Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Anime Marginal Prince

Fiche dans 'Oeuvres Manga & Anime' rédigée par Len, 29 Janvier 2013. Current view count: 1626.

Maddilly et Kaado aiment ceci.

Publicité

Marginal Prince

Titre V.O. : Gekkeijyu no Oujitachi - マージナルプリンス

Auteur - Staff :

Éditeur : GDH, Tokyo Kids

Domaine : Anime

Type : Shôjo

Genre(s) : Humour, Amitié, Comédie Musicale

Marginal Prince

Gekkeijyu no Oujitachi


image17.jpg

Type : Shojo
Genre : Amitié, Humour, Comédie Musicale
Support : Anime
Nombre d’épisodes : 13
Année de diffusion : 2006
Producteurs : GDH, Tokyo Kids
Directeur : Takayuki Inagaku
Etat des sorties au japon : Série finie.
Etat des sorties en France : Série non licenciée.

Opening : Hanashitaku wa Nai



Ending : LOOK UP DAYS


Résumé :

Yuuta, un jeune lycéen supposé être un prodige de la peinture (supposé, parce qu’on ne le voit pas tenir un pinceau de la série :chut: ) parvient à décrocher sans qu’on sache trop comment une bourse pour entrer dans la prestigieuse (?) Académie Saint-Alfonso, une école coupée du monde (là pour le coup, c’est totalement faux … mais vu qu’ils le répètent au début de chaque épisode, je vais passer sous silence le fait qu’on y rentre comme dans un moulin :oops: ) où étudie l’élite des fils de bonnes familles du monde entier. Il y fera la connaissance d’une demi-douzaine de bishos tourmentés par leurs passés douloureux et/ou écrasés sous le poids de leurs futures responsabilités …
Parviendra-t-il à devenir ami avec eux (gros suspens narratif) ?

NB : la série est l’adaptation d’un jeu de drague sur téléphone portable, ce qui explique le coté minimaliste du scénario.

NB 2 : la série est souvent présentée comme un shonen-aï … franchement, il y a des scènes bien plus louches dans n’importe quel Gundam :p .

Personnages principaux :

Yuuta (doubleur : Hisayoshi Suganuma)

[​IMG] [​IMG]

Le héros de la série, un garçon naïf et légèrement stupide qui a tendance à toujours se mêler des affaires des autres.

???

[​IMG] [​IMG]

Ce magnifique téléphone portable avec écran vidéo est la grande sœur de Yuuta. Elle n'a pas de nom, pas de visage, et passe son temps à hurler, mais ça suffit pour que tous les persos de la série tombent amoureux d’elle … je vous ai déjà dit que la série était l’adaptation d’un jeu de drague sur téléphone portable :ange: ?

Joshua Grant (doubleur : Ryotaro Okiayu)

[​IMG] [​IMG]
Le (trop ?) sympathique représentant des élèves de l’académie Saint-Alfanso, il semble avoir un lien avec le mythique fondateur de l’école.

Il est devenu par la force des choses le seul héritier d’un royaume paumé, dont ses parents avaient été chassés suite à leur mariage.

Henri-Hugues de Saint Germain (doubleur : Kenji Nojima)

[​IMG] [​IMG]

Il a un nom français, il parle français, mais c’est l‘italien de la bande. Extrêmement taciturne, il n’ouvre la bouche que pour dire du mal des gens ou faire des prédictions d’un ton lugubre.

Son grand-père était un célèbre alchimiste, capable de transformer le plomb en or, mais qui a involontairement légué une légère malédiction à ses descendants : dès qu’Henri quitte l’école, des catastrophes naturels et des accidents se produisent partout sur son passage.

Alfred Visconti (doubleur : Masakazu Morita)

[​IMG] [​IMG]

Fils et petit-fils de réalisateurs célèbres, il a lui-même joué il y a quelques années dans deux ou trois navets dont Yuuta est le plus grand fan (le seul ?). Il a un caractère assez colérique et a d'ailleurs arrêté sa carrière suite à une dispute avec son père.



Sylvain Clark (doubleur : Jun’ichi Miyake)

[​IMG] [​IMG]

Fan du Japon et des objets kawai, son rêve est de devenir samouraï. Il a beaucoup souffert pendant son enfance de l’absence de sa mère.

Il est secrètement employé par la direction de l’école pour espionner et protéger les autres élèves.

Haruya Kobayashi (doubleur : Hiroshi Okamoto)

[​IMG] [​IMG]

Second fils d’une famille traditionnelle japonaise spécialisée dans la danse.
Lui, Sylvain et Alfred ont monté un groupe de rock qui aurait un certain succès auprès des habitants de l’île.

Il s’est brouillé avec son frère qui le considère comme un rival pour la succession.

Mikhail Nevsky (doubleur : Kouki Miyata)

[​IMG] [​IMG]

Elève de l’académie Saint-Alfonso, il n’est pas du même dortoir que Yuuta et ses amis.
Sa santé fragile et sa timidité extrême ferait passer Ritsu Soma pour un modèle de virilité :D .

Enju Fadlan (doubleur : Kouji Yusa)

[​IMG] [​IMG]

Un mystérieux garçon assez asocial qui vient plusieurs fois en aide à Yuuta.

C’est en réalité un assassin qui en a après la vie de Joshua … ou peut-être pas du tout, c’est un peu confus :rolleyes: ...

Stanislas Nikolaïevic Sokurov (doubleur : Hideo Ishikawa)

[​IMG] [​IMG]

Le charmant médecin de l’école, spécialiste es dissection.
Totalement délirant, c’est sans doute le seul perso un tant soit peu original de la série, mais ses apparitions sont peu nombreuses.


En plus de son travail officiel, il est chargé d’éliminer discrètement les intrus.

Butler

[​IMG] [​IMG]

C’est le majordome du dortoir (c’est un internat coupé du monde, alors il faut bien quelques compensations). Il ne sert à rien, mais avec un nom pareil je pouvait pas le zapper :ange: .


Avis personnel :

[​IMG]

Ceux qui me connaissent le savent, la quête des shojos les plus débiles possibles est l’un des grands buts de ma vie : depuis des années, je recherche inlassablement une perle capable de surpasser Angel’s Feather ou Hakusahaku to Yousei dans le panthéon des séries les plus kitsch de la japanimation.
J’ai donc immédiatement flashé en voyant le résumé de Marginal Prince, persuadé d’avoir trouvé un bon challenger … et le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu.

Pour être honnête, l’humour est mieux assumé que dans les deux séries citées : la plupart des gags (enfin, disons la moitié) sont volontaires … mais cette série possède le détail, la pointe d’originalité qui suffit à la rendre cultissime : les chansons.
En effet, à la fin de chaque épisode, l’un des personnages ressent le besoin irrésistible d‘exprimer ses sentiments refoulés en déclamant des vers de la façon la moins crédible possible : c’est ainsi qu’on peut voir le perso le plus snob de la série s’arrêter au milieu de sa tirade tragique pour danser la techtonik à poil dans sa baignoire en chantant du rock avant de poursuivre son dialogue comme si de rien n’était.

Une dernière remarque sur le déroulement de la série : les dix premiers épisodes servant à introduire les personnages, et le onzième étant une transition, l’intrigue proprement dit ne dure que deux épisodes … mais franchement, c’est du grand art : un complot incompréhensible, des dizaines d’hommes en noir qui sortent de nulle part, des persos qui se téléportent pour ne pas avoir à se battre au milieu de la foule, des dialogues dignes de Shakespeare (« - Toi ? » « - Moi ! » ), et un final hallucinant où l’un des héros fait manifestement le contraire de ce qu’il vient solennellement d’annoncer sous les applaudissement de la foule sans que ça semble choquer qui que ce soit. Bref, un bouquet final qui vaut à lui seul le coup de regarder la série.

Pour conclure, c’est clairement pas une série indispensable, mais elle reste très sympathique pour ceux qui ont du temps à perdre, pour les fans de nanars et pour ceux qui veulent se marrer sans interruption pendant treize épisodes.

Publicité

Cliquez pour voir les pièces jointes

Partager cette page

Chargement...
Soyez le premier à laisser votre commentaire : Anime Marginal Prince