Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

KDM [8] Le Kosmozine Potager

Discussion dans 'Manganime' démarrée par Len, 19 Novembre 2014.

?

Si vous aviez le pouvoir de faire pousser les plantes ...

  1. Je me construirais une cabane en haut d'un baobab.

    29,0%
  2. J'emprisonnerais mon prince charmant dans un labyrinthe de ronces.

    6,5%
  3. Je me préparerais des tisanes au clair de lune.

    25,8%
  4. Je partirais faire de l'humanitaire au Sahel.

    9,7%
  5. Je deviendrais le gourou d'une secte végétalienne.

    3,2%
  6. Je combattrais le mal avec mes super-pouvoirs.

    12,9%
  7. Je ferais fortune en vendant des melons tout l'hiver.

    45,2%
  8. j'envahirais d'orties le jardin de ma belle-mère.

    3,2%
  9. A ... Atchoum !

    12,9%
  10. Autre (precisez).

    9,7%
Les votes multiples sont autorisés.

Publicité

  1. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.790
    Maya : C'est le printemps !
    Tsukiyo-rei : Le soleil brille !
    Len : Les oiseaux chantent !
    Mojito : Euh ... vous devriez peut-être sortir de vos chambres de temps en temps parceque là ...
    Maya : C'est le printemps !
    Tsukiyo-rei : Le soleil brille !
    Len : Et le Kosmozine sort toujours à l'heure !
    Mojito : Ah, je vois ...

    Sur cette introduction dramatique, voici donc venir le ...

    Kosmozine du Mangateux numéro Huit
    ~ Le Kosmozine Potager ~


    Tistou-les-pouces-verts-Livre-de-poche.jpg
    Ceci n'est pas une image tendancieuse.


    C'est le printemps, le soleil brille, les oiseaux chantent et il est désormais temps de célébrer Dame Nature avec un numéro consacré à tous nos amis de la botanique, ces êtres merveilleux qui ont des champignons qui leur poussent entre les doigts de pied et coupent leurs steaks avec des épées en gui. Comme toujours, n'hésitez pas à compléter la sélection avec vos propres connaissances !

    Aphrodite (Saint Seiya)

    saint_seiya___aphrodite___final_by_iso_pi-d6mpk6r.jpg

    Chevalier d'or de la constellation des Poissons, Aphrodite est le dernier gardien qui attend nos héros avant leur rencontre avec le mystérieux Grand Pope. Si une telle position aurait du lui apporter un statut sûr en tant que fine fleur de l'armée d’Athéna, le ressenti de la fanbase à son égard est assez mitigé, pour ne pas dire franchement mauvais. Il faut dire que le "plus beau chevalier d’Athéna" a accumulé les tuiles lors de son intervention, la première d'entre elle étant de passer juste après Camus du Verseau dont le combat est peut-être le meilleur passage de la série. Et les choses ne se sont pas arrangées avec un backround qui ne comprend qu'un lien assez tenu avec les héros, un duel contre un adversaire totalement cheaté qui domine l'affrontement de bout en bout, une adaptation animée qui laisse entendre qu'il est incapable de battre des chevaliers d'argent à la loyale et un retour en forme de gag lors de l'arc Hadès qui le fait définitivement passer pour le pire boulet de la chevalerie. En revanche, peu de gens se souviennent qu'il est le seul adversaire à avoir mis deux chevaliers de bronze au tapis (je veux dire ... sans qu'ils se relèvent tout seul deux minutes plus tard et frais comme des gardons) et qu'il aurait parfaitement accompli sa tache de dernier rempart s'il n'y avait pas eu une intervention extérieure pour l’empêcher de mettre un terme définitif à la saga. D'ailleurs, mon profond respect pour ce chevalier vient probablement du fait que le Club Dorothée a coupé au milieu de son arc et qu'il m'a fallu une dizaine d'années avant de savoir comment Seiya s'était sorti de son satané chemin de rose :oops: ...

    A noter que son prédécesseur Albafica fait un peu plus l'unanimité grâce à un backround bien plus fouillé et le fait que son arc constitue la véritable entrée en matière de Lost Canvas via un combat d'anthologie contre la troupe conduite par l'un des trois Juges des Enfers.

    Le manga :

    Manga culte entre tous, Les Chevaliers des Zodiaques raconte l'histoire de Seiya, le Chevalier de Pégase, et de ses compagnons pour rétablir la paix sur Terre en libérant la confrérie d’Athéna de la main mise du Grand Pope. Si le récit de base n'a pas forcement très bien vieilli avec ces arcs linéaires destinés à sauver une princesse en vainquant l'un après l'autre un nombre déterminé d'ennemis en temps limité, il a profondément bouleversé l'univers des shonens et de nombreuses séries dérivées ont permis à l'engouement de se poursuivre jusqu'à nos jours, la dernière annonce en date étant un projet basé sur les chevaliers d'or probablement pour l'année 2015.

    Une série à voir au moins une fois dans sa vie, en gardant bien à l'esprit qu'elle date des années -80s et que ce qui nous semble ultra-cliché aujourd'hui était totalement inédit à l'époque.

    Kurama (Yū Yū Hakusho)

    kurama_91.jpg

    Esprit d'un renard qui s'est autrefois réincarné en enfant humain pour échapper à la mort, il a perdu la majeure partie de ses forces dans l'opération et son contrôle des plantes démoniaques n'est désormais limité qu'à des végétaux de faibles dimensions. Lors de sa première apparition, il est un fugitif poursuivi par Yusuke après le vol d'un précieux artefact mais il finit rapidement par rejoindre son camp et devient un pilier de l'équipe en échange d'une remise de peine. Comme la plupart des personnages androgynes, c'est un garçon calme et sérieux qui cherche à éviter la violence lorsqu'il en a l'occasion mais son passé de démon lui offre un coté froid et impitoyable lorsqu'il est en colère ou que la mort de son adversaire lui semble être la seule option possible. C'est également le cerveau du groupe, qui va se reposer sur ses talents d'observation et son sens de la stratégie plus que sur la puissance pure et livrera plusieurs duels de réflexion pure au cours de la série.

    Le manga :

    Première série de Yoshihiro Togashi à avoir été adaptée en anime, Yū Yū Hakusho suit les aventures de Yusuke, un jeune voyou qui va mourir accidentellement dans des circonstances que les instances divines n'avaient pas prévues et va se voir accorder une résurrection exceptionnelle en l'échange de son aide dans la lutte contre les démons infiltrés sur Terre et autres phénomènes paranormaux. Bien que ses sources d'inspiration restent très visibles - Dragon Ball en tête - Yū Yū Hakusho pose la plupart des bases qui feront le succès d'Hunter x Hunter : un manga dont l’atmosphère et le style narratif peuvent changer du tout au tout entre chaque arc, des héros ambigus qui se montrent parfois plus effrayants que leurs adversaires, une véritable attention au coté stratégique de chaque duel, certains d'entre eux pouvant même se dérouler sans que le moindre coup ne soit échangé et surtout quelques dialogues totalement inattendus dans un shonen où certains antagonistes partent parfois dans de grandes réflexions philosophiques sur le sens de la vie ou leurs raisons de combattre.

    Un grand classique même s'il faut savoir que la série est également connue pour avoir été abandonné en plein succès par un auteur qui avait envie de passer à autre chose et s'est empressé de bâcler son dernier arc pour finir le manga au plus vite.

    Mokuren (Flame of Recca)

    Mokuren.png

    Contrairement aux autres fleuristes présentés jusqu'à maintenant, Mokuren est un méchant. Un gros méchant même, le sous-fifre récurrent pas très malin mais totalement haïssable mais qui va revenir tout au long de l'histoire pour se prendre sa raclée par arc et se faire détester encore plus à chaque fois. A sa décharge, le fait de devoir combattre un héros spécialisé dans la pyrotechnie lorsque sa seule arme est de se transformer en salade constitue un handicap de base assez contraignant. La découverte de l'Amour (?) parviendra-t-il à lui ouvrir une voie vers la rédemption ?

    Le manga :

    Flame of Recca suit l'histoire de Recca, un garçon qui possède le pouvoir de contrôler le feu et dont la rencontre avec une jeune guérisseuse va le pousser à plonger dans le monde de l'ombre pour protéger son amie de ceux qui convoitent son don. Si je suis probablement le seul membre du forum a apprécier la série - et je m'attend à subir une nouvelle fois les commentaires railleurs de Silveda - j'avoue bien volontiers que Flame of Recca est un de mes plaisirs coupables, un shonen sans grande originalité avec une héroïne bien nunuche et du fan-service bien gras mais qui se révèle assez prenante lorsqu'on se prend au jeu grâce à des combats dynamiques, un backround assez fouillé et des ennemis bien badass qui vont du bisho torturé par ses sentiments contradictoires au gros bourrin totalement indestructible en passant par le moine bouddhiste ou la spécialiste des marionnettes. D'ailleurs, je suis toujours impressionné quand je relis la série et que je réalise à quel point elle a été allègrement plagiée par Naruto dont l'auteur a repris une bonne demi-douzaine de techniques de combat sans jamais penser à signaler la série comme source d'inspiration alors que d'autres sont régulièrement citées dans ses notes de fins de volumes. Enfin, signalons que Flame of Recca est à ma connaissance le seul shonen où des héroïnes peuvent affronter (et vaincre !) des hommes à la loyale sans devoir attaquer à plusieurs ou se limiter aux rares donzelles du camp ennemi. Ça a l'air tout bête mais c'est toujours une agréable surprise.

    Clairement pas un manga indispensable mais il ne mérite à mon avis pas toutes les critiques dont il a fait l'objet, d'autant que sa seconde moitié est bien meilleure que la première.


    Sarasa (Basara)

    sarasa.gif

    Sœur jumelle du héros destiné à sauver le Japon, Sarasa grandit dans l'ombre de ce frère vénéré par le reste du village. Mais à la mort de ce dernier, elle va devoir prendre sa place et se faire passer pour lui afin de redonner l'espoir aux populations opprimées et leur permettre de se lever contre le joug de l'oppresseur. A partir de ce moment, Sarasa est donc un personnage dédoublé qui va devoir se comporter en homme au moment où sa féminité se révèle et porter son propre deuil à défaut de pouvoir pleurer ouvertement son jumeau, une héroïne atypique et courageuse qui n’hésitera pas à se battre en première ligne ni à se porter volontaire pour les missions d'infiltration les plus risquées. Pourquoi ai-je choisit de la faire intervenir dans ce Kosmozine ? Tout bêtement car elle se destinait à l'étude des plantes avant le drame et que son Miracle Vert - une bouffée de verdure en plein désert - assortie au Miracle Rouge de son rival marquent un grand tournant de l'histoire et le début de la bataille finale qui déterminera l'avenir du pays.

    Le manga :

    Équivalent shojo de Legend of Galactic Heroes, Basara est une longue fresque épique qui narre le voyage initiatique au sein d'un japon post-apocalyptique d'une héroïne travestie et animée par la vengeance. Parcourant le pays à la recherche d'alliés capables de la soutenir dans sa lutte contre la tyrannique famille royale, elle va découvrir l'amour et la haine, sauver des peuples et assister à des massacres, se perdre dans les méandres des intrigues et découvrir ce qu'est vraiment la liberté qu'elle prétend défendre ... et surtout rencontrer tout au long de ces vingt-sept tomes une myriade de personnages aux motivations aussi diverses que fouillées qui, chacun à leur façon, tentent de survivre de leur mieux dans un monde rendu fou. Tour à tour fable écologique, drame sanglant, récit d'un amour impossible, confrontation argumentée entre deux idéologies opposées ou dénonciation pessimiste de la nature humaine Basara n'est pas seulement un manga mais une oeuvre incontournable - bien que peu connue en France - qui possède en mon sens une véritable valeur littéraire. Si l'entrée en matière n'est pas toujours évidente, la faute à des graphismes qui ont particulièrement mal vieillis, le cœur du récit est suffisamment intense pour oublier bien vite ce léger défaut et on se laisse vite porter par la lutte absurde et sans merci entre "Tatara" et le Roi Rouge pour sauver le Japon chacun à leur manière. Cerise sur le gâteau, l'auteur apporte une telle importance au développement de ses personnages et de son univers que les deux derniers tomes sont intégralement consacrés à des histoires annexes destinées à approfondir les points qu'elles n'avaient pas eu le temps de développer comme elle l'aurait voulue.

    A noter toutefois que la série n'est malheureusement plus éditée par Kana et que s'en procurer une collection française relève aujourd'hui de l'exploit.

    Tsubomi Hanasaki (Heartcatch Precure)

    Tsubomi.jpg

    On me souffle à l’oreillette que j'ai encore oublié de placer des filles dans mon Kosmozine et il est temps de réparer cette erreur. Héroïne de la septième série Pretty Cure, Tsubomi est une jeune fille peureuse et introvertie, fille de deux vendeurs de fleurs et petite-fille de la légendaire Cure Flower, aujourd'hui retraitée. Pour sauver une camarade de classe menacée par les forces du mal, elle décide d'accepter son destin et de devenir à son tour une Magical Girl sous le nom de Cure Blossom, la "fleur qui pousse par delà les terres". Malheureusement, son hérédité glorieuse et son amour pour les fleurs ne compensent pas sa maladresse à toute épreuve et elle hérite vite du surnom de pire Precure de l'histoire ... même s'il faut admettre que le fait de devoir succéder à Cure Moonlight ( :calin: ) aurait rendu la comparaison peu flatteuse pour pas mal de monde. Mais grâce au soutien de ses nouvelles amies, Tsubomi finit peu à peu par s'épanouir, aussi bien dans la vie réelle qu'en tant que super-héroïne et devient rapidement une digne protectrice de l'Arbre des Cœurs.

    Le manga :

    Septième série de la licence Pretty Cure (oui, ça je l'ai déjà dit) Heartcatch Precure se déroule peu de temps après la défaite de la gardienne de l'Arbre des Cœurs, Cure Moonlight, face aux diaboliques Apôtres du Désert. Pour ne pas laisser le monde sans défense, celle-ci utilise ses dernières forces pour transmettre ses pouvoirs à une nouvelle génération de Precures chargées de protéger à leur tour l'Arbre des Cœurs en empêchant les Apôtres de corrompre l'âme des habitants de la ville. Sur le fond, rien de très original dans cette série qui reprend la plupart des éléments phares de la franchise - deux héroïnes aux caractères opposés, des combats bien bourrins et un bon sens du second degrés - auxquels ce sont greffés plusieurs emprunts assez manifestes à Shugo Chara, en commençant par le fait que chaque épisode est basé sur un personnage secondaire qui va rencontrer les héroïnes, leur parler de ses rêves, se faire attaquer par les Apôtres du Désert pendant qu'il traverse une période de doute et devenir un monstre jusqu'à ce que les héroïnes parviennent à le ramener sur la bonne voie tout en lui mettant une bonne raclée. Pourtant la série est souvent considérée, à juste titre, comme la plus aboutie de la saga grâce à des graphismes plutôt originaux, des personnages bien charismatiques (Cure Moonlight et Dark Precure sont juste des monstres et les autres héroïnes sont toutes assez réussies dans leur genre) et quelques passages tragiques assez inattendues.

    Probablement ce qui se fait de mieux en matière de Magical Girl 'classiques' (je compte évidemment pas les déconstructions comme Princess Tutu, Utena ou même Madoka) avec peut-être la version animée de Mermaid Melody.


    Satsuki Hanabusa (Yumeiro Patissiere)

    jXQp4K4fvqz8AlPPylCcnuhSLto.png

    Les écoles de pâtisserie sont à la mode en ce moment, il est donc temps de nous attarder sur l'un des trois Princes du Sucre de l'Académie Sainte-Marie. Héritier d'une école d'art floral et fils d'un célèbre horticulteur, Hanabusa a décidé de consacrer sa vie à la confection de pâtisseries en forme de fleurs - et accessoirement de bouquets en forme de gâteau - et son talent dans l'utilisation de l'eau de rose n'a que peu d'égal parmi ses confrères. Son goût pour l'esthétisme allant de pair avec une modestie sans faille, Hanabusa consacre également une bonne partie de ses journées à mettre en valeur la plus belle oeuvre d'art de l’établissement, lui-même. Enfin, il faut louer son sens inné du partage qui le pousse à offrir ses confections les plus réussies aux jolies jeunes filles de l'école mais aussi à semer des petites étoiles brillante sur son chemin partout où il passe. Hélas, un personnage aussi parfait ne pouvait connaitre qu'une destinée tragique et son amour pour la plus grosse gourde de la planète se transforme vite en gros friendzone involontaire.

    Le manga :

    Petite série tout mignonne en cinquante épisodes (non non, la seconde saison n'existe pas), Yumeiro Patissiere raconte l'histoire d'une jeune fille dont le seul talent est d'avoir un estomac à tout épreuve ou plutôt un sens du goût extrêmement développé. Ni une ni deux, elle est repéré par un grand cuisinier et envoyé dans une école de pâtisserie alors qu'elle n'a jamais rien cuisiné de ses propres mains. Bon et là, on rajoute trois bishos, quelques fées obnubilées par la confiserie et une coupe du monde du gâteau et on se retrouve avec un shojo assez bateau mais plutôt plaisant à regarder. Les graphismes sont soignés, les doublages plutôt réussis, les personnages principaux sont agréables à suivre, l'histoire suit son cours de façon assez fluide et surtout l'anime à un bon sens du second degrés qui permet de partir dans des gros fous rires lorsqu'Hanabusa ou la rivale de l'héroïne partent dans leurs délires narcissiques et effleure le nanar sans jamais tomber totalement dedans. Seul petit reproche, la série destinée aux enfants est presque trop sage et le héros aurait probablement gagné en charisme avec une petite pointe de fan-service dont l’absence totale le fait paraître assez fade.
     
  2.  
  3. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.790
    Hakuryuu Ren (Magi)

    Hakuryuu.png

    Et on termine cette sélection avec un prince charmant ou tout au moins un prince tout court puisque son père dirigeait le plus grand empire d'Asie centrale avant de finir en bois de chauffage. Désormais rétrogradé derrière ses cousins dans la lutte pour le trône, notre borgne préféré n'en garde pas moins un grand sens des responsabilité et une détermination sans faille à protéger sa sœur, venger le reste de sa famille et débarrasser son pays d'une organisation un peu louche ... quitte à craquer sous la pression de temps en temps. Si la découverte de ses premiers amis le fera vaciller un moment dans sa volonté d'atteindre la puissance qui lui manque, sa rencontre avec un Djinn misanthrope et ses retrouvailles avec une mère un peu étouffante le ramèneront rapidement sur le fil étroit qui sépare le coté lumineux du obscur de la force. Bref, un perso tout choupinet qui promet beaucoup pour la suite même s'il est un peu manchot de temps en temps.

    Le manga :

    Dans un monde inspiré par les Mille et une nuits, le jeune Alibaba fait la connaissance d'Aladin, un enfant dont les puissants pouvoirs magiques le persuadent qu'il est la clé pour obtenir la richesse en se lançant dans l'exploration d'un labyrinthe truffé de monstre à ses cotés. Pour être franc, mes premières impressions sur la série étaient un peu mitigées : si ses qualités sont indéniables, notamment le chara-design fouillé, la profondeur du backround, la galerie de personnage et une assez bonne adaptation, il y a un petit quelque chose d'indéfinissable dans le récit qui m'a longtemps empêché de plonger totalement dans l'intrigue. Peut-être le coté oriental un peu toc avec ses vêtements bouffants et ses noms ridicules piochés au hasard, peut-être une petite lenteur au niveau de la narration ... ou peut-être tout simplement parce que tout est trop parfait et que le manga me donnait un peu l'impression d'avoir été écrit par une machine calibrée pour évaluer en permanence la réaction du public. La seconde saison de l'anime a donc été une véritable redécouverte pour moi grâce à un arc Magnostat excellent de bout en bout qui a permit à la série de faire un grand bond en avant dans mon estime. Une gigantesque partie d'échec à cinq joueurs, l'arrivée de Titus qui donne un ton bien plus tragique à la série, une OST qui touche au sublime - je n'applaudirais jamais assez la façon dont certains dialogues clé ont été intégrés à l'ending - et un final bien badass ont vraiment donné un coup de fout à la série et lui ont permis d'affirmer enfin sa propre identité. A voir maintenant si la suite sera à la hauteur ou si ce sont les réalisateurs de l'anime qui ont juste réussi à sublimer l'oeuvre qui leur avait été confiée.


    Mais aussi ...

    Mukuro Rokudo (Reborn)

    Sakura_Mukuro.png

    Carte de la Fleur (Card Captor Sakura)

    Carte-de-la-Fleur.jpg

    Ayako Matsuzaki (Ghost Hunt)

    ghosthunt12-Ayako.jpg

    Palmon (Digimon)

    Palmon.gif

    Le Dieu-Cerf (Princesse Mononoke)

    medium_dieu-cerf2.jpg

    Le Premier Hokage (Naruto)

    naruto_shodaime0001.jpg

    Uriel (Angel Sanctuary)

    Uriel__the_Angel_of_death.jpg

    Corbeau Blanc (Samouraï Deeper Kyo)

    1831047-sdk_v03ch04_p07.jpg

    Wizard (MÄR)

    Wizard.jpg

    Seishirou Sakurazuka (Tokyo Babylon/X)

    123244-113890_168445_seichiro_sakurazuka_large.jpg

    Shiemi Moriyama (Ao no Exorcist)

    shiemi-chan-ao-no-exorcist-21614123-458-352.jpg

    Ringo Noyamano (Air Gear)

    air_gear_anime05.jpg

    Zakuro (Otome Youkai Zakuro)

    Zakuro.png

    Bulbizarre (Pokemon)

    200px-Bulbizarre-RFVF.png


    Len : On a réussi !
    Maya : Notre premier Kosmozine depuis plus de six mois !
    Tsukiyo-rei : Vive nous !
    Len : On a une première estimation des réactions des lecteurs ?
    Maya : Hum ... le Kosmi-watcher est en chute libre.
    Tsukiyo-rei : Le public désapprouve le manque de personnages féminins.
    Maya : L’absence de Please Save my Earth a été vivement commentée.
    Tsukiyo-rei : On nous accuse d'avoir rogné sur la taille des articles.
    Maya : Et de ressortir toujours les mêmes séries pour gagner du temps.
    Tsukiyo-rei : Certains gags sentent aussi le déjà-vu.
    Len : ...
    Maya : Ah, j'ai une réaction positive !
    Len : C'est vrai ?
    Tsukiyo-rei : Un membre qui souhaite garder l'anonymat nous dit que sa fille de huit ans aime bien les géraniums.
    Len : :froid:

    Len se remettra-t-il de son nouveau coup du sort ? Aura-t-il plus d'inspiration pour son prochain numéro ? Parviendra-t-il à trouver un pigeon capable de le faire à sa place ? La team Kosminea aura-t-elle été rachetée par les chinois d'ici là ? Toutes les réponses à ces questions dans le prochain Kosmozine. Enfin, surement. Peut-être.
     
    Yagami, Pixy, Eris et 11 autres membres aiment ceci.
  4. Silveda
    Hors-ligne

    Silveda Matière noire Modo Arts Rhétos Modo Arts L&BA

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.976
    Poison Ivy.jpg

    Je combattrai tous ceux se dressant sur ma route avec mes supers-pouvoirs. :cool:
     
  5. Celia
    Hors-ligne

    Celia Planète Maillot Jaune Pika pika

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.817
    M'étant arrêtée à Saint Seya, le chevalier du Poisson est un méchant. XD

    J'y ai en effet pensé. Je m'attendais à voir Alice-Mokuren. Mais pas d'opinion négative sur le manque de persos féminins, n'est-ce pas bien de voir des persos masculins en phase avec leur coté féminin ? :nuage:

    J'ai bien aimé Flame of Recca, même si le début devait être assez générique, vu que ce n'est qu'en lisant quelque chose comme les 15 derniers volumes de Recca que j'ai réessayé et finalement lu tout le début.

    La liste de persos à la fin est sympa, ça fait travailler la mémoire de se rappeler quel lien ils ont avec les végétaux si on les connait. Ayako Matsuzaki ? Aucune idée. ._. Le 1er Hokage, si c'est plante, c'est donc celui qui est parent avec celui... Corbeau Blanc ? Il y a un rapport ?! Ah peut-être des fleurs de cerisiers... ou je suis en train d'imaginer une possibilité ._. . Alors Bulbizarre... les peluches que j'ai, elles ont comme travail de s'occuper des jardins. Le grand s'occupe même du jardin du maire.
     
  6. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.790
    Corbeau Blanc se transforme en pétale si je me souviens bien.

    Et pour Ayako, c'est la conclusion d'un gros running gag (spoil fin de l'anime)

    Pendant toute la série, ses exorcismes ratent les uns après les autres et il s’avère en fait que son véritable pouvoir est d'invoquer les esprits des arbres, ce qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de faire lors de leurs missions en centre-ville.

    Meuh non, il est juste un peu borné :p .
     
    Maddilly aime ceci.
  7. TheRenantel
    Hors-ligne

    TheRenantel Etoile

    Inscrit:
    31 Décembre 2012
    Messages:
    2.787
    Ça m'a tué haha

    Bien écrit =D
     
    gaasana aime ceci.
  8. Dareen
    Hors-ligne

    Dareen Nébuleuse Mister Kosminea

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.744
    uragiri-shitteiru-uraboku-yuki14-big.jpg
     
  9. Clemman_Saiko
    Hors-ligne

    Clemman_Saiko Matière noire

    Inscrit:
    7 Juillet 2014
    Messages:
    571
    Hahaha. xD
     
  10. ninakiller
    Hors-ligne

    ninakiller Volcan

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    1.055
    Y'a une private joke? xD

    Sinon pour le sondage, c'est bien sûr, le commerce de melon, ça coule de source (et c'est d'ailleurs la réponse la plus répandu c'est pas pour rien^^)


    En tout cas j'ai halluciné sur Flame of recca, en lisant ce que Len avait écrit avant de dire que Naruto avait pompé en partie dessus, j'avais déja de suite pensé à Naruto malgré je ne suis pas un grand Lecteur de ce manga. Donc je suppose que ça doit être même pire que ce que j'imagine (et en voyant les screen ça me choque encore plus) sauf si c'est un gros hasard x)
    Après faut pas me dire que Naruto fait partie des grands etc, faut pas déc*** ...ok ils ont le droit de s'inspirer, mais à ce niveau ce n'est plus de l'inspiration.

    Et Jerry de
    Et
    ^^'

    Et puis WTF Palmon ? xD
    Et sérieux...Mär -_-' ..ralala, les shonen j'te jure.

    Tu ne donnes pas envie de lire Yumeiro patissière, le truc à l'air d'être un empilement de situations qui a pour but de faire un shojo un peu différent..Rien que l'héroïne qui ne fait pas de patisserie mais qui est balancer dedans juste parce que c'est une fille (bon elle à un talent quand même mais lol..)


    Le sujet est particulier tout de même, faut vraiment fouiller, et en plus ça doit être majoritairement des shonen je suppose, chose que j'essaye souvent d'éviter..
    pourtant c'est étrange, j'ai la sensation d'avoir déjà vue des perso avec ce genre de don, mais impossible d'en citer.


    (Tiens, j'avais raté ce Kosmozine, les topics passent vite en page 2 dit donc^^)
     
  11. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.790
    Et encore, j'ai pas mis la pire parce qu'elle spoile la fin du combat contre Pain :p .

    Et pour Gaara/Garo, il y a pas que les mains de sable/pierre mais aussi le sarcophage de sable/pierre, l'armure de sable/pierre et une forme ultime de 15 mètres de haut donc on est clairement plus dans le domaine de l'emprunt ponctuel.
     
  12. Silveda
    Hors-ligne

    Silveda Matière noire Modo Arts Rhétos Modo Arts L&BA

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    2.976
    Ouais j'avoue quelle honte ! J'imagine la douleur de ce pauvre auteur en voyant ça, alors qu'il a quand même fait l'effort, lui au moins, de totalement plagier Yu Yu Hakusho durant toute la première moitié de sa série. Ça au moins c'est respectable !

    ...

    ....

    Oh wait.

    Fondamentalement, j'ai pas détesté la série, loin de là. Je la trouve meilleure que d'autres beaucoup plus connues (Bleach, Naruto, Blue Exorcist...). Principalement parce que elle au moins assume parfaitement sa médiocrité et la faiblesse de son scénario. C'est sur le plagiat qu'il a pu parfois m'arriver de me moquer. :p
     
    Dernière modification: 24 Novembre 2014
  13. Len
    Hors-ligne

    Len Galaxie Modo Manganime Modo Jeux Vidéo

    Inscrit:
    3 Février 2012
    Messages:
    5.790
    Je ne dis pas l'inverse, mais s'il y a eu emprunt ça signifie que l'auteur a apprécié le travail de son prédécesseur.

    D'ailleurs, si on regarde bien Yuyu Hakusho n'échappe pas à la règle non plus puisque les deux arcs repris dans Flame of Recca - une séquence "sauvons la princesse en affrontant chacun un adversaire à chaque étage" et un tournoi - proviennent respectivement des Chevaliers du Zodiaques et de Dragon Ball :rigole: .
    Par contre, j'ai pas vérifié les dates, j’espère que ça correspond quand même.
     
  14. Rhyvia
    Hors-ligne

    Rhyvia Matière noire

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    503
    Twitter:
    @Vyriah
    > Pleins de personnages qui utiliser des plantes.
    > Mentionne Flame of Recca et Mär.
    > Aucune mention à La loi d'Ueki.

    Kosminéa, sérieusement.
    Sérieusement.
    Kosminéa.

    Ca va pas aller.

     

Partager cette page