Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Littérature Queen’s thief - saga

Fiche dans 'Oeuvres Littéraires et des Beaux Arts' rédigée par Celia, 2 Mars 2012. Current view count: 871.

Publicité

Queen's thief - Saga

Auteur - Staff :

Domaine : Littérature

Genre(s) : Fantasy adolescent

Queen’s Thief


[​IMG]


Auteur
: Megan Whalen Turner

Genre : Fantasy pour Adolescents

Origine : USA

Parution : 1996-2010
- The Thief 1996
- The Queen of Attolia 2000
- The King of Attolia 2006
- A Conspiracy of Kings 2010
Il parait qu’il y aura 6 livres.

Bibliographie de l’auteur :
Megan Whalen Turner est une auteur américaine née en 1965. Elle a écrit les romans de la série Queen’s thief ainsi que des nouvelles.



THE THIEF

Histoire :
Gen se trouve en prison parce qu’il a volé le sceau du roi de Sounis et s’en est vanté au mauvais endroit. Le conseiller du roi lui propose de voler quelque chose pour le roi sans lui dire quoi. Gen n’a d’autre alternative de suivre ce conseiller, qui est accompagné de deux élèves et d’un soldat.

Mon avis :
Ca commence de façon peu attrayante. Une prison est rarement le lieu de multiples aventures. Se déplacer incognito jusqu’à un point B non plus. Cependant, la narration est distrayante et les personnes plutôt attachants… même si Gen ne devrait pas avoir de raison pour sympathiser avec ses compagnons. Les dialogues sont amusants. La première partie plutôt lente est plus axée sur les interactions entre les personnages et introduit le monde dans lequel ils vivent. Une de ses spécificités étant ses divinités dont les histoires sont construites à l’image de la mythologie grecque.
La deuxième doit plus satisfaire amène son lot d’aventures, de surprises.
C’est un livre assez court, et même s’il est catalogué pour « young adult », il devrait plaire à un public plus adulte car il délivre un personnage complexe et un scénario intéressant (même s’il semble manquer d’action au début).



THE QUEEN OF ATTOLIA

Histoire :
Eugenides tente de fuir du château de la reine d’Attolia mais se fait attraper. La reine décide d’abord de le mettre à mort, mais finalement
fait couper la main droite du voleur, et le renvoie chez lui.

Mon avis :
On ne peut pas accuser ce livre de commencer tièdement vu qu’il débute de façon choquante. C’est une suite qui continue magistralement le 1er tome. Même s’il s’adresse à un public plus mature que le précédent.
J’ai adoré ce tome, il reste toujours bien écrit, avec des personnages intéressants. Mais, ce que j’ai surtout aimé, c’est la suggestion d’un sentiment que j’ai vu dès le début, même si je me doute que la plupart des gens ne le voient pas ainsi
j’étais sûre que Eugenides avait des sentiments amoureux pour la reine d’Attolia, et je trouvais ça follement romantique, vision (subjective) qui a fortement coloré le premier tiers du livre, malgré la main coupée, le fait qu’il soit traumatisé par ça, qu’il ait peur de la reine, que le tiers du livre ne parle pas du tout des sentiments qu’il aurait pour la terrible reine mis à peur cette crainte fondée, vu qu’on a manigances, guerres… et je trouve le début du livre très romantique, même le plus romantique que j’ai lu de l’année ^^’ . Je ne dis pas que je ne m’appuyais sur rien, il y a ce sourire ainsi que quelques autres choses pouvant être interprétées dans ce sens. Mais je pense que la plupart des gens ne voient pas ce tiers comme parlant d’amour, et à raison. Ca m’a cependant fait très plaisir de suivre cette voie, même si je craignais d’avoir faux sur toute la ligne et c’est aussi une expérience particulière de voir sous un certain prisme une œuvre tout en l’appréciant vraiment. J’ai eu par exemple une impression particulière, et je ne sais pas si elle est générale, avec les deux 1ers chapitres du Portrait de Dorian Grey, ce que j’ai trouvé plus étrange qu’appréciable.

Contrairement au premier livre, on suit trois personnes : Eugenides, la reine d’Attolia et la reine d’Eddis. Je trouve la reine d’Attolia fascinante. Ce livre parle plus de politique, de stratégies et équilibres entre les trois pays, avec la présence d’un 4e.
Il y a quand même un détail que j’ai trouvé inapproprié, c’est que l’auteur fasse à un instant référence à la mythologie grecque alors qu’elle a pourtant bâti un univers propre.



THE KING OF ATTOLIA

Histoire :
Eugenides est auprès d’une reine qu’il a volée, dans une cour qui le déteste, étranger dans le pays dont il est roi. Costis un jeune soldat a levé la main sur ce roi qu’il déteste et attend sa punition.

Mon avis :
Tiers du livre, ça me rend perplexe, ça me fait sourire, j’ai une dévotion pour Eugenides que je ne me connaissais pas, je suis convaincue qu’il est brillant et j’ai de la peine aussi pour lui. Il m’est même arrivé de rire tout en étant triste pour lui. Contrairement au précédent livre où presque sans faillir, j’étais convaincue, celui-là est pour le moment difficile à définir, ou peut-être est-il écrit pour tour à tour amuser, donner mal au cœur. Je pense que leur amour est toujours là, mais si dissimulé que c’est plus la raison qui me convainc de ça. Il ne s’agit pas d’amour, mais d’adaptation et ça peut être douloureux.
Je n’ai pas vraiment aimé ce tome, celui-ci se joue des aprioris mais cette fois le lecteur est complice (sauf s’il n’a pas lu les deux premiers livres)*, ce qui fait qu’il n’y a pas vraiment de grandes surprises. J’ai du mal à comprendre comment des gens qui doivent savoir que Gen était un voleur talentueux puissent se méprendre sur lui au point de ne pas penser qu’il soit incapable de retrouver son chemin… surtout dans un bâtiment qui lui est loin d’être inconnu.

*Sur le site de l’auteur, elle affirmait que The Thief spoilait ce volume-là, ce qui est vrai. Mais qui commence par un 3e tome ?



A CONSPIRACY OF KINGS

Histoire :
Le moins qu’on puisse dire c’est que les livres se suivent mais ne se ressemblent pas.
Sophos et son conseiller parviennent à rencontrer Gen en tentant ce qui semble être un outrage à sa majesté. Et Sophos peut raconter ce qui lui est arrivé.

Mon avis :

J’ai d’abord été partagée car j’ai certes aimé Sophos (mon personnage préféré du 1er tome) mais ce n’était pas vraiment quelqu’un avec des plans machiavéliques. Même si dès le début du livre, il a joué aussi un autre rôle que le sien. Et ça manquait de Gen dans l’histoire (ah l’ironie).
Cependant, je l’ai trouvé un plus agréable narrateur que Costis. Même si je l’ai trouvé plus pragmatique que gentil (qualité qui semblait le caractériser avant). Cette histoire est plus une leçon de se prendre en charge (encore que…), du moins de prendre ses responsabilités même pour quelqu’un de non ambitieux. Je trouvais sidérant qu’il apprécie en quelque sorte
la vie d’esclave
, même si en même temps je comprenais qu’il accepte la situation.

Publicité

Partager cette page

Celia

Celia

Auteur de 20 fiches
Dernière publication : Hikaru no Go (index Oeuvres Manga & Anime)

Chargement...
Soyez le premier à laisser votre commentaire : Littérature Queen’s thief