un bon premier épisode à un second dégoulinant de fan-service bas de gamme. Dies Irae et Infini T Force qui ont probablement fait d'assez bons nanars si l'ensemble des deux séries étaient à la hauteur de leurs premiers épisodes, Net-ju no Susume auquel j'ai pas du tout accroché alors que son thème m'avait l'air sympathique. Sengoku Night Blood et Tsukipro dont les pilotes étaient juste soporifiques et surtout, surtout, l'immonde Dynamic Chord et ses cinquante héros tous plus dépressifs les uns que les autres. A la fin je ne regardais la série que pour une chose : vérifier toutes les méthodes utilisées par le réalisateur pour gratter du screentime. Vous saviez qu'on peut gagner l'équivalent d'un épisode entier rien qu'en rajoutant un travelling muet au début ET à la fin de CHAQUE scène ?
     
    ninakiller et Api aiment ceci.
  20. ninakiller
    Hors-ligne

    ninakiller Volcan

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    1.058
    Ah oui, j'ai maté Junii taisen (avant la saison d'hiver, mais pas pendant la diffusion de l'anime^^) un peu grâce à Kosmi, car j'avais vue que ça en parlait, et en farfouillant dans les trucs que je n'avais pas regardé, bah ça m'a fait tilt, je m'y suis mis, et je l'ai dévoré :p
    Simple, mais efficace comme anime :)

    Sinon, pour faire court

    Winter


    * Animé préféré de la saison :

    Killing Bites,
    et
    Death March to the Parallel World Rhapsody.

    Killing bites, tout simplement car c'était rempli d’énergie et de bestioles qui se battent. Un truc no prise de tête, et surtout un opening qui donne envie de commencer l'anime juste pour l'écouter^^
    (spoiler, je l'ai mis en OP préféré !)

    Et Death March, tout simplement car c'était reposant. Sans défaut majeur. Au début je me suis dit "Mais à quoi ça va nous mener? C'est quoi l'intrigue principale? Ah ben ce sera ça je suis sûr!" Au final, je ne sais même pas trop ce qu'il s'est passé...le héro vis juste son aventure et c'est tout :x
    Mais c'était quand même sympa à suivre, les perso, et forcément l'univers MMO/RPG joue un peu dans l'intérêt que j'y ai porté^^


    * La surprise du chef :

    Kokkoku,
    Malgré le rythme un peu lent, je me suis surpris à vouloir voir la suite.
    L'anime n'est pas ouf, mais il rentre bien dans cette catégorie ;)


    * Plus grosse déception :

    Gancrest Senki,
    Je ne l'attendais pas, mais le début m'a laissé penser que ça pourrait être sympa, puis en fait...non :x

    J'aurais aussi pu mettre Violet Evergarden..



    * Meilleur opening :
    Bah !!



    (et pendant qu'on y est celui de Juuni taisen :p)




    * Meilleur ending :

    Pareil :p






    * Avis général sur la saison ?

    De mon côté, pas trouvé masse truc qui m'intéressait.
    Une saison que je pourrais citer comme plutôt plate, cependant, ce que j'ai suivis m'a pas mal comblé, donc pas forcément déçu en fait.

    Je n'ai pas cité les suites d'animes en cours, comme d'hab, les Saiki no psy nan, DB super (qui s'est terminé d'ailleurs, ça passe, même si on se doutait du déroulement de l'anime dès les premiers épisodes des arcs^^), Overlord, dagashi kashi.


    * Vos attentes pour la nouvelle saison ?

    Sao spin off,
    Ken,
    Captain Tsubasa (par curiosité, pas sûr que je regarde tout),
    My hero academia, Shokugeki no soma ( steins;gate0, pas sûr wait and see !),
    Mahou shoujo site....Je voulais qu'ils adapte Mahou shoujou of the end...snif, j'y jetterais quand même un œil.
    Ah, et pourquoi pas Cutie Honey pour un peu voir ce que ça donne (j'en ai toujours entendu parlé, sans m'y mettre)
     
    Dernière modification: 2 Avril 2018
  21. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.800
    Hiver 2018

    Une fois de plus, je sais pas si c'est moi qui choisit mal, mais j'ai trouvé la saison assez moyenne avec pas mal de déceptions sur un catalogue qui n'était déjà pas super sexy de base. Bon après, je n'aurais probablement pas du laisser Sakura Clear Card de coté, mais je voulais garder la surprise pour le manga.

    Du coup, il y a vraiment une série qui s'est démarquée, c'est la saison 2 de 3-Gatsu no Lion. C'est un anime que j'aime déjà beaucoup de base, une adaptation que je trouve excellente d'un assez bon manga, et là on a eu deux arcs génialissimes de suite, le premier sur l'ijime et le second sur la peur de la vieillesse. Avec en point d'orgue un épisode 17 juste phénoménal, qui marque le début du match "sans intérêt" entre les deux joueurs les moins charismatiques du circuit et où, alors même que les spectateurs sont supposés être à fond derrière Shimada qui est juste adorable et qu'on suit depuis la précédente saison, on se laisse peu à peu engloutir par le backround de son adversaire jusqu'au point où on ne sait même plus qui encourager.

    A coté, j'ai également eu deux très bonnes surprises, sur des animes que je n'attendais pas forcement, à savoir Idolish 7 qui malgré un thème usé jusqu'à la moelle, s'est révélé être un excellent harem inversé - même les rivaux sont géniaux, c'est assez rare pour être signalé :calin: - et Gakuen Babysitter, une série très drôle et pleine de mignonnerie qui m'a presque réconcilié avec les maternelles (enfin ... peut-être pas IRL non plus ...).

    Au niveau des déceptions, la première est évidemment Grancrest Senki, dont j’espérais un nouveau Kingdom et n'a pas réellement réussi à décoller, probablement la faute à une adaptation ratée même si j'aurais aimé pouvoir jeter un œil au novel de base pour voir ce qu'il donne. On a également le dernier Fates, dont les premiers épisodes étaient totalement soporifiques, Darling in the Franzz qui alterne constamment le bon et le très mauvais, la seconde saison d'Overlord qui a pris un tour assez inattendu en choisissant de couper le rythme pour développer le backround et les personnages secondaires - ce qui en soit n'est pas une mauvaise idée mais ne rend pas grand chose à l'écran - ou même DamexPrince qui m'a globalement fait rire jusqu'au bout mais à beaucoup perdu en rythme à partir de l'arrivée d'un bisho trop mélancolique pour une série comique.

    Enfin bon, au moins j'ai des bons espoirs pour ce printemps qui, si les diverses suites et remakes sont à la hauteur de leurs attentes, pourrait nous offrir la meilleure saison depuis l'automne 2016.
     

Partager cette page