Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Cinéma [Animation] Dragons 2

Discussion dans 'Arts Médiatiques et Scéniques' démarrée par Dareen, 14 Juillet 2013.

Lire la fiche liée au sujet : Cinéma Dragons 2

Publicité

  1. Gon
    Hors-ligne

    Gon Matière noire

    Inscrit:
    12 Mars 2012
    Messages:
    50
    Dans la droite lignée du premier épisode. Les différents discours sur l'amour, l'amitié et le courage, ça rentre par une oreille et ça ressort par le derche. J'y suis allé surtout pour voir des envolées épiques, des dragons badass... le tout connoté de belles musiques -dans cette suite elles sont un peu plus placides-; je pardonne facilement les longueurs et les ficelles de certaines scènes. En quelques mots comme en mille, c'est un spectacle que j'aurais le plaisir de revoir.


    Mais ce qui équivaut à la "deuxième" partie pour toi vient assez tardivement dans le film, je dirais plutôt que c'est le dernier quart de l'histoire.
     
    Sweety-chan aime ceci.
  2.  
  3. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    C'est pour ça que j'explique un peu de quels moments je parle exactement. Que la partie qui ne m'a pas plus dure 1h ou 15 minutes ça revient au même, pour moi elle a gâcher tout ce qu'il y avait avant et qui m'emballait vraiment.
     
  4. PetiteMomo
    Hors-ligne

    PetiteMomo Matière noire

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    655
    Mes amis, on m'a prévenu que l'heure était grave sur ce topic et que mon film d'animation chouchou se faisait un peu descendre , je reviens donc par ici pour vous dire


    Ce film est une pure merveille, une suite qui respecte son prédécesseur (oui parce que comme beaucoup je suis réticente quant au principe de suite parce que le 1e a marché). C'est un parfait mélange entre *très très très très* bonne animation et bon scénario que beaucoup pourront jugé comme classique mais qui fonctionne malgré tout (ouais j'aime bien quand les films commencent par le début au début, ont un milieu au milieu et une fin compréhensible à la fin) surtout que, je le rappelle, le film est adressé à un jeune public. Le film est aussi un bon équilibre entre trucs qui font pleurer de rire, trucs qui font pleurer parce que c'est triste, et trucs qui font pleurer même si c'est pas triste à la Forbidden Friendship (Oui j'ai les glandes lacrymales sensibles...)

    De plus je tiens a rajouter que même si la bande d'annonce en révélait beaucoup sur le film, je ne m'attendais pas du tout

    à la mort de Stoïk et encore moins par Toothless.

    tumblr_inline_n6bpue1UwW1rk4v4i.gif
    Voilà ce que j'en dis :p ça aussi c'est encore un truc que j'ai vraiment aimé dans la suite, c'est que la relation entre Astrid et Hiccup n'est pas remise en cause, elle est là, ils sont ensemble, ils vont se marier, mais on ne tourne pas autour du pot pendant 90 minutes

    Bah si justement, je m'attendais vraiment à ce que Stoïk lui passe le flambeau tout en partant rattraper les années qu'il a perdue avec sa femme... Mais non, ils se retrouvent, c'est trop beau, avec une belle chanson... Et couik, par Toothless, je ne m'en suis pas remise, du coup j'ai trouvé le film pas du tout prévisible. Pour le méchant, je trouve qu'on a quand même une assez bonne histoire derrière lui, ce qui lui donne pas mal de charisme, mais le film est déjà beaucoup trop fournis pour laisser de la place au méchant pas beau qui de toute façon va se faire dégommer par les gentils trop mignons, du coup je préfère plus de mignons. Non mais pour être sérieuse, ils n'en font pas trop sur le méchant, qui reste classique pour mettre l'accent sur autre chose dans le film, comme les retrouvaille entre Hiccup/Stoïk et la mère. Si un film d'animation pour gosse pouvait faire 2h30 là oui peut être qu'ils s'en seraient donner à cœur joie.

    Rien n'indique dans le film que Hiccup va renier ses principe de pacifisme en devenant chef, je suis peut être trop naïve par rapport à ça, mais je pense que tu extrapole un peu trop. En plus j'appelle ça prendre des responsabilités et passer à l'age adulte ce que tu viens de décrire XD Ce qui reste dans la continuité des deux films. Il ne renie pas ses principes, il en a simplement une approche différente.

    Pour la réconciliation, n'importe laquelle aurait été tirée par les cheveux XD Là justement on a une jolie morale sur l'amitié forte qui montre que tout peut être pardonné.

    Pour conclure:

    ALLEZ VOIR DRAGONS 2!​
     
    Dareen et Sweety-chan aiment ceci.
  5. Yajijy
    Hors-ligne

    Yajijy Matière noire

    Inscrit:
    14 Juillet 2012
    Messages:
    517
    Justement, Stoïk n'aurait jamais laissé son fils récupérer le flambeau sans finir son éducation. Qu'il finisse par hocher la tête en disant oui ne signifie par pour autant qu'il est prêt. De plus, il n'y a rien de vraiment incompatible entre récupérer le temps perdu avec sa femme et continuer à gérer le village, le temps de terminer l'apprentissage d'Harold. Il a fallu qu'il meurt pour que son fils comprenne les limites de la gentillesse et de la négociation, on a bien une preuve qu'il n'avait pas tout à fait les épaules pour prendre la place et affronter la cruauté du monde.

    C'est pour ça que l'intrigue paraissait trop simple : Si le début du film était hautement positif avec les retrouvailles et autres, il fallait un malheur pour contrebalancer le tout. Et c'est Stoïk qu'a tiré le mauvais numéro.
     
    Dernière modification: 12 Juillet 2014
  6. Shaenan
    Hors-ligne

    Shaenan Matière noire Otaku 2015

    Inscrit:
    18 Septembre 2013
    Messages:
    662
    Aaaaaaah j'ai hâte ! Je veux aller le voir !
    Il a l'air tellement bien !
     
  7. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    @PetiteMomo :
    Lorsque Hiccup decide d'affronter le mâle alpha et que Toothless prend sa place, au lieu de devenir "ami" avec lui et de le piquer au mechant (qui se serait retrouvé tout seul.) Lorsqu'il accepte de prendre la place de chef au lieu de continuer a s'occuper des dragons et de découvrir le monde (ce qu'il faisait très clairement au début du film). Ca "n'indique" effectivement pas qu'il renie ses principes, c'est un fait indiscutable.
    Pas de méprise je suis une grande fan de Dragons, ce que j'aimais dans le premier volet c'était le fait que Hiccup suive sa propre voie, qu'il ait d'autres ambitions que de devenir le chef du village comme papa. Que le héros ne suive pas le schéma initiatique qu'on nous rabâche qu'on voit partout, qui est super normé et qui n'est pas unique (qui ne devrait pas l'être en tout cas.), c'était une des force de ce film, la personnalité de son héros. Or, on peut aimer une oeuvre tout en restant critique. Je ne pense pas, au vu de tout ce qui a été mis place sur le personnage d'Hiccup, que devenir le chef du village soit un choix d'adulte pour lui, il fait juste ce qu'on lui dit de faire, il ne s'affirme pas du tout pour ce qu'il est mais pour ce que les autres veulent de lui.

    Le public visé et donc un public enfants? (ce n'est quand même pas une excuse, mais admettons) Même si l'on écarte les qualités scénaristiques largement discutables, la morale du film reste que la réussite c'est de devenir chef, et pas de faire ce qu'on aime, ce en quoi on est bon et ce qui nous épanouie. C'est dommage qu'une histoire avec tant de qualités comme dragons se fasse rattraper par les normes et les représentations de merde dont on nous abreuve constamment. C'est d'autant plus triste que pixar et même disney (qui sont plutôt les rois du stéréotype a la base) s'en sortent très bien de ce côté. Donc c'est possible, ce n'est pas être trop exigent que de demander a Dreamworks de respecter le travail fait dans l'épisode 1, et de ne pas foirer toute un esprit et une mentalité en 30 minutes de film.
    Pour ce qui est de la réconciliation Toothless / Hiccup j'aurai juste préféré autre chose, mais il n'y a pas vraiment matière a débattre, c'est presque anecdotique par rapport au partage en couille général.
     
  8. Gon
    Hors-ligne

    Gon Matière noire

    Inscrit:
    12 Mars 2012
    Messages:
    50
    @S.t.L
    Je serais moins catégorique que toi à propos d'Harold (Hiccup). Il ne suit pas une route simple, au contraire celle-ci est semée d'embuches et son accession au "pouvoir" si je puis dire est davantage un accomplissement pour le village Beurk que pour notre héros.

    Justement la place de "chef" on l'a codifie et on met des barrières, alors qu'elle pourrait s'avérer différente avec Harold. Peut-être qu'avec lui la façon de gérer le village, la façon de le défendre (Drago n'est pas mort !) et de faire épanouir les siens, peut-être que tout ça sera différent avec Harold. Devenir le chef de Beurk ne signifie pas qu'il deviendra comme son père. Il continuera sans doute d'être un chercheur, un explorateur, un mordu d'aventuriers. D'ailleurs je suis prêt à parier une pièce que ce sera sa femme Astrid qui gérera plus le village qu'Harold, car ce dernier ne peut pas tenir en place, ses vieux démons ne seront jamais très loins.

    Autrement dit, la mort de Stoik n'est pas si nuisible que ça pour l'évolution du jeune héros. Ce n'est pas anormal de voir un "mentor" mourir pour affranchir le "padawan". Ce n'est pas plus mal que l'ordre des priorités soit changé pour Harold car ce n'est pas fini pour lui, il devra encore se frotter à d'autres situations qui ne le mettront pas forcément à l'aise et le boulverseront dans ses plans. Ce n'est pas être un homme que d'être un chef, à mon avis Harold en est conscient depuis le début : je vais me répéter un peu mais notre héros est capable d'imposer sa définition de "chef", il en a le droit et il a un compagnon d'enfer pour l'y aider (Krokmou).

    (Tout ce foin textuel n'est que supposition et découle d'une interprétation libre, en prévision d'un troisième épisode...)
     
    Dernière modification: 13 Juillet 2014
    Sweety-chan aime ceci.
  9. Sweety-chan
    Hors-ligne

    Sweety-chan Matière noire Spring Append Miss Kosminea

    Inscrit:
    4 Mars 2012
    Messages:
    1.199
    Avant de lire ce pavé, je vous conseille de play ça en fond. :calin:
    (remix actuel de Test Drive, ouin ;_; )


    C'est quand même rigolo d'exiger des choses d'un studio qui a quand même maîtrisé, pour une fois à mon sens, le scénario de son film, sa suite que dis-je, sans littéralement se casser la gueule comme vous avez vachement l'air de le déplorer ? o_O C'est fou comment les commentaires ici ne sont pas du tout représentatifs de la vague que fait ce film actuellement en France (et ailleurs. Même sur AK ils jubilent, c'est dire :']). Donc comme Momo, je viens un peu redresser la barre, car on a pas eu sous nos yeux un simple « bon » film, à mon sens (après, chacun l'accueille comme il veut, hein). Ça, dans la firme Dreamworks, c'est un bon Madagascar 4 pour se tordre un peu le bide. Non, on a eu un fuckin' bijou de l'animation comme l'a été TS3, mais à la façon DW, mélangeant épique, émotion, humour, amitié, valeurs familiales, réflexions sur la guerre des dragons, le pacifisme et bien sûr le rôle de chef. Et ce, avec une incroyable justesse pour un film pour enfants, sans mettre un seul sujet de côté. On ne prend pas les gosses, et donc les ados voire les jeunes adultes qui vont le voir, pour des demeurés, enfin, je l'ai ressenti comme ça et ai même été émue par tant de soin et suis très ravie de ce qu'ils nous ont pondu en tant que (très) grosse fan du premier.

    HTTYD2-little.jpg
    Ça a tellement plus de gueule que le premier OMG ! ORZ

    Je sors un peu de ma tanière mais bon, il faut que je défende mon film d'animation chouchou, qu'on essaie de reléguer au rang de manichéisme bête et méchant j'ai l'impression, alors qu'il possède une richesse tellement plus grande que ça ! Non, je vous rassure, il n'y a pas eu de pression, Dean Dublois a écrit ce qu'il voulait et a monté son projet seul cette fois, et ça a l'air de lui avoir réussi : il se doit juste, à mon sens, de respecter le public visé (jeune ici) tout en se permettant une double lecture subtile.

    En ce qui concerne Harold
    et le fait qu'il devienne chef, c'est quelque chose qu'il a fui ponctuellement dès le début du film suite à sa conversation avec son père le même matin, en s'enfermant davantage dans sa passion, et en refusant de grandir (il déserte même la course avec ses copains). Il a quand même voyagé cinq ans durant et a développé sa manière de voler, son apparat, a essayé d'établir une carte du monde mais, manque de pot, la madré l'a déjà terminée. :p Par rapport à cette problématique de succession, le film reste cohérent avec lui-même puisqu'on compare assez habilement Harold au choix qu'a fait sa mère pendant des années nous sommes pareils », j'ai vraiment cru qu'ils allaient faire Harold quitter le village pour sa mère, je déconne pas !), qui a préféré rester là où elle s'est fait enlever et où elle s'est épanouie parmi les dragons, sans chercher à retrouver les siens qu'elle soupçonnait butés, à son grand regret. Idem, Harold s'enfuit dès qu'on lui a parlé de responsabilités, part en vadrouille, va même jusqu'à aller voir Drago quand les choses deviennent sérieuses avec l'espoir de le raisonner, alors que tout n'est pas si simple, et, quelque part, sa naïveté a coûté la vie de son père et a failli coûter celles des autres de son village.
    Je pense que la démarche n'était pas de contrebalancer quoi que ce soit ou de faire un truc WTFOMGF43!KL$LQ pour faire Roi Lion, mais bien de proposer une réflexion sur le passage à l'âge adulte et le rôle que chacun a à jouer.

    Harold est jeune et a réussi à changer son village, à le pacifier, mais il n'y a pas que ça.
    Il y a des responsabilités à prendre, des gens à protéger, et c'est la seule chose qu'il a retenue des paroles/de la façon d'agir de son père, et non « deviens chef à ma place en faisant comme moi ». On le voit d'ailleurs très bien dans la scène finale, lorsque tout le monde hurle à son couronnement/adoubement, Harold sourit jaune (voire ne sourit pas du tout). J'ai trouvé cette expression à la fois pertinente et véritable. OK, il veut découvrir le monde, il continuera de le faire certainement (vous voyez vraiment Harold gouverner sans être sur le dos de son Krokmou ? >_<), mais il a compris une autre priorité que lui a transmise son père : protéger les siens. Comme le dit Momo, je pense qu'on ne peut pas se prononcer sur sa future façon de faire, il fera fonctionner le village à sa manière, je pense. Il va essayer : tout le monde lui fait confiance, l'admire, il faut un leader dans un moment aussi difficile, même s'il n'est pas non plus hyper enthousiaste, ça se voyait.


    Ensuite, désolée de vous décevoir, mais Dragons est un film d'animation qui se doit d'être accessible à n'importe quel jeune âge, sans pour autant caresser totalement les enfants dans le sens du poil. C'est en essayant de savoir s'il existe ce genre de double lecture pour l'adulte qu'on peut jauger la qualité de la chose (et c'est concrètement ce qui fait le succès de Pixar, même si je trouve qu'ils en font parfois un peu trop). Maintenant, il est normal que le film
    termine sur une note plus ou moins heureuse qui peut paraître clichée au premier abord. Déjà, je pensais que la petite à côté de moi n'allait jamais se remettre des 15 minutes précédant la fin du film. Et c'est justement ce côté bitter-sweet dans Dragons qu'on retrouve dans ce deuxième opus qui surprend, cette légère « cruauté » malgré le public visé, et je suis triste de voir qu'on se concentre sur les grandes lignes du scénario qui sont évidemment logiques et classiques, et non sur ce genre de subtilités qui ajoutent grandement à la qualité et la maturité de l'œuvre.

    tumblr_lyvofk9Hpq1rnrx6ro1_500.png

    Dans le premier film, on montre qu'on ne sort pas d'un combat sans égratignure et que cela peut être irréversible quand on veut « jouer » au héros; dans le deuxième, on montre qu'on a parfois un rôle à jouer et qu'on ne peut pas rester éternellement des enfants, des rêveurs. La claque fut Stoïck pour passer le cap, mais ce n'est pas pour autant qu'Harold va changer du tout au tout, ni qu'il est prêt à 100 % pour tout assumer, c'est d'ailleurs un peu beaucoup la réponse qu'il cherche (comment répondre aux attentes de tout le monde — et pas que de son père — tout en restant lui-même ?) tout au long du film pour ne pas non plus fuir catégoriquement cette responsabilité qui l'incombe. (perso, ça me fait penser à ma situation actuelle, cette belle transition études/vie active, m'enfin passons~) Astrid va peut-être jouer un grand rôle pour l'aider à gouverner qui sait ? À la suite de nous le dire.


    J'ai beaucoup aimé la mise à mal de la naïveté de Harold, c'est le gros point fort du scénar' pour moi (ce qui pêchait dans le premier IMO, cette opposition castrée en faisant la paix), le méchant
    n'a pas eu le temps d'être vraiment approfondi disons, tellement il y avait de choses à caser à l'écran, mais l'échange entre Drago et Harold durant la seconde partie, lorsqu'il lui montre son bras en moins, mérite d'être souligné et suffit à éloigner l'adjectif « manichéen » de ce film. Si on pouvait faire si simplement la paix à chaque risque de conflit, ça serait pas autant le bordel. C'est classique, mais au moins, l'enfant comprend que le méchant est « méchant et pas beau » parce qu'il a souffert à cause des dragons autrefois… Souvenez-vous : « ils ont tué des centaines de nôtres ! — et on a tué des milliers des leurs ! » mais il a fallu que Stoïck assiste au combat de ses propres yeux pour que la situation se débloque et qu'il change d'avis. Là, Drago n'était juste pas raisonnable, c'en était désespérément réaliste. Pour moi, c'est comme s'ils avaient créé un personnage à l'image de cette réplique, en tant que fatalité.


    Sinon, tout ce qui a été développé sur les alpha est très cohérent à mon sens.
    Le dragon du premier film était également un alpha
    mais qui bouffait les siens. Les dragons n'attaquaient pas Beurk foncièrement sous ses ordres, c'est juste qu'ils venaient chercher à bouffer (pour lui ?) pour ne pas se faire bouffer eux-mêmes, et se défendaient des attaques humaines au final. C'était une guerre qui n'avait pas spécialement de sens et les dragons étaient « gentils » si on les approchait normalement, doucement. Idem pour l'alpha de Drago, ils ont juste voulu le dégager de Beurk au lieu d'essayer de faire ami-ami pendant qu'il détruisait le village. C'aurait été tellement naïf si ça s'était fait à l'amiable, seriously. Je rappelle d'ailleurs que ça été le premier réflexe de Valka au début de la bataille, mais impossible. Dès lors que l'alpha pacifique a été embroché, la méthode douce était plus du tout envisageable. L'instinct primitif était beaucoup trop puissant pour aller faire le coup du câlin sous le cou du vilain pas beau. Alors on choisit la même méthode : on reprend le contrôle de tout le monde !
    Insister sur ce côté « meute » et animal a été un plus pour moi, l'histoire ne fait pas que mettre en scène des antagonistes, mais aussi des humains qui ne maîtrisent plus leur environnement et ceux qui l'habitent, les dragons.

    Screen-Shot-2014-04-10-at-4.38.56-PM-750x400.png

    Pour
    la réconciliation Harold / Krokmou, déjà, au moins, c'était pas précipité et bien dosé (faux suspens sur les yeux de Krokmou, haha, c'était mignon) et ensuite, j'aurais juste crié au scandale si on aurait attendu un film entier pour les voir à nouveau ensemble, c'est pas du tout le propos, le fil directeur de l'intrigue. Là, les enjeux sont tout autre : comment arrêter Drago ? Qui n'accepte pas les dragonniers dans le monde actuel, qui en veut à Beurk ? Comment faire comprendre qu'il n'y a pas à s'obstiner contre les dragons ? Comment gérer le village au milieu d'une guerre ? Comment protéger les dragons des autres villages hostiles ? Pas de savoir si les deux inséparables, héros adulés par les spectateurs traversant une difficulté, vont se réconcilier à la moitié du troisième film. Oh god, non. D'autant plus qu'il y a encore pas mal de choses à apprendre sur les furies nocturnes. M'enfin, peu importe la manière, c'était un passage nian-nian obligatoire, et puis, que nenni, ils sont adorables ces deux-là, moi, je craque ! >_<

    Et puis, hormis la réconciliation, je retiens surtout le « Va-t'en ! » tellement triste et cruel mais compréhensible... C'était vraiment le drame, je crois que tout le monde reniflait dans la salle ! ;_;


    Pour moi, ce film a apporté pas mal de nouvelles choses, de nouvelles directions pour l'histoire, de nouvelles questions, et surtout de l'impatience sur le devenir des personnages :
    comment Harold va gérer tout ça ? Quelle organisation le village aura-t-elle ? J'imagine déjà une introduction avec un Harold débordé qui n'arrive pas trop à gérer avec Astrid et sa mère qui l'aident à gérer (sisi les nanas~), un peu à la Simon de TTGL !

    Je persiste et signe que cette suite est très réussie, voire plus inspirée que le premier film comme on le dit un peu partout. Pour avoir vu le premier un nombre incalculable de fois, Dean Dublois déballe avec assurance les aventures de ses personnages, sait où il va, et va nous pondre, je l'espère, une très belle trilogie !


    Bref, ce film a été totalement imprévisible, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre malgré la BA et les 5 premières minutes du film.
    Je ne voyais pas venir autant de franchise à vrai dire, même si
    la mort de Stoïck
    est logique avec du recul pour que Harold « se bouge le cul », pour dire les choses crûment. Mais de là à imaginer que la résolution du conflit se ferait par la même méthode que Drago (dominance primitive, animale et instinctive), et que c'est Krokmou, le meilleur ami du héros, qui tuerait malgré lui le père de Harold ! Non, faut pas pousser mémé dans les orties©, là !
    Le film suit une suite logique et est dans ses grandes lignes, « classique » certes, mais surprend merveilleusement bien dans son déroulement, sa construction — pas senti une seule longueur et ai trouvé le tout dynamique, peut-être un peu trop d'ailleurs — tout comme son premier opus, avec une animation à couper le souffle d'une part, et par des détails scénaristiques qui changent tout d'autre part; et en font un très grand film d'animation, si ce n'est l'un des meilleurs !


    S'il y a bien une chose que je regrette, c'est une OST moins présente et un film très chargé en données/action, peu (pas ?) d'instants calmes et magiques comme Forbidden Friendship.
    Mais bon, on pardonne tout avec ce running gag énormissime sur Kognedur, la jumelle.
    Et surtout, avec cette belle gueule de Harold, MON DIEU.

    0.jpg


    Ah oui, dernière chose :
    ON NE TOUCHE PAS À HAROLD x ASTRID ! è_é

    how-to-train-your-dragon-trailer-2.jpg

    J'ai trouvé leur relation tellement naturelle, pleine de confiance; y avait pas besoin de les voir roucouler pour être sûrs du côté canon !
    Rien que la blague du bisou sur la joue dégueulassée par la bave de Krokmou avait un brin de complicité. Et les deux nattes qu'il porte au bout de ses cheveux durant tout le film aussi, juste adorable ! *_*

    Je vous sur-recommande d'aller voir cet opus si vous avez apprécié le premier ! :saute:
    Et même ceux qui ont peur de l'univers, jetez-vous sur le premier et découvrez ce qui se cache derrière tout cet univers dragonesque qui paraît très enfantin, vous ne le regretterez pas ! ^__^

    Et Gon, énorme, tu as synthétisé mon pavé horrible en quelques lignes~ :')

    #icriedmanlytears #OMG #iwaited4years #ineedtheposter
     
    Dernière modification: 13 Juillet 2014
    PetiteMomo et Dareen aiment ceci.
  10. Yajijy
    Hors-ligne

    Yajijy Matière noire

    Inscrit:
    14 Juillet 2012
    Messages:
    517
    Disons qu'ironiquement :

    Durant cet épisode, Harold rejette les responsabilités de chef, puisque la vision que pouvait lui montrer Stoïk ne lui convenait pas vraiment (Harold n'est pas du genre à soulever des montagnes et à trimballer la hache). Il retrouve sa mère, et soudain, Stoïk décède. Il devient apprenti-chef, mais se retrouve avec le village, mais surtout sa mère, qui possède d'énormes connaissances dragonniques. Un parent qui vient "remplacer" l'autre pour épauler Harold, et surtout, terminer son éducation en apportant LE morceau de puzzle qui lui manquait pour devenir le compromis qu'il souhaite : être à la fois un maitre des dragons et un chef accompli.

    Purée, j'me disais que la BO me rappelait énormément Jonsi... Pas étonnant, en fait.

     
    Dernière modification: 13 Juillet 2014
    Sweety-chan aime ceci.
  11. Sweety-chan
    Hors-ligne

    Sweety-chan Matière noire Spring Append Miss Kosminea

    Inscrit:
    4 Mars 2012
    Messages:
    1.199
    Tout à fait, c'est d'ailleurs la conclusion
    de sa mère à la fin : « un chef dans le cœur et un dragon dans l'âme. »
    Eh bien moi, j'ai trouvé ça très beau, mignon, abouti et adéquat comme conclusion sur le héros. Maintenant, il reste plus qu'à voir si la suite restera cohérente avec l'évolution actuelle des personnages.
     
  12. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    Bon, j'ai la flemme, les gars et les madames de ré écrire encore ce que j'ai déjà dit dans mon premier message, puis ce que j'ai précisé dans le deuxieme. Je n'ai pas grand choses a rajouter, et je vois très bien ou on va aller avec ce faux débat (nulle part). On est dans une situation classique ou il y a des déçus et des satisfaits (voire agréablement surpris). Je préfère etre dans le deuxième cas, mais ce n'est pas le cas pour Dragon 2, bien malgré moi. Mais mon avis est fondé, et j'espère qu'il n'est pas interprété comme un simple crachin qui vient pourrir un film grand public juste pour le plaisir. J'aime beaucoup Dragons, mais comme souvent dans les grosses prod ricaines, ils se contentent de faire des scénarios sympas, avec une double lecture plus ou moins subtile, mais ne vont pas au bout des choses.

    @Sweety-chan : j'ai bien lu tout ton message. La différence fondamentale entre nos deux avis c'est que tu dis : " qu'on essaie de reléguer au rang de manichéisme bête et méchant..." de mon point de vu, Dragons 2 est un film manichéen qu'on essaie d'élever au rang de subtile pensée sur le passage a l'âge adulte. Après, manichéen n'est pas forcement un gros mot si on le fait bien et qu'on l'assume. Mais dragon l'est puisqu'on a clairement des gentils et des mechants
    justement je trouve que l'histoire de Drago fait vraiment truc expédié pour qu'on ne puisse pas dire que c'est un méchant gratuit. Mais, le fait est que le film joue sur une dualité entre les méchants et les gentils, peut importe ses raisons, Drago est le méchant.
    Je vois dans les extraits que tu cites et que javais aussi cité qu'on en a eu une interprétation différente tout du long, et ca vient du fait qu'on y est pas allé avec les mêmes a priori (dans mon entourage personne n'a été super enthousiasmé, même chez les gros fans du délire viking et tout qui étaient super clients, je suis une de celle qui a le plus aimé).

    @Gon:
    ce n'est pas tant la place de chef d'Hiccup qui me gène que la manière dont il l'aquiere pendant le film.
     
  13. two light
    Hors-ligne

    two light Matière noire Sérievore Bronze

    Inscrit:
    11 Mars 2012
    Messages:
    402
    Ça fait une semaine que je l'ai vu et je l'ai déjà oublié. C'est une suite tout à fait correcte, divertissante, mais ce n'est pas non plus transcendant.
    Je le recommanderai à tous ceux qui veulent passer un bon moment au ciné, mais en aucun cas ça ne mérite tout le foin que vous en faites.
     
  14. Gon
    Hors-ligne

    Gon Matière noire

    Inscrit:
    12 Mars 2012
    Messages:
    50
    Tout dépend sous quel angle on se positionne pour juger Dragons 2.

    Si je devais le comparer à 90% de la production des films d'animation qui sortent chaque année dans les salles, je le mettrais sans problème en haut du pannier.

    Parce qu'on a une suite qui respecte son aîné, une suite qui ne froisse pas les fans et est accessible aux nouveaux venus.
    Parce qu'on a un bon mélange d'action, d'humour et de tragédie, ça passe tranquille, malgré des poncifs difficilement évitables.
    Parce que Dreamworks a pris le temps qu'il fallait pour sortir cette suite (ex: même pas un an s'est passé entre Planes 1 et le 2).

    De toute façon, j'attends qu'une personne vienne me citer des films d'animation transcendants sortis ces dernières années.
    A part Wall-E et sa première partie extraordinaire, je n'en vois pas des masses. On peut parler de Ghibli, mais là on pourrait s'égarer.

    Tout ce "foin" vient du succès au box-office français (et à l'échelle internationale aussi). Le succès critique... ce n'est que du bonus. Ce n'est pas les bonnes critiques qui ont permis au film de réussir au Cinéma, qu'elles soient positives ou non ça n'a d'ailleurs pas d'importance parce que les gens gardent surtout un souvenir du premier épisode qui avait marqué pas mal d'esprits, que ce soit les enfants, les jeunes ou les adultes.

    Pour ma part j'aurais du mal à hisser Dragons 2 au rang de chef-d'oeuvre, mais quand je vais voir ce type d'oeuvre j'évite de m'imposer une certaine exigence d'ordre qualitatif, ce n'est pas toujours raisonnable de ma part et j'essaye de me laisser surprendre. On ne s'en rend pas souvent compte, mais parfois le problème ce n'est pas le film qu'on voit, mais nous-même. On est dans une époque d'insatisfaits invétérés. :p

    Et j'en viens à me demander une chose : pourquoi ne pourrait-on pas être aussi enthousiasmé avec Dragons 2 qu'avec le premier épisode...

    Pour le héros (et tous ses potes vikings) on est quand même passé de ça...

    [​IMG]


    ...à ça.

    [​IMG]

    [​IMG]

    On est passé d'un héros qui doute énormément à un héros qui continue de douter mais qui se pose les bonnes questions pour avancer.
    On est passé d'un visuel étonnant (en 2010) à un visuel qui n'étonne plus mais qui nous conforte dans l'idée qu'on s'en faisait.
    On est passé d'une histoire à une autre, sans changement brusque. Une aventure iniatique qui devrait trouver son apogée dans le 3.
    Dragons est resté Dragons. Il a juste pris de l'âge. Il stimule les sens des petits comme des grands, et ce n'est pas toujours facile à faire, croyez-le.

    Voilà un film qui brasse une tonne de thèmes universels, qui s'acquiert des scènes déjà cultes (la danse sur le dos des dragons, rien que ça !). Voilà un film qui, dans une harmonie juteuse, se construit un "pendant" des plus nobles et se rassure quant à son "futur".
     
    Dareen et Sweety-chan aiment ceci.
  15. two light
    Hors-ligne

    two light Matière noire Sérievore Bronze

    Inscrit:
    11 Mars 2012
    Messages:
    402
    Non mais ça commence à bien faire là, tous ces pavés juste pour dire que vous avez adoré le film et qu'il faut pas critiquer...
     
  16. Maya
    Hors-ligne

    Maya Matière noire Modo Manganime Modo Sas

    Inscrit:
    9 Février 2012
    Messages:
    1.777
    Twitter:
    @Maya__Chan
    Two light, à quel moment tu as lu qu'il ne fallait pas critiquer ? Tous ces pavés expliquent ce qu'ils ont adoré ou détesté et pourquoi ils recommandent le film ou pas. Alors que je ne te vois nulle part argumenter en quoi le film est aussitôt vu aussitôt oublié.
     
    PetiteMomo aime ceci.
  17. Sweety-chan
    Hors-ligne

    Sweety-chan Matière noire Spring Append Miss Kosminea

    Inscrit:
    4 Mars 2012
    Messages:
    1.199
    Je comprends ton avis StL ne t'en fais pas, de toute manière j'ai déjà été à ta place sur Le Vent se Lève. :calin:
    Et j'ai également fait l'inverse de là, poster un pavé pour dire tout ce que je n'ai pas aimé, que ça plaise aux satisfaits ou non.

    Le vrai problème, c'est que je pense qu'on a pas la même définition de manichéen. Je ne sais pas si tu as vu Jojo's Bizarre Adventure, mais Dio par exemple, est un VRAI méchant qui est méchant par essence.
    Le coup d'avoir un méchant qui l'est devenu par souffrance, c'est quelque chose de moderne pour complexifier les histoires et les rendre moins manichéennes justement, et je trouve à ce propos que vous ne vous en rendez pas compte.
    Il y a eu quelques indices sur Drago, et ils sont minimes (je dis justement que ce n'est pas assez approfondi), mais ils existent :
    Drago s'est fait bouffer le bras et a souffert de leur existence. Contrairement à Stoïck, il n'était pas raisonnable pour le convertir du côté des "gentils", puisque ce côté n'est pas si clair et défini que ça en fait, je l'ai pris comme ça. A-t-il vraiment tort de détester les dragons ? Oui et non, il a surtout tort d'agir dans la violence et la domination, je pense que c'est surtout ça. Et quand tu as des films d'animation qui font comme tu le décris, une simple opposition gentil/méchant, et que là, on pense que c'est le cas aussi, c'est un peu triste, car il y a un effort de ce côté-là.
    Toute l'intrigue du premier opus est notamment maladroitement axée sur ça, en essayant de "gentifier" les dragons et pointer du doigt l'alpha, mais ça restait assez naïf. Là, c'est un gros bordel,
    l'alpha est contrôlé par quelqu'un qui a souffert de leur existence, l'instinct des animaux est incontrôlable… c'est un mélange de pas mal de choses et ça a le mérite de rendre le conflit plus subtil à mon sens. Manquerait plus que ce soit le bordel entre tous les villages (ils ne sont pas tous dragonniers je présume ? x]) dans le troisième et ça sera encore plus intéressant.


    Pour l'histoire du passage à l'âge adulte, il y a pourtant plusieurs répliques, passages axés sur les doutes d'Harold, il y a également eu les interviews du réalisateur qui disaient qu'il a écrit son film dans ce sens-là.
    Et puis sinon, y a ma façon d'interpréter/ressentir certains développements et personnages, cf. mon précédent message.


    Enfin, il n'y a pas de faux-débat ou quoi, on échange des impressions sur un film qui fait actuellement des vagues en France et dans le monde entier, c'est contre-productif (et tristounet) de jeter l'éponge et de se sentir acculé(e). Personne n'a dit que les avis négatifs étaient infondés, on comprend les déceptions, mais ceux qui ont adoré peuvent essayer de convaincre et faire évoluer les différents avis sur le film, que ce soient des avis négatifs ou positifs.
    Certains n'auront pas apprécié telles choses, d'autres si, c'est toujours intéressant de voir si on a fait gaffe à certains détails ou pas. Je ne pensais même pas, par exemple, qu'il y avait des personnes qui n'ont pas du tout kiffé le fait que
    Harold devienne chef de manière un peu obligatoire, c'était à mon sens dans la continuité de l'intrigue, et même lui n'en est pas ravi.

    Le seul truc gênant qu'il y avait ici, c'est que les retours étaient plutôt négatifs et effrayaient certains d'intervenir.
    Il y a moyen, et là je plussoie Maya vis-à-vis de twolight, d'adorer un film et de continuer à développer, échanger ses impressions sur tel sujet avec du recul.
    Si les pavés ne vous plaisent pas ou le succès du film ne vous revient pas, je trouve ça triste, en revanche. On est quand même là pour discuter avec passion entre fans d'œuvres cinématographiques/animiesques. ^^;


    Bref, pour revenir sur Dragons 2, je pense honnêtement qu'il y a eu de la réflexion dans l'écriture et dans le développement de Harold, et qu'on est quand même loin d'un film d'animation de bas-étages.
    Comme Gon, je ne dirai pas chef d'œuvre (d'ailleurs ça ne veut rien dire), mais en tout cas, je sais qu'on est dans le haut du panier. :happy:

    Maintenant, il y a des gens qui ne sont pas emballés, aucun souci, mais on ressentait juste le besoin de rééquilibrer les impressions ici alors qu'elles sont dans l'ensemble très positives.
    De mon côté, dans mon entourage, c'est l'euphorie, et qu'il soit otaque sur le net, venant des cours, du boulot ou de la famille ! Même ma mère veut le voir ! :D

    Donc @Serya-chan, @Shaelan, vous avez le droit de venir dire ce qui vous a plu et ce qui ne vous a pas plu ! ^_^
     
    Serya-chan aime ceci.
  18. Shaelan
    Hors-ligne

    Shaelan Matière noire

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    334
    Au rapport chef ! :rigole:
    Bon, je ne vais certainement pas autant m'étaler que vous, mais je vais essayer de ne pas me contenter de "c'était trop cool, je veux un dragon" comme je l'ai beaucoup répété à la sortie de la séance.

    Bon, déjà, les conditions de visionnage n'étaient pas glop : les 15 premières minutes, le film n'arrêtait pas de faire des arrêts sur image, donc j'ai eu du mal à plonger dedans, mais le soucis réglé... du bonheur ! Et comme je suis une petite flemmarde, je vais faire un seul gros joli spoiler.

    Et bien, je l'ai trouvé dans la continuité du premier, tout simplement. Le premier nous a offert de jolies images, avec notamment de sublimes scènes de vol, de l'amitié amusante et touchante entre Krokmou et Harold, et une évolution des relations entre les personnages, notamment au niveau de l'estime que les autres pouvaient avoir d'Harold, en plus d'une petite intrigue arrière.
    Et finalement, là, c'est pareil. L'intrigue arrière passe de "allons chasser du dragon et faire accepter Krokmou" à "allons raisonner Drago et, oh, maman !". Mais on continue d'avoir une évolution des relations, même si peut-être moins marquée, de l'amitié amusante et touchante, et de magnifiques scènes de vol. Et je n'en demande vraiment pas plus à Dragons.

    L'ellipse a été bien gérée, l'histoire commence sur des "bases scènes", on ne nous baratine pas trop ce qu'il s'est passé et les comportements des personnages sont très naturels ! Et les dragons sont adorables, maintenant qu'ils font partis du quotidien. J'ai beaucoup souris devant des scènes mignonnes comme Astrid qui taquine Harold, ou les fantasmes de la jumelle, ou Krokmou qui embête le dragon de la maman ! :rigole:

    Après, au niveau de ce qui fâche sur ce topic... j'ai été assez contente de la maman, même si à son apparition mystériiiieuse, elle était grillée à cause des trailers, parce qu'elle était maladroite avec Harold et c'était mignon, plus naturel que n'importe quelle retrouvaille larmoyante. Et avec le papounet, c'était toujours très mignon. Et j'ai d'ailleurs eu du mal à croire à sa mort, celui-là. Je me suis dit "Ah non ! T__T Pas maintenant ! Ils sont une famiiiiiille !" et j'ai eu très peur de voir maman le suivre (*syndrome narutarde*) mais ça, ça va.

    Quand Harold dit à Krokmou de partir, j'ai larmoyé très fort. Autant que quand Sacha relâche papillusion. Tout à fait.

    Bon, plus sérieusement. Au final l'intrigue avec Drago ne m'a ni marqué, ni dérangé. C'était presque de l'enrobage finalement, pour parler d'autres choses : l'évolution d'Harold, le fait que les dragons restent des créatures dangereuses malgré leur choupitude, présenter la hiérarchie draconique... Donc au final, c'est passé tout seul.
    Par contre j'ai trouvé le film plus court que le premier (je ne sais pas si ce n'est qu'une impression) et je suis restée un peu sur ma faim. Peut-être parce que l'action était plus dynamique que dans le premier ? Comme l'a dit Sweety (je crois) ça manque peut-être un poil de moments "posés".

    Mais vraiment, je suis globalement satisfaite. C'est un film d'animation, et j'attends juste de lui qu'il me fasse rêver, même si il est un poil cliché ou téléphoné (ce qui je trouve, est relativement évité ici) et que j'en sorte avec un grand sourire. Là, comme j'ai pensé "niiih, mignon, veux un dragooooon", je pense que j'ai obtenu ce que je voulais. Après je peux comprendre que ceux qui attendaient plus soient déçus. C'est aussi le soucis quand on a de grandes attentes, finalement. Je m'attendais au pire (le mot "suite" fait toujours peur) mais j'ai été très agréablement surprise et j'en redemande.

    Et je veux un dragon.
     
    Sweety-chan aime ceci.
  19. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    Et ben sweety, je suis d'accord pour dire que le film n'est pas manichéen en lui même, et je lui ai trouvé énormément de subtilité. Il y a des intrigues mises en place qui sont très intéressantes et un vrai developpement des personnages.
    J'en ai beaucoup parlé dans mon premier post mais j'ai été très enthousiasmée notamment par le mère d'Harold, les évolutions diverses du groupe des ados, tout particulièrement la relation entre Atrid et Harold qui est mature et sereine... bref tout pleins de choses qui je trouve passent a la trappe dans la resolution du film.
    Je pense en effet que le film a été ecrit avec une passion louable etant donné son contexte de production (on est pas sur un film d'auteur a la française qui a forcément moins d'exigence de rentabilité derrière), et c'est pourquoi je pense qu'on pouvait en attendre une fin (et je parle vraiment de la dernière demi heure) au vraiment correcte.
    Seulement la conclusion est vraiment lourde et manichéenne avec la victoire des gentils sur les méchants et rien ne vient rendre le propos un peu plus subtil. Harold récupère Toothless bourrine le méchant, ils gagnent, tout le monde les aclame, il devient le chef voila. Je trouve qu'avec l'ambiance, justement qualifiée, aigre-douce qui fait la marque de Dragon, c'est très dommage.
    Et autant je suis totalement pour kyayer devant les dragons, fangirler sur Hiccup, et faire des crossover avec Mérida, Raiponce et Jack Frost, et je ne suis pas la dernière a trainer grassement sur tumblr. Autant je trouve ca important de rester critique, surtout vis a vis des grosses productions qui saturent le marché et qui franchement apauvrissent les représentations et les thèmes développés dans les films dits "pour enfant". Drago
    est je trouve un très bon exemple de cet appauvrissement, concrètement c'est un personnage très manichéen parce qu'il n'y a a pas d'ambiguïté sur ses intentions qui sont dites "mauvaises". Ce qu'il veut c'est se vanger et en plus il le fait de manière cruelle (violer l'esprit de tout ces dragons, un le comprend notamment quand il s'en prend a Toothless putain, c'était poignant). Alors, évoquer en passant comme ça son bras et sa famille ne suffit pas a remettre en question son statut, je comprend l'intention mais elle est ratée et je trouve, malhonnête.
    C'est plus par effet de mode (une mode qui va dans le bon sens, mais pas jusqu'au bout) de donner une pseudo profondeur a des personnages qui n'ont pas d'autre rôle que celui d'être méchant (par exemple le chef cuisinier dans Ratatouille, voila c'est un crétin jaloux et ridicule, grosse marade). Pour moi c'est plus intéressant qu'un réal assume de faire un perso juste méchant, que de bricoler un truc a l'arrache qui me donne plutôt l'impression qu'on me refile de l'émotion discount.

    Dans le cas de Dragons, ce n'était pas possible de faire un méchant completement ridicule comme dans Ratatouille, mais la solution choisie a le cul entre deux chaises et finalement le perso manque vraiment de charisme. Et si certains des spectateurs sont passés outre, moi je trouve normal qu'il y ai des retours negatifs de ce côté.

    Et je ne tiens pas du tout a intimider qui que se soit qui voudrait dire que ce film est bien, par contre j'ai l'impression de devoir m'excuser d'avoir un avis dissident. Alors qu'on sera tous d'accord pour dire que c'est important d'échanger et de débattre sur ce genre de films.
    Et là je repond @two light : a mon sens ca vaux la peine d'en faire tout un foin. Parce que Dragon est un film que beaucoup de gens ont vu, et il y a énormément de choses a en dire. L'évolution des propos et des thèmes abordés chez Disney, Blue Sky, Dreamworks et Pixar (je ne site que la team socle) est un sujet passionant pour tout les fans d'animation et je dirais même de cinéma tout court. Qui ont raison de l'être dailleurs, parce que l'anime c'est genial, qu' on peut parler de tout avec et qu'actuellement c'est un domaine qui se renouvelle beaucoup.
     
    Sweety-chan aime ceci.
  20. Sweety-chan
    Hors-ligne

    Sweety-chan Matière noire Spring Append Miss Kosminea

    Inscrit:
    4 Mars 2012
    Messages:
    1.199
    Justement pour la fin, tu n'as pas remarqué
    qu'Harold tire la gueule quand on l'acclame ?
    C'est LE détail qui change tout pour moi et qui montre encore un brin ce côté bitter-sweet.
    J'ai du coup pas du tout vu le passage comme une hymne à la victoire des "gentils", mais bien une victoire provisoire après un gros malheur, et qu'il va falloir se serrer les dents et faire avec.

    Après, ce qui m'étonne, c'est qu'on résume grossièrement ce qui se passe à la fin en hurlant au cliché, mais… vous vous attendiez à quoi, en fait ?
    Hé oh, on est dans Dragons les amis ! C'était pareil dans le premier opus, hein ! >_< Vous vouliez que Harold fasse ami-ami avec le dragon méchant et que Drago se retrouve comme un con ? C'aurait été encore plus cliché et redite du 1er film, en plus. On était dans un VS mettant en jeu Beurk. Dans l'univers qu'est Dragons, qu'aurait-il pu se passer de cohérent avec l'univers qu'on nous a introduit ?
    N'aurait-on pas reproché au film d'être trop glauque si on avait pensé à une toute autre issue plus mature ? Autant aller voir des Ghibli franchement, là je pense qu'on trouvera ce qu'on veut. x) Vous vouliez une note triste sur la fin, pour pas que ça fasse trop happy-end c'est ça ? Ou alors que le village soit décimé et qu'il ne reste que la bande à Harold ? (mon dieu ça faisait déjà trop avec Stoïck :']) Ou bien que Harold et Krokmou ne se retrouvent que dans le trois ? (déjà dit dans mon message précédent mais HELL NOOOOOO D: )

    033.gif
    Je comprends que ce moule de film d'animation pour enfants puisse exaspérer, mais si on voyait le verre à moitié plein en voyant la franchise s'adapter à ce moule, tout en glissant quelques subtilités ? o/

    Par contre, je tique pas mal avec ta façon de décrire les choses : "à l'arrache" ou "discount", ce sont tes impressions certes, mais ça correspond pas à tout l'investissement évident dans la conception du film, je trouve.
    Tu te persuades que c'est très mauvais alors que c'est plus une question d'attente qu'autre chose. Je pense quand même que ça reste dans l'esprit qui a été donné par le premier opus, avec un petit plus par rapport à Stoïck, puisque Drago est présenté comme quelqu'un d'influent mais qui a aussi ses raisons. Stoïck reste le papa à persuader du bien-fondé du discours de son fils.

    Par ailleurs, c'est dommage d'aborder les antagonistes en se rapportant immédiatement aux fâcheuses habitudes des films d'animation d'aujourd'hui, d'autant plus que la franchise Dragons n'est pas qu'une "simple" grosse production à la Shrek ou Kung fu Panda, mais bien une poule aux œufs d'or inespérée pour le studio. Pour rappel, le bide était presque assuré pour le premier opus, mais le film est monté grâce au bouche-à-oreille. Dreamworks, sachant quand même qu'on lui reproche de manquer de maturité dans la plupart de ses films (parfois pauvres dans leur contenu, oui, c'est vrai), voit l'une de ses franchises sortir du lot autrement que par l'humour : alors ils n'ont pas lésiné sur la conception de la suite, j'en suis persuadée, vu le résultat et le temps qu'ils ont mis. J'ai vraiment pas l'impression qu'on s'est foutu de notre gueule comme un Shrek 4, quoi. Pas faire un film/suite pour faire un film/suite, il y a de l'ambition, l'envie de faire un beau projet et de très bonnes idées. Donc même la fin est défendable et justifiable à mon sens, autrement que par "il fallait faire une fin bâclée pour les enfants" comme tous ces autres films lambda, puisqu'on sait déjà par son essence que Dragons ne joue pas du tout dans la même cour.

    Pour revenir sur Drago,
    je l'ai trouvé convaincant pour le peu qu'on en a vu (le seul échange avec Harold m'a suffit comme je l'avais dit tout à l'heure), ça manquait juste de détails, je veux en savoir plus. Donc au final, ça dépend du ressenti (réponse facile, je sais), j'ai trouvé ça plutôt honnête et pas trop "à l'arrache" pour un film pour enfants. Et pour le coup, je pense que la plupart des spectateurs s'en foutent. Drago leur est indifférent. On remet pas en cause la normalité de quoi que ce soit, hein, je pense juste que c'est pas forcément LE truc à souligner dans le manque de subtilité du film qui casserait tout le reste, ils ont fait le minimum vital en disant rapidement qu'il faisait ça parce qu'il avait souffert et que les dragons n'étaient pas QUE des êtres gentils (youhou, on essaie de nuancer le camp des gentils, pas mal, non ? \o/). Un jour, on aura peut-être un vrai flashback avec pour objectif de foutre de l'émotion SUR ce personnage, ce n'était clairement pas l'objectif présent du film on dirait, on a voulu en faire un pivot pour la réflexion sur le manichéisme des dragons et la position de Beurk dans tout ça, semble-t-il. Pas que le cul fut « entre deux chaises », mais que ça n'a pas été hyper développé. J'ai l'air de pinailler, mais c'est pas du tout la même chose. L'idée de base est là, il n'y a aucune hésitation ni confusion sur sa façon d'être, il y a une base qui n'est pas allée plus loin, et c'est tout ce qui importe : Drago a une raison d'être méchant.

    Maintenant oui, ça peut constituer une lacune (ils ont pas assez appuyé sur le méchant pour en faire un plot encore plus intéressant, mais y avait-t-il le temps de le faire, le film dure déjà 1h45 ?) mais ça ne ternit en rien l'impression globale du film de mon côté, qui pose les bases et se déroule comme un parchemin à terre avec un tas d'autres sujets. Les gens font abstraction et se concentrent sur plein d'autres choses racontées dans le film, tout ce que tu as apprécié entre autres. Je pense vraiment que des tas de gens s'en foutent de lui, tu es la seule dans mon entourage pour l'instant m'ayant fait un retour sur lui dans tout ce que j'ai lu/vu comme impressions, du moins, de là à ce que ça ternisse totalement le film ; on parle surtout de Harold, des dragons et de l'intrigue principale. D'autant plus qu'il y a matière à développer après dans le 3e film, ça aurait été plus grave dans un Toy Story 3 avec Lotso méchant sans qu'on sache pourquoi.

    Je cite Shae pour ça, puisque je pense que c'est passé comme ça pour la majorité des personnes :
    Pour le topic en lui-même :
    On sait que personne ne fait de chose volontairement dans un débat ! Roh ! :rigole: Enfin, normalement.
    Ne te sens pas obligée de te justifier (parler de normalité toussa) en tout cas, tu ressens ça comme tu veux, nomdidiou !
    Mais les faits sont là, j'expliquais simplement d'où venait ce raz-de-marée OUINMÉNANCTROPB1 qui t'a mis mal à l'aise, justement. Personne ne jetait la pierre à quiconque, certains ont été intimidés de voir QUE des avis négatifs pertinents et n'osent pas répondre, et tu n'y pouvais rien, voilà tout. La dure loi des avis partagés sur Kosmi. *beenthere* Je me répète, mais c'est triste de parler d'excuses ou de faux-débat, on s'est tous retrouvés dans des cul-de-sac un contre tous ou pas, après, faut juste assumer sa façon de penser et rebondir comme il faut sans pour autant se barricader ! o/ Et puis, déjà dit, mais le film est hyper bien accueilli, donc c'est encore plus intimidant de débarquer sur un topic où les avis étaient pour l'instant mauvais.

    Maintenant, des gros lourds comme moi mettent le pied dans le plat et fangirlisent tout en restant critiques, même dans la positivité : je ne sais pas si ça s'adressait à moi, mais faire l'éloge d'un film développé fait aussi partie d'un esprit critique à mon sens. Et pas parce que le tout s'appauvrit ou quoi, mais juste parce que ça peut être cool de nuancer et faire évoluer les avis, y compris le sien ; on a beau être d'accord sur le principe, c'est dur à appliquer ! ^^ Après, je reste persuadée qu'il faut aborder ce genre de films avec des yeux d'enfants ET d'adultes et avoir un peu de tolérance par rapport à ça. Quand j'allume la 2 et que je vois les dessins animés, on est quand même loin de ce niveau enfantin-là. Donc ça serait dommage de se focaliser là-dessus et à la limite attendre un Ghost in the shell (oui, j'exagère) alors que bon, c'est pas non plus l'essence de la franchise. Comment dire ? IRL, je dirais : « c'est quand même un film pour enfants ! », mais ça n'empêche pas d'avoir des subtilités, un univers et des personnages originaux, même si l'histoire est classique, ce n'est pas un défaut en soi. C'est ce qui (m')a charmé dans le premier opus, et c'est encore là ici.
    La mort de Stoïck par Krokmou est quand même TRÈS osée, on est même pas dans le Roi Lion avec le papa que tu connais au début du film, non, tu l'as suivi dans tout le premier et il y a eu une problématique tout autour de lui. C'est extraordinaire d'oser faire ça, pendant qu'à côté, La Princesse et la grenouille ose juste
    tuer un personnage secondaire.
    C'est bien que l'univers de Dragons a créé des opportunités pour raconter d'autres choses qu'on voit d'habitude dans les films d'animation, des choses simples sur la vie pour les enfants, et je trouve ça à la fois respectueux et génial pour les gosses.

    Ce sont ces finalités qui changent tout ! D'ailleurs, pour le second film, ça ressemble un peu à TS3 (les enfants grandissent) mais avec un moyen de s'identifier à Harold. Perso, je suis grave rentrée là-dedans, c'était émouvant. *_*
     
    S.t.L aime ceci.
  21. S.t.L
    Hors-ligne

    S.t.L Matière noire

    Inscrit:
    9 Avril 2012
    Messages:
    584
    Je ne prend pas la peine de citer ton message parce que je suis sur tablette et c'est vraiment impossible d'utiliser le bbcode et la selection de texte la dessus.

    Donc.

    La première chose, c'est que je n'ai pas trop eu de retour positifs de mon côté, du coup je pense que l'argument du "tout le monde a aimé". Ne vaux pas puisqu'il est tout a fait relatif.

    La deuxième chose : là où tu te satisfaits des efforts de Dreamworks moi je me suis sentie poussée des ailes dans la première partie du film.
    J'explique :
    je voyais déjà Astrid chef de village (une fille *_*) et Harold suivre sa propre route et contourner la tradition père/fils pour plutôt partir sur le chemin de sa mère (ce qui est déjà l'essence même du perso, donc j'avais des raisons de croire a une concrétisation).
    Bref, je me suis dit, bravo, beau retournement des principes de genre et des valeurs patriarcales. Aaaah, sérieux j'étais vernie "voila un film qui sans prétention, mais qui, avec audace, parle de sa génération. ".

    En plus la scène où Krokmou se fait posséder... oui cette scène est une des meilleures que j'ai vu dans le blockbuster d'animation occidental moyen ( oui ça fait beaucoup, mais il faut être précis).

    Et puis force est de constater qu'à la mort de Stoïk, les valeurs bien traditionnelles prennent le dessus. A raison d'ailleurs, c'est logique. Mais je ne m'attendais pas a ce que ce revirement là ne soit pas du tout remis en question, notamment par la mère qui fait même le discours type a Harold :"C'est toi qui dois nous protéger maintenant".
    La fin m'a parue longue et bâclée par ce que j'attendais une initiative differente des personnages qui n'aura peut être lieu que dans le troisieme (en tout cas je l'espère.)

    Et je pense que c'est un tord de réduire les possibilités d'écriture d'un film. Ils auraient pu ecrire pleins d'autres fins, dont certaines plus justes par rapport a l'ensemble du film, et ce sans traumatiser les enfants plus que ça. L'impact d'une action dépend aussi de sa mise en scène, donc on aurait pu faire encore plus happy end ou tragique dans le fond, tout en gardant une forme subtile.
    Je pense aussi qu'un public exigent (mais sachant apprécier les qualités d'un film) permet au cinéma d'animation d'évoluer, et le succès de Dragon en est indéniablement un bon exemple. Son succès vient de son audace et c'est un truc que j'apprécie, mais j'ai la sensation que cette audace est brimée. Quand tu dis que ce n'est pas un Ghibli... déjà je pense qu'on peut faire de très bons films tout public sans faire comme Ghibli, et aussi pourquoi devrait on accepter moins de qualité de la part de la production americaine (je simplifie)? Dragon avait ce qu'il fallait pour être un très grand film d'animation avec sa propre marque de fabrique.

    Il a placé la barre très haut dès le début, toi tu trouve que c'est déjà cool de l'avoir mise là, moi je déplore le fait de ne pas assurer le niveau tout du long. Ca reste un bon film, et tu seras quand même parvenue a me faire relativiser sur pas mal de points. Maintenant j'attends le 3 de pied ferme (mais moins ferme que pour le deux).
     
    Sweety-chan aime ceci.

Partager cette page