Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Action-Aventure Ori and the blind forest

Fiche dans 'Oeuvres Jeux vidéo' rédigée par Tsukiyo-rei, 12 Janvier 2016. Current view count: 2038.

Publicité

Ori and the blind forest

Auteur - Staff :

Éditeur : Microsoft Studios

Domaine : Action aventure

Rating officiel :

PEGI 7

maxresdefault.jpg
(surcharge d'images possible, vous êtes prévenus)

Musique
: Gareth Coker
Date de sortie : mars 2015
Genre : plates-formes, aventure
Mode de jeu : un joueur
Plates-formes : Xbox One, Windows, Xbox 360
Contrôle : manette, clavier (nb : même sur pc, il vaut mieux prendre une manette)
Site officiel

Ori-And-The-Blind-Forest-Prologue-6.png

Synopsis

(il n'y a pas de spoilers dans cette vidéo, juste l'intro et quelques passages de gameplay)


Sur l'arbre aux esprits naissent de petites créatures. L'une d'elle, Ori, se décroche durant une tempête et va se perdre près de Naru, qui prend le nouveau-né dans les bras et décide de l'élever comme son propre enfant. L'arbre, attristé de la perte de sa progéniture, appelle en vain la petite créature, qui ne lui revient pas malgré les années qui passent. Mais après avoir englouti de sa lumière les alentours, l'arbre aux esprits se fait arracher Seyn, ses yeux, par la chouette Kuro et la forêt dépéri peu à peu. La nourriture se fait rare pour Ori et Naru. Cette dernière se prive pour que son enfant puisse manger et y laisse la vie. Ori, terrassé par le désespoir, erre dans la forêt en train de mourir, faible et le ventre vide. Mais quand il expire son dernier souffle, l'arbre aux esprits puise dans ces dernières forces pour le ramener à la vie, espérant que son enfant puisse faire revivre la forêt.

1427738687-3112-noelshack-capture-d-ecran.jpg 1426100123-4228-capture-d-ecran-moon-studio-microsoft.png 1426100193-1946-capture-d-ecran-moon-studio-microsoft.png 1426100131-9940-capture-d-ecran-moon-studio-microsoft.png

Personnages


ori.jpg Ori
Personnage principal du jeu, Ori est une petite créature sautillante, enfant de l'arbre aux esprits. Malgré son côté animal (apparence, besoin de se nourrir de fruits,...), sa naissance laisse à penser qu'il s'agirait plutôt d'un végétal. Les arbres de compétences qui ont poussés là où sont morts les autres de son espèces semble être dans la même idée. Il semble ressembler à un croisement de Stitch et d'un pokemon.

Seyn seyn.jpg
Les yeux et la lumière de l'arbre aux esprits. Cette petite boule d'énergie peut attaquer les ennemis et détruire des objets. Elle a été retrouvée, affaiblie et perdue dans la forêt, par Ori.​

naru.jpg Naru
Créature, mystérieuse là aussi, qui recueille Ori la nuit de la tempête. Elle serait apparemment inspirée du Sans Visage du voyage de Chihiro (mais j'y voyais plutôt un Totoro aux airs moins bourrus, de toute façon les développeurs sont forcément des fans de Ghibli).

Kuro Kuro.jpg
Chouette étant à l'origine du dépérissement de la forêt, vu que c'est elle qui a volé Seyn à l'arbre des esprits. Elle veut empêcher Ori de faire revenir la lumière.​

Gumo.png Gumo
Gumon ayant quitté les ruines éplorées et qui a volé la Source au début du jeu.

13412-offsite_resizing_ori_and_the_blind_forest.jpg Ori-and-the-blind-Forest-Big-Map.jpg Ori-and-the-Blind-Forest8.jpg



Avis personnel

téléchargement.png

5778e3d9e28665446fd234c15bc05057.jpg
Autant prévenir de suite : préparez les mouchoirs ! Mais ce jeu est juste un chef d'œuvre qui fera sans nul doute palpiter votre petit cœur de passion et d'émotions comme il a fait palpiter le mien. Tout est parfaitement maitrisé de a à z et trouver des défauts à ce petit bijou de poésie et de défi (non parce qu'il est assez costaud niveau difficulté quand même) n'est pas chose aisée.

Ceci dit, on peut tout de même noter qu'il n'y a pas de new game + ni de possibilité de continuer l'aventure après avoir finit le jeu, ce que j'ai trouvé bien dommage (vu qu'il me manquait presque rien niveau cellules de vie et d'énergie à trouver et que je pensais pouvoir le faire après la fin T-T). Attention donc à bien tout récupérer avant d'entrer dans le donjon du volcan ou à faire une copie de sa sauvegarde sur un autre slot ! Ceci dit, étant donné qu'il n'est pas très long (une dizaine d'heures en partie normal, moins de 3 heures en rushant), refaire une partie n'est pas décourageant. Si je voulais trouver d'autres défauts, je pourrais dire que l'écran a parfois de légers ralentissements (tant sur ordi que sur xbox de ce que j'ai lu) mais c'est rare et loin d'être dérangeant (surtout qu'un pouvoir à le même effet). On peut aussi noter des attaques ennemis pas toujours super visibles, surtout avec les lumières des attaques et des gains d'xp/vie/énergie qui peuvent se confondre un peu. Mais là aussi, c'est un défaut qui n'en est pas vraiment un vu qu'on s'y habitue et qu'on connait vite le paterne des ennemis. Bon, maintenant que le peu de défauts qu'on peut trouver est dit, passons au reste et je préviens de suite que je vais passer les prochaines lignes à crier mon amour pour ce jeu !

De un : les graphismes ! De manière tout à fait objective : CE JEU EST MAGNIFIQUE ! Que se soit les décors, soignés au possible et emplis de détails (et qui ne sont pas sans me rappeler certains Rayman origins/legends), les personnages très expressifs (trop expressifs ? T-T Je ne plaisante pas pour les mouchoirs) ou la beauté des animations, tout est fait pour vous faire ouvrir de grands yeux rêveurs emplis d'étoiles. Le rendu donne un effet très poétique et féérique qui colle parfaitement au jeu et les différentes ambiances des différents lieux sont toutes très bien gérées.

Ensuite : le gameplay. Simple, pour ne pas dire assez classique, on est dans un jeu de plateforme que beaucoup sur le net ont qualifiés de metroidvania (et que moi je qualifierais de raymania, mais ça c'est à cause des heures que j'ai pu passer dessus... ahem). Bref, c'est de la plateforme. On a des ennemis avec des paternes différents, des passages qui demandent de la concentration pour être passés, des énigmes parfois corsées (j'avoue que j'ai dû regarder sur internet 2/3 fois) et des pouvoirs relativement classiques. Double saut, possibilité de détruire des parois ou de grimper, rien d'original mais c'est toujours efficace. Par contre, la compétence frapper renouvelle le gameplay à elle toute seule, changeant pour le coup les habitudes. Entendons-nous bien, Ori est une petite chose fragile et si ses attaques (enfin celles de Seyn) peuvent être améliorées en terme de puissance et la vie peut être augmentée, ça ne sera pas suffisant pour foncer dans le tas tête baissée (ce qu'on peut quand même faire pour voir si ça passe, je vous ai dit que j'avais autour de 600 morts au bout de 11h de jeu ? :ange: Les expériences stupides juste après une petite sauvegarde sont tentantes). Mais la compétence frapper permet d'utiliser les ennemis et leur projectiles pour se propulser, permettant de jouer d'une manière très aérienne sas pour autant réellement voler, ainsi que de renvoyer le projectile ou l'ennemi dans l'autre sens. On se retrouve vite à tuer les ennemis avec leur propres attaques (ce qui, en plus d'être marrant, devient vite assez efficace par rapport à l'attaque classique), voir à tuer des mobs avec d'autres mobs. Bref, c'est fun et ça change ! Notez tout de même que la difficulté étant au rendez-vous, certains passages auront des airs de Die and retry (la sauvegarde rapide sauve la vie, vraiment). Les hermétiques du genre devront s'en méfier.
261570_screenshots_2015-06-23_00010.png
fear.jpg

Après : l'histoire. C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes : la forêt se meurt, il faut rétablir les trois éléments : l'eau, le vent et la chaleur, pour revigorer l'arbre aux esprits, lui rendre Seyn et permettre ainsi aux végétaux de renaître. Donc bon, de l'exploration, des donjons liés à des éléments à passer pour sauver son monde. Oui c'est très classique et ce n'est pas dans l'histoire en elle-même que réside l'intérêt du jeu, mais dans ses personnages, émouvants et attachants et dans son son côté magique, mélancolique et rêveur. Sans compter que derrière ce côté très classique se cache une histoire moins manichéenne qu'on pourrait le croire, avec une saveur douce amer qui reste en bouche même après avoir quitté le jeu. J'ai eu l'impression d'être propulsée dans un univers Ghiblitesque, où la forêt (vivante et mystérieuse) semble avoir bien des secrets à livrer, bien que la part soit souvent donnée à l'imagination du joueur. Et concrètement, devant le jeu ça a donné ça pour nous : "Ooohhh, il faudrait que les enfants jouent à ça au lieu de call of ! C'est trop mignon !" un peu plus tard, les yeux humides "Ok j'ai rien dit, il ne faut surtout pas montrer ce jeu aux enfants ! T-T", encore un peu plus tard "... Difficulté trop élevée pour les moins de 14/15 ans de toute façon".

Pour ce qui est des musiques... Il me faut l'ost tous les soirs pour m'endormir et ce n'est pas négociable ! è_é C'est superbe, chargé d'émotion, léché et ça fait rêver ! Et vu l'atmosphère du jeu, il aurait été regrettable que les musiques ne soient pas mémorables ! Et pour le coup, c'est une réussite ! Je n'ai trouvé aucune musique fade ou manquant d'impact !

Je pourrais passer des heures à complimenter ce jeu, mais autant vous laissez y jouer pour en juger par vous même. En tout cas, sachez que je ne suis pas la seule à être tombée amoureuse : 19/20 sur jvc, 8/10 sur gamecult, aucun avis négatif vu pour ma part, que dire de plus ? Si ce n'est que pour le prix (surtout acheté en solde steam), il vaut largement le coup. Et si sa durée de vie vous rebute, sachez que les trophées demandant de faire le jeu en moins de 3h, sans mourir une seule fois où sans améliorer l'arbre de compétence, pourrait bien rallonger votre temps de jeu et vous faire perdre quelques cheveux ;).

test_ori_and_the_blind_forest.jpg bois-brumeux-ori-blind-forest-solution-complete-033.jpg Ori-and-the-Blind-Forest-Xbox-One-Map.jpg

Points positifs Points Négatifs

  • Un gameplay impeccable
  • Des personnages attachants
  • Un univers féerique et magnifique
  • Une bande son superbe
  • Une difficulté appréciable
  • Une histoire bien gérée

  • Un petit côté fouillis (un peu comme cette fiche) dans certains combats
  • De léger lags parfois
  • L'impossibilité de continuer après la fin du jeu

xiaofei-ye-ori.png

Publicité

Cliquez pour voir les pièces jointes

Partager cette page

Tsukiyo-rei

Tsukiyo-rei

Auteur de 19 fiches
Dernière publication : Ori and the blind forest (index Oeuvres Jeux vidéo)

Le mot de l'auteur :

Née d'un arc-en-ciel de poney, elle grandit en câlinant des animaux qui la martyrisait et en kyayant sur l'amitié "virile" et ambiguë des bishôs shonenesques. Aujourd'hui, son cas semble désespéré. Mais si vous lui envoyez un petit millier d'euros par la poste, elle pourra peut-être guérir et arrêter de frapper des enfants avec de la salade bon marché.
(je ne suis pas folle vous savez !)

Chargement...

3 commentaires dans la discussion Action-Aventure Ori and the blind forest

  1. Varlendis

    Varlendis14 Janvier 2016

    Ah, un petit jeu dont j'avais entendu parler et que je me suis payé à l'occasion des promos Steam de fin d'année. Autant le dire clairement, je ne regrette absolument pas cet achat. Je vais pas parler en détail du jeu, ta fiche le fait très bien. En fait si je devais trouver un seul défaut à ce jeu ce serait qu'il est trop court, mais d'une part c'est normal pour un jeu de plate-forme et d'autre je dis ça parce que le jeu est excellent. Même s'il durait 100H je trouverais certainement ça... Lire la suite
  2. Mojito

    Mojito14 Janvier 2016

    Hm... Si, il a assez dur, je pense. Disons, comparé aux autres ""Metroidvania"", on est plus proche du Vania que du Metroid. En exploration, il est simple, trouver comment accéder à telle zone est relativement aisé. Là où ça peut être assez compliqué, c'est au niveau des temples et de certains événements scriptés. Tu meurs souvent et assez vite, bien que l'on soit très loin d'un jeu horrible, quand bien même le nombre de morts monte très vite. Mais disons que si je mets cette musique.... Lire la suite
  3. Arckhangelos

    Arckhangelos14 Janvier 2016

    Le jeu est dur dans le sens où certaines fois, tu meurs du fait du manque de visibilité/lisibilité des obstacles par rapport à l'arrière-plan. Et personnellement, je n'ai pas pu terminé le jeu car je n'ai jamais réussi à finir la séquence finale (j'aurais aimé un petit point de sauvegarde automatique au milieu ^^). Je suis pas le mec le plus habile et je n'ai pas un gros PC donc peut-être que c'était pas assez fluide. Cependant, je dois dire que ces longues séquences aux moments clés, il y... Lire la suite
Continuez la discussion dans les forums : Action-Aventure Ori and the blind forest