Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Anime Mobile Suit Gundam Seed

Fiche dans 'Oeuvres Manga & Anime' rédigée par Len, 18 Septembre 2015. Current view count: 1822.

Publicité

Mobile Suit Gundam Seed

Titre V.O. : Kidou Senshi Gundam SEED

Auteur - Staff :

Éditeur : Sunrise

Type : Shonen

Genre(s) : Mecha - SF - Romance - Drame

Mobile Suit Gundam Seed

Sans titre4.png

Éditeur Japonais : Sunrise
Éditeur Français : Beez (la série n'est plus commercialisée)
Réalisateur : Mitsuo Fukuda
Année de sortie : 2002
Nombre d'épisodes : 50

Opening 1 : Invoke
Opening 2 : Moment
Opening 3 : Believe
Opening 4 : Realise

Ending 1 : Anna ni Issho Datta Noni
Ending 2 : River
Ending 3 : Find the Way

Résumé

Ère cosmique, année 71. Alors qu'une guerre d'indépendance fait rage entre l'Alliance Terrienne et les coordinateurs de ZAFT, des humains génétiquement modifiés qui réclament l'indépendance des colonies spatiales, le conflit semble se diriger vers une large victoire de ZAFT, qui compense son infériorité numérique par une écrasante supériorité technologique et la maîtrise des Mobile Suits, des robots humanoïdes capable de combattre dans n'importe quelle condition.

Kira Yamato est un jeune coordinateur, qui a fuit la zone de combat dès le début des hostilités pour se réfugier sur Heliopolis, une colonie supposée neutre fondée par la nation indépendante d'Orb. Mais lorsque ZAFT attaque la colonie pour s'emparer des prototypes destinés à l'armée humaine qui y sont développés en secret, Kira va devoir combattre son propre peuple, et celui qui était autrefois son meilleur ami, pour sauver ses camarades et les ramener en lieu sûr.


Personnages Principaux

~ Orb ~

Sign_orb.jpg

Un petit pays insulaire situé au milieu de l’Océan Pacifique. En refusant de discriminer les coordinateurs, il a attiré de nombreux réfugiés et a ainsi bénéficié d'un boost technologique incomparable avec celui des autres nations terrienne. Pourtant, certains de ses dirigeants collaborent secrètement avec l'Alliance Terrestre, au risque de porter un coup fatal à la paix dont jouissait le pays jusque là.​

Kira Yamato
Doubleur : Soichiro Hoshi

Kira.jpg

Héros de la série, c'est un jeune coordinateur qui vivait sur la colonie lunaire avant le début du conflit. Réfugié sur Heliopolis, les talents qui lui ont été génétiquement accordé à la naissance lui ont permis de rejoindre une école d'ingénierie réputée. A la suite de l'attaque de la colonie, il va se retrouver aux commandes du Strike, un prototype de Mobile Suit polyvalent qu'il est le seul à pouvoir piloter car les fonctionnalités destinés à permettre à des humains normaux d'en prendre les commandes ne sont pas encore au point.

C'est un garçon calme et timide qui va beaucoup souffrir de sa nouvelle condition de soldat, d'autant que les idéaux défendus par l'Alliance Terrienne sont souvent aux antipodes des siens.

Cagalli Yulla Athha
Doubleur : Naomi Shindo

Cagali.jpg

Une mystérieuse jeune fille qui se retrouve piégée dans l'attaque de la colonie alors qu'elle enquêtait sur les prototypes développés sur Heliopolis. L'intervention de Kira va lui permettre de s'échapper en sécurité mais ils se retrouvent quelques mois plus tard alors qu'elle aide un petit groupe de résistants locaux à lutter contre les forces d'interventions de ZAFT.

Malgré son caractère impulsif, elle se montre souvent de bon conseil.

Tolle Koening
Doubleur : Takayuki Inoue

Tolle.jpg

Meilleur ami de Kira sur Heliopolis, lui et sa petite amie Miriallia font partie des rares personnes à avoir toujours su que Kira était un coordinateur. Tous deux décideront d'aider de rejoindre le pont de l'Archangel afin de soutenir Kira dans ses combats.

Tolle et Mirillia ont un peu le profil délégué de classe, qui vont toujours tenter d'aller vers les autres pour les soutenir et essayer d’aplanir les tensions.

Flay Astar
Doubleur : Houko Kuwashima

Flay.jpg

Fille unique et gâtée d'un haut responsable de l'Alliance Terrienne, elle est la personne dont Kira est secrètement amoureux au début de la série mais il va s’avérer assez vite qu'elle partage les préjugés répandus sur Terre contre les coordinateurs.

Traumatisée par la fuite hors d'Heliopolis et les événements qui s'ensuivent, elle va développer un caractère de plus en plus instable à mesure que la série avance.

~ ZAFT ~

Zaft-logo.png

Force armée des colonies spatiales, ZAFT est une milice exclusivement composée de volontaires, qui se battent pour sauver leurs cités de l'emprise des pays terriens. Bien que relativement peu nombreux, ses soldats sont particulièrement motivés et sont tous des coordinateurs, ce qui leur offre de plus grandes capacités de pilotage mais aussi un bien meilleur support technique que leurs adversaires.​

Asran Zala
Doubleur : Akira Ishida

Asran.jpg

Meilleur ami de Kira du temps où ils habitaient tous deux sur la Lune, ce garçon autrefois doux et rêveur a rejoint les forces de ZAFT à la mort de sa mère, prise dans le bombardement d'une colonie civile par l'Alliance Terrienne. Dans le même temps, son père est devenu le charismatique leader de la faction la plus belliciste de ZAFT. Lors de l'attaque d'Heliopolis, il s'empare de l'Aegis, un prototype de Mobile Suit capable de se transformer en chasseur.

Après avoir découvert que son ancien ami combattait pour l'Alliance, il va tenter à plusieurs reprises de le convaincre de se rendre, persuadé qu'il est manipulé par ses supérieurs.

Lacus Clyne
Doubleur : Rie Tanaka

Lacus.jpg

Fiancée d'Asran, elle est la fille du président Clyne, qui dirige la faction la plus pacifiste de ZAFT mais dont la voix se fait de moins en moins entendre à mesure que la guerre se prolonge. Elle est aussi une chanteuse populaire sur les colonies spatiales et son mariage annoncé avec Asran est en partie dicté par des raisons de propagande afin de montrer l'unité qui règne au sein des institutions des colonies.

Au début de la série, elle est une idéaliste un peu naïve mais sa rencontre inopinée avec Kira et Flay va lui permettre de mieux comprendre les réalités de la guerre et elle va alors mettre toutes ses forces dans la balance pour tenter de mettre en terme au conflit.

Raw Le Creuset
Doubleur : Toshihiko Seki

Raw.jpg

Ce mystérieux officier de ZAFT garde toujours le visage masqué. Il est le supérieur d'Asran et celui qui a ordonné l'attaque sur Heliopolis. Lui et Mu La Fraga se sont affronté à de nombreuses reprises par le passé et le lien qui les unit leur permettent à chacun de détecter la présence de l'autre lorsqu'ils se croisent sur le champ de bataille.

Isaac Joule
Doubleur : Tomakazu Seki

Isaac.jpg

Membre du même escadron qu'Asran, c'est un garçon colérique qui supporte difficilement ses échecs lors de ses tentatives pour couler l'Archangel. Lors de l'attaque contre Heliopolis, il s'est emparé du Duel, un prototype plutôt destiné au combat au corps à corps.

Dearka Elsman
Doubleur : Akira Sasanuma

Dearka.jpg

Membre du même escadron qu'Asran, il est un peu le sous-fifre d'Isaac et se caractérise par une tendance aux blagues vaseuses. Lors de l'attaque contre Heliopolis, il s'est emparé du Buster, un prototype spécialisé dans le combat à distance.

Nicol Amarfi
Doubleur : Mami Matsui

Nicol.jpg

Dernier membre de l'escadron Le Creuset, il est assez proche d'Asran mais est considéré comme un trouillard par Isaac et Dearka. Lors de l'attaque d'Heliopolis, il s'est emparé du Blitz, un prototype capable de dissimuler sa propre présence.

Andrew Waldfeld
Doubleur : Ryotaro Okiayu

Warfield.jpg

Surnommé le Tigre du Desert, il est l'un des commandants les plus redoutés de ZAFT. Le combattre sera particulièrement difficile pour Kira, qui a appris à le connaitre et à l'estimer.

~ L'Alliance Terrienne ~

O.M.N.I._Enforcer.png

Une coalition militaire formée entre plusieurs pays de la zone terrienne pour mettre un terme aux velléités d'indépendance des colonies spatiales. Du fait de son coté disparate, des rivalités subsistent encore au sein de l'Alliance et constituent un frein supplémentaire vis à vis de l'effort de guerre.

Maryu Ramius
Doubleur : Kotono Mitsuishi

Maryu.jpg

Suite à la mort de ses supérieurs, elle se retrouve un peu par hasard à la tête de l'Archangel un vaisseau de nouvelle génération qui était destiné à ramener les prototypes d'Heliopolis sur Terre. Elle va rapidement devoir prendre plusieurs décisions lourdes de conséquences comme celle de prendre des réfugiés civils à bord ou de confier les commandes du Strike à Kira.

Mu La Fraga
Doubleur :Takehito Koyasu

Mu.jpg

Un pilote légendaire au sein de l'Alliance, on dit de lui qu'il est le seul à pouvoir affronter les Mobile Suit de ZAFT à armes égales. Il rejoint l'Archangel après la destruction de son propre vaisseau et fait un peu figure de grand-frère pour Kira et les autres nouvelles recrues.

Natale Bajirule
Doubleur : Houko Kuwashima

Natale.jpg

Avec Maryu, dont elle devient la seconde, elle est la seule officier de l'Archangel à avoir survécu à l'attaque d'Heliopolis. Stricte mais efficace, elle reproche fréquemment à son nouveau capitaine son manque d'autorité et sa tendance à faire passer sa générosité avant les consignes militaires.

Murta Azrael
Doubleur : Nobuyuki Hiyama

Azrael.jpg

Un riche industriel dont les généreuses contributions à l'armée lui permettent d'influencer sur les décisions de l'Alliance Terrestre. Il dirige en sous-main le Blue Cosmos, une organisation plus ou moins terroriste qui fait de l'élimination des coordinateurs une condition nécessaire à la survie de l'humanité.

Avis Personnel

MSX6SvTAJWzqIpnj2YmRchs8ZT8.jpg

Sortie peu de temps après les trente ans de la saga Gundam, Gundam Seed avait pour principale tache de relancer la franchise et de rajeunir une audience déclinante après plusieurs semi-échecs commerciaux. Pour cela, le choix fût fait d'orienter la série comme un vrai-faux remake du tout premier Gundam, certaines scènes étant reprises à l'identique, afin de permettre à un nouveau public d’apprécier à son tour des rebondissements qui avaient fait leurs preuves, dans un emballage plus modernisé. La seule grosse variation au scénario étant l'adjonction du personnage d'Asran, autrement dit d'un second héros destiné à contrer tout manichéisme en présentant le camp opposé d'un jour plus sympathique. Ce pari fût plus que maintenu puisque ce nouvel anime rencontra un vif succès et est encore aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs opus de la licence, voir l'un des meilleurs animes de ses vingt dernières années.

Pourtant, on pourrait penser que la série n'a pas forcement très bien vieilli, notamment d'un point de vue technique. Le chara-design d'Hisashi Hirai, qui était semble-t-il très à la mode dans les années 2000s, passe d'autant moins bien avec le recul qu'il a réutilisé ses modèles d'une série sur l'autre, ce qui n'aide pas vraiment à donner une identité graphique à chaque intervenant. Dans le même ordre d'idée, le recyclage d'animation d'un combat sur l'autre est parfois très flagrant, je pense par exemple à cette séquence où deux vaisseaux de l'Alliance explosent côte à côte et que l'on voit presque à chaque épisode. Et que dire de cette profusion d'épisodes résumés (dont deux d'affilés dans le DVD 6) qui est juste horripilante ?

2524.jpg

Quelques reproches semblent également évident au niveau du traitement parfois caricatural des personnages. Je pense à Flay, bien sûr, dont les péripéties sont plus proches d'un running-gag que de l'épopée d'une héroïne tragique, à Lacus, qui est rapidement devenu le symbole un peu kitsh de la toute puissance du rose, à l’espèce de gourou aveugle qui sort de nulle part au milieu de la série ou encore à Kisaka, qui m'a toujours fait délirer avec son arc et ses flèches sur l'épaule pour affronter des robots de douze mètres de haut.

Et pourtant, la série reste furieusement d'actualité tant ses fondements mêmes sont intemporels : qu'il s'agisse de la douleur de ceux qui ont perdu des proches et provoquent à leur tour des tragédies en tentant d'accomplir leurs vengeances, de la souffrance d'un adolescent contraint de combattre son propre peuple pour protéger ses camarades, des doutes de deux anciens amis que la violence du conflit va peu à peu séparer jusqu'à l'inévitable ou encore de la difficulté à préserver ses convictions intactes dans un monde en guerre, sans oublier les allusions au terrorisme, au racisme, aux dommages collatéraux, aux dangers et bienfaits du nucléaire et des manipulations génétiques ... chacun de ses éléments contribue à faire de Gundam Seed une petite pépite à voir ou à revoir.

893069ec.jpg

La série bénéficie également d'un élément choc qui tranche avec la plupart des autres séries Gundam : cette fois-ci, le héros n'est pas un être invincible aux commandes d'une arme indestructibles : pendant toute la première moitié de l'histoire, il est confronté à des adversaires mieux armés et plus nombreux que lui, ce qui offre un certain nombre de combats riches en suspens et en intensité. Une intensité qui passe également par la mort de plusieurs personnages importants de la série, et là je parle du studio Sunrise au moment de son apogée, à l'époque où ils n'étaient jamais aussi bon que pour faire monter la pression pendant tout un épisode jusqu'au moment où l'un des héros se sacrifie dans un adieu lent et déchirant.

D'ailleurs, je dirais que la notoriété de la série ne vient pas tant de son scénario global que d'une accumulation de scènes particulièrement réussies, dont certaines comme la séquence de la plage ont été abondamment copiées depuis. Des scènes cultes, dans cet anime, il y en a vraiment des tas : il y a le final du premier épisode avec le robot qui s'allume tandis que résonnent les premières notes de l'ending, il y a la fin de l'arc du désert avec son inévitable conclusion, il y a les épisodes 29 et 30 et ses combats désespérés, il y a l'avant-dernier arc sur Orb, il y a cette partie de cache-cache dans un laboratoire à l'abandon où pleuvent les révélations ... et bien sûr il y a mon passage préféré qu'est la fin de l'épisode "Kira" où toute la mise en scène touche en sublime avec les jeux de couleurs, les dialogues remplis de non-dits, la musique qui s'emballe avant de basculer sur la version piano du premier ending, le moment de sérénité éphémère avant le climax de la série ou le fait que la scène soit rejouée presque à l'identique lors de l'épisode "Asran" ... tout y est juste parfait.

Sans titre.png

Dernier point, il faut signaler que Gundam Seed a bénéficié d'une excellente OST, notamment grâce aux apports de Yuki Kajiura qui parviennent à transmettre aussi bien les moments d'émotion que le rythme des combats les plus féroces. Au niveau des génériques, j'ai déjà cité deux fois Anna ni Issho Datta Noni dans le précédent paragraphe - il faut dire qu'il s'agit de l'un des meilleurs ending toute séries confondues - mais les openings ne sont pas en reste et sont tous aussi réussis les uns que les autres. Je serais moins enthousiaste sur le deuxième ending, River, mais la série bénéficie également de quatre insert songs de toutes beauté. Deux d'entre elles sont chantées par Lacus, ou plutôt par sa doubleuse Rie Tanaka : Shizuka na yoru ni (Dans le silence de la nuit), une chanson d'amour nostalgique pour le début de la série, puis Mizu no Akashi (La Preuve de l'Eau) un peu plus dynamique et portée sur la guerre et l'espoir d'y mettre fin. La troisième est Akatsuki no Kuruma (Les Roues de l'Aube), qui est en quelque sorte le thème de Cagali et est joué lors de deux scènes assez marquantes. Enfin la dernière, Meteor, est peut-être moins intéressante puisqu'elle accompagne les moments les plus badass de Kira.

Pour conclure, Gundam Seed est vraiment l'une des séries qui a marqué mon histoire. C'est la première que j'ai achetée, en quelque sorte mon premier passage du manga papier à l"animation et elle m'a suivi pendant plusieurs années au gré des retards de publication et autres fantaisies de l'édition française. Du coup, j'ai du mal à être vraiment objectif dessus, ni sur les autres Gundams qui sont sortis depuis et je ne saurais pas dire à quel point le coté nostalgique influe sur ma perception de la série mais il est clair que pour moi c'est l'une de mes séries préférés, sinon ma préféré, la seule série en tout cas que j'ai regardé dans quatre langues différentes (j'aime beaucoup la version anglaise où les chansons de Lacus ont été traduites et sont un poil plus punchy) et que je ne peux évidemment que conseiller à tous ceux qui me lisent. C'est vraiment une série culte qui, malgré son scénario un peu réchauffé, a marqué son époque et a beaucoup inspiré des animes comme Code Geass quelques années plus tard et je pense vraiment que ça vaut encore le coup de la découvrir, même avec dix ans de retard. Et puis Asran a les yeux verts.

Sans titre2.png

Maintenant, il est dommage que la suite n'ait pas été à la hauteur. Je ferais peut-être une fiche de Gundam Seed Destiny sur ma lancée, mais le moins qu'on puisse dire c'est que, malgré des idées intéressantes, cette séquelle a vraiment été une grosse déception pour la plupart des fans, d'autant que le film censé conclure la série a été reporté d'années en années jusqu'à ce que le projet soit abandonné, d'où une légère touche amère sur la façon dont la saga Ère Cosmique s'est terminée.

Du coup, réfléchissez bien avant de vous lancer dans Destiny : Seed se suffit amplement à lui tout seul.

Publicité

Cliquez pour voir les pièces jointes

Partager cette page

Chargement...

14 commentaires dans la discussion Anime Mobile Suit Gundam Seed

  1. Shaelan

    Shaelan18 Septembre 2015

    ... Destiny ? Destiny, comme la série que j'ai commencé il y a deux ans et n'ai toujours pas fini ? :rigole: Allez j'y crois, un jour j'y arriverai. Un jour. Sinon, merci pour la fiche, ça m'a bizarrement rappelé combien mon marathon découverte de Gundam Seed avait été super cool, et ça me donnerait presque envie de revoir le tout, pour le plaisir. Et peut-être enfin finir Destiny derrière. Et puis Akatsuki no Kuruma, je l'avais oublié elle, merci :nuage:
  2. Len

    Len18 Septembre 2015

    Oh la fiche de Destiny elle est pas compliquée à faire : je copie-colle mon dernier Kosmozine :rigole: . Je me referais bien la série aussi mais en voulant faire des screenshoots l'autre jour je me suis rendu compte que j'avais une armoire remplie de boites vides (et là, on remercie le petit frère), du coup ça sera l'occasion de voir ce que vaut la version HD :rofl: . Edit : Comment peut-on oublier Akatsuki no Kuruma :eek: . Pour la peine, je ressors la version du boss des cartons :... Lire la suite
  3. Palalulalu

    Palalulalu19 Septembre 2015

    Ah gundam seed :love: Ce fut ma deuxième série gundam que j'ai regardé après gundam wing. Je me rappellerais toujours de la claque que j'ai pris en voyant les 5 premiers épisodes :eek:. "En mode je raconte ma life ON": Gundam seed est la série que j'ai découvert part le plus grand des hasard. J'étais parti chez mon vendeur d'anime/manga poour acheter les deux premiers DVD de la série planetes, et la mon vendeur me dit qu'il y a un coffret découverte qui regroupe les 1er dvd de planetes et de... Lire la suite
  4. WendyWalker

    WendyWalker19 Septembre 2015

    @Len , tu veux vraiment de nouveau provoquer une guerre cosmique sur un forum ? XD Sinon Gundam Seed est une série vraiment chouette : de bons personnages, une histoire prenante, de très bonnes musiques et finalement une ambiance sans égale au niveau des émotions. Bon ça, c'était avant que je vois Zeta Gundam qui surpasse clairement Seed (qui perd un peu de sa superbe quand on se rend compte que c'est un copier/coller de la série d'origine :rigole:) Mais même avec les années, je trouve la... Lire la suite
  5. Len

    Len19 Septembre 2015

    Bon là, je suis un peu deg par contre : je viens de squatter les vidéos de la version HD et ils ont complètement modifié la scène de la mort de [SPOILER] Et ils ont aussi modifié la musique qui est beaucoup moins bonne :pleure: . Pareil dans l'épisode suivant, on avait un combat assez intense sous l'orage et de mémoire ça finissait par une succession de plans fixes, chacun d'entre eux étant ponctué d'un coup de tonnerre pour illustrer la violence des chocs et la durée de l'action. Ils... Lire la suite
Lire les messages suivants dans les forums : Anime Mobile Suit Gundam Seed