Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Littérature Roue du Temps (La)

Fiche dans 'Oeuvres Littéraires et des Beaux Arts' rédigée par Arckhangelos, 17 Juillet 2015. Current view count: 2904.

Lucullus, whyktor et Yagami aiment ceci.

Publicité

Préquelle, Tomes 02 et 03 : Nouveau Printemps, La Grande Quête, Le Dragon Réincarné​



WoT00.jpg
Synopsis (Nouveau Printemps) :

Moiraine Damodred et Siuan Sanche sont deux Acceptées de la Tour Blanche. Alors que dehors les Aiels sont tout proches de Tar Valon après avoir dévasté Cairhien, les deux amies sont de service dans le salon privé de la Chaire d'Amyrlin Tamra lorsque la Gardienne des Chroniques Gitara annonce grâce à son don prophétique qu'un enfant vient de naître sur les flancs du pic du Dragon tout proche. Cet enfant serait le Dragon réincarné.
Les deux Acceptées doivent alors enquêter secrètement sous la directive de la Chaire d'Amyrlin.

Lan Mandragoran s'est lancé dans la bataille contre les Aiels. Le roi sans couronne tente d'éliminer des ennemis qui soudain battent en retraite. Lui qui cherchait à mourir sur le champ de bataille se voit retourner dans le Nord bien en vie. Mais son avenir ira dans une nouvelle direction lorsqu'il rencontrera Moiraine.


Avis personnel :

J'ai commencé par la préquelle mais je pense que ce tome peut se lire à n'importe quel moment, il est parfaitement indépendant. L'histoire se déroule une quinzaine d'années avant le début du premier tome.

Découvrir des personnages sous des traits plus enfantins, espiègles apporte un vrai charme à la fois par le contraste que l'on a avec la période actuelle mais également car la Tour Blanche est un sanctuaire où la gaieté semble mise à la porte pour laisser place à la platitude et au masque des Aes Sedai.

Cette approche de l'univers avec une grande intimité et un rythme lent n'est pas sans me déplaire. Finalement peu de choses se passent dans ce roman. Mais la quête de Moiraine y prend tout son sens et j'ai le sentiment que l'on nous plonge dans la banalité du quotidien des membres de Tar Valon bien que la guerre fasse des ravages dehors. Les différents rôles, la hiérarchie, les rites de passage, tout cela est expliqué et je suis sûr que cette mise au point est la bienvenue.
On ressent aussi toute cette fidélité aux idées et la force de l'amitié entre les deux femmes malgré la distance et leur longue séparation.

Ensuite, j'ai beaucoup aimé cette trajectoire entre Moiraine et Lan qui forment un véritable lien. Il y a une sorte de fuite en avant due à leur origine qui les rassemble alors que d'un autre côté leurs comportements sont totalement différents.


WoT02.jpg
Synopsis (la Grande Quête) :

Un étrange quotidien s'installe à la forteresse de Fal Dara. Rand veut à tout prix quitter discrètement le Nord pour un endroit inconnu, un lieu où il ne pourrait faire du mal à personne. Cependant, il repousse sans cesse son départ et prend des distances avec ses amis. Moiraine semble inaccessible et seuls les entraînements avec Lan rythment ses journées.
Alors que Lan le presse de partir, voici qu'un détachement d'Aes Sedai comportant la Chaire d'Amyrlin approche de la forteresse. Ces femmes sont-elles venues jusqu'à lui pour l'apaiser ?


Avis personnel :

Globalement meilleur que le premier tome, l'histoire a le mérite de débuter rapidement. On retrouve notre joyeuse bande mais les personnages sont encore dans le schéma figé du premier tome avec un Rand qui refuse une nouvelle fois de voir la vérité en face et qui accuse les Aes Sedai (et Moiraine) de tous les maux. Nynaeve perd de l'intérêt dans sa puérile lutte contre Moiraine.
Egwene et Elayne ne sont pas en reste avec leur fixation sur Rand, sur qui va finir avec lui...
Heureusement, Mat est là pour nous rappeler le sens des réalités avec une froideur qui rappelle la deuxième partie du premier tome. On peut préférer le Mat souriant et blagueur, mais moi, j'apprécie ce personnage qui commence à faire vraiment ses preuves en assumant ses faiblesses et en essayant pour autant d'aller de l'avant.

Il y a d'ailleurs comme une fracture qui s'est formée entre le trio d'amis. On pourrait dire qu'il y a Rand d'un côté et Mat et Perrin de l'autre mais même entre Mat et Perrin, on dirait que quelque chose est cassé. Chacun a évolué de son côté, a emprunté une voie différente et grandit en s'éloignant des bases qui avaient formés leur amitié.

Si Rand évolue, c'est plus qu'il est poussé par les autres à assumer des fonctions. Il incarne vraiment le personnage passéiste accroché à son rocher et qui refuse d'avancer. Tout changement (en bien ou en mal) est la faute des Aes Sedai. Il prend une certaine assurance mais semble toujours douter dans ses choix. L'apparition d'une belle femme (dont il fallait être aveugle pour ne pas avoir compris qui c'était vu que c'était de l'implicite gros comme une maison) ne rajoute que peu d'intérêt à Rand puisqu'il passe son temps à baver dessus tout en déclinant haut et fort son identité. Les paroles le rassurent certes, mais ce n'est pas ainsi que l'on masque éternellement la vérité.

Le problème essentiel du livre est son rythme. Une nouvelle fois, on traîne en longueur. On a des passages terriblement longs alors que d'autres sont extrêmement courts et quasiment narrés. D'autre part, Jordan utilise des ellipses spatiales et temporelles qui arrivent bien souvent trop tard.
Bien sûr, ces moments de calme permettent de développer l'univers en nous présentant un peu plus les différentes entités qui habitent ce monde et de développer les différentes civilisations, us et coutumes, etc. Je pense que ce n'est juste pas suffisamment bien dosé pour que cela passe sans que l'on bâille.

Si le groupe semble plus indépendant dans ses décisions, c'est également du fait de la moindre présence de Moiraine et Lan. Ils sont comme deux parents qui ont appris à leurs enfants à voler et qui ensuite les laissent évoluer par eux-mêmes, une fois lancés dans le grand bain.
Ce n'est pas pour cela qu'ils sont inactifs. Cependant, je me demande quel est vraiment l'intérêt des recherches que mène Moiraine.

Finalement, le seul moment intéressant, c'est la deuxième partie du roman concernant les personnages féminins (Nynaeve, Egwene, Min et Elayne), qui là, nous tient un haleine jusqu'au bout. Parce que la première partie pour nous raconter les discussions de haut vol de jeunes filles à Tar Valon et la crédulité des jeunes filles vu le monde bipolaire présenté, c'était tout juste lisible.


WoT03.jpg
Synopsis (Le Dragon Réincarné) :

Il est temps pour Rand de prendre son destin en main car ses pouvoirs commencent prendre de l'importance et il n'est plus tout à fait lui-même. Il va alors quitter secrètement le campement du Shienar établi dans les Montagnes de la Brume pour se diriger vers Tear, où il se sent attiré par Callandor. Moiraine, Lan, Min, Loilal et Perrin se lancent alors à sa poursuite.
Le trio de jeunes filles à peine arrivé à Tar Valon doit exécuter une mission secrète pour le compte de la Chaire d'Armylin. Nynaeve, Egwene et Elayne partent donc pour Tear afin de chasser les Sœurs Noires. De son côté, Mat est enfin guéri. Cependant, il sent bien que, que ce soit les Aes Sedai ou la mystérieuse Séléné, les femmes tentent de le manipuler, il profite donc d'une opportunité pour échapper à ses gardiennes.

Avis personnel :
Nous voici dans un tome intéressant où Mat est notre protagoniste principal, Perrin secondaire et un Rand qui disparaît presque complètement de nos radars.
Mat nous revient en forme avec une chance inouïe et il est agréable de le trouver d'une part de bonne humeur mais également au centre des attentions. Et finalement, on découvre vraiment le jeune homme car c'est rapidement dans le premier tome qu'il tombe sous l'influence de la dague. Son voyage nous permet aussi de retrouver Thom, même si je n'ai pas retrouvé ce personnage avec joie après des retrouvailles loupées du tome précédent.

Plutôt bien rythmé après un départ qui prend son temps, la poursuite du groupe Moiraine & co permet d'introduire un nouveau personnage, Faile. C'est un peu décevant que les sentiments de Perrin envers elle évolue si vite et elle n'est pas encore assez développée pour que l'on puisse vraiment l'apprécier (pour le moment, elle a le caractère typique de tous les autres personnages féminins de premier plan que l'on a rencontrés).
Cette descente sur Tear permet également de rencontrer le peuple des Aiels. Venus depuis leur désert à cause de la prophétie, le peuple guerrier nous apporte autant de questions que de réponses à ses us et coutumes. J'attends avec impatience une plongée (prochaine ?) plus soutenue chez eux.

Si le quatuor réduit pour l'occasion à un trio de jeunes filles est plus agréable à suivre que dans le tome précédent, je trouve que l'on reste trop dans la facilité et le n'importe quoi. Il n'y a aucun développement des cours de formation d'Aes Sedaï, on a juste le rite de passage Novice => Accepté. Envoyer ainsi des filles en manque de formation au charbon, ça manque de cohérence quand on nous montre des personnes surpuissantes alors qu'on nous rabâche surtout leur potentiel !

Le monde des rêves avec d'un côté Egwene et de l'autre Perrin peut apporter un réel plus à la série mais dans quelle mesure je ne sais pas. L'influence de cet univers semble très important et si tous deux ils y évoluent de manière différente, on se doute bien qu'un apprentissage particulier doit y être associé. En tout cas, on a déjà eu des idées des possibilités qui étaient ainsi offertes aux protagonistes, j'espère seulement que cela ne va pas prendre une importance démesuré au vu des caractéristiques déjà rarissime des deux personnages.

Derrière cette aventure vers Tear, la trame générale se met en place avec l'Ordre de la Lumière qui commence à mettre ses pions en place pour réduire l'influence des Aes Sedaï et on suppose que Padan Fain s'est réfugié chez eux. D'autre part, des conflits suite à l'annonce de la découverte du Dragon Réincarné font rage et on ne sait pas encore quelle influence cela va avoir d'un point de vue diplomatique. Enfin, même si on a peu de nouvelles des Seanchans, on ne doute pas un instant que les envahisseurs font faire leur retour.

Publicité

Partager cette page

Arckhangelos

Arckhangelos

Auteur de 87 fiches
Dernière publication : Peuple de l'Abîme (Le) (index Oeuvres Littéraires et des Beaux Arts)

Le mot de l'auteur :

Avatar Révolté de Classe Karmique, Harceleur Angélique d'un Naturel Gourmand, Éveillé à la Littérature, Original Spécimen

Chargement...

1 commentaires dans la discussion Littérature Roue du Temps (La)

  1. Lucullus

    Lucullus17 Juillet 2015

    j'adore cette série malheureusement il y a un soucis de traduction des derniers volumes. J'espère que cela se résoudra avec le temps ce dont je ne doute pas. Ceci dit l'aventure et palpitante même s'il existe quelques longueurs comme dans toutes les grandes séries et que le foisonnement des personnages est parfois perturbants. j'aime beaucoup l'enchaînement des chapitres même si au début cela peut choquer lorsqu'on n"y est pas habitué. Merci à Arckhangelos de s'être lancé dans cet ouvrage... Lire la suite
Continuez la discussion dans les forums : Littérature Roue du Temps (La)