Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Musique LUCE Renan

Fiche dans 'Artistes & Staff des Arts médiatiques et scéniques' rédigée par Circé, 3 Mars 2012. Current view count: 883.

Publicité

LUCE Renan

Domaine : Musique

Domaines secondaires : variété française

RENAN LUCE

[​IMG]

Pays : France
Style : Variété Française (Pop-Folk-Accoustique)
Label : Universal Music
Site : Son espace MySpace

Biographie :
Renan Luce est né le 5 mars 1980 à Paris, mais sa famille déménagea très vite en Bretagne où il passa toute son enfance et son adolescence. Il s'est initié à la musique via la chorale à laquelle il participait avec son frère et sa soeur, et a ensuite appris le piano aux conservatoires de Brest et de St Brieux, il y apprendra également le saxophone, et se fera autodidacte pour apprendre la guitare et ainsi composer ses premières chansons.
En parallèle, il sera admis à l'école supérieure de commerce de Toulouse... où il passera 3 ans, et où il ne sera pas des plus assidu ! ^^ Pendant ses études, il enregistrera ses 2 premières chansons dont les ventes iront au profit d'une école de Madagascar.
Après ses études, il quitte Toulouse pour s’installer à Paris et se consacrer entièrement à sa carrière de chanteur/compositeur.

Discographie :

Repenti (2006)

[​IMG]

01 Les voisines (voir le clip)
02 Repenti
03 Le lacrymal circus
04 Je suis une feuille
Aurais-je imaginé que je me trouv'rais là
Une mine de stylo plantée sur ma peau ?
Les yeux de mon bourreau qui ne me quittent pas
Ma blancheur lui fait peur, je sais qu'il cherche ses mots

Je suis une feuille blanche, je ne demandais rien
Qu'à rester sur mon arbre et attendre la fin
Moi j'aimais le vent se perdant dans mes feuilles
Le murmure de la sève qui me donnait la vie
Moi j'aimais la hauteur que j'avais sur les choses
Je n'ai pas vu venir la lame qui m'a trahie

Si au moins je servais de papier officiel
Pour signer des traités et protéger les faibles
Ou être dans les mains d'un poète oublié
Qui me jett'rait ses vers comme on cherche un ami

J'aurais pu être pressée sur le coeur d'une enfant
Ecoutant dans mes lignes la voix de son amant
Ou être le pliage d'un gamin de huit ans
Et voler dans les airs sous les rires des enfants
Ou être dans les pages d'un livre d'histoire
Qui dit que le chemin est encore tellement long

Mais voilà que je sens que la plume me frôle
Et les lettres se forment comme l'encre tourbillonne
J'n'ai jamais vu plus lourd que le poids de ces mots
C'est la misère d'un homme que je sens sur mon dos

Il dit "Je veux finir d'avecques ma vie
Pardonne-moi mon amour mais je m'arrête ici
Ce n'est pas de ta faute si je baisse les bras
Mais j'ai perdu ma chance de gagner ici-bas"
Et moi c'était mon rôle de porter tous ces mots
Et les larmes d'une femme tomb'ront sur moi bientôt

J'aurais pu être pressée sur le coeur d'une enfant
Ecoutant dans mes lignes la voix de son amant
Ou être le pliage d'un gamin de huit ans
Et voler dans les airs sous les rires des enfants
Mais je tourne la page d'une triste histoire
Qui dit que le chemin n'était pas tellement long
Pas tellement long
Pas tellement long...


05 La lettre (voir le clip)
06 Chien mouillé
07 Monsieur Marcel
Monsieur Marcel est fossoyeur
Comme il y en a beaucoup ailleurs
Mais son sommeil est élastique
Il est narcoleptique

Il n'est pas rare qu'entre deux mottes
Il s'endorme droit dans ses bottes
Ca n'gêne que les survivants
De rev'nir le jour suivant

Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelle
Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelleteuse ?

Il a le menton en galoche
A force de dormir sur sa pioche
Et les paupières tout en ovale
Lourdes comme une pierre tombale

Ici on connaît la rumeur
Mieux vaut prévenir quand on meurt
Mais sans entrer dans les détails
Tout dépendra de ta taille

Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelle
Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelleteuse ?

Quitte à dormir sous la bruyère
Près du canal
J'préfère m'savoir dans un gruyère
Artisanal
Moi j'veux un M'sieur Marcel
Pour creuser ma parcelle

Hier la veuve d'un général
Qui avait cru entendre des râles
A fait rouvrir le monument
Tout ça pour quelques ronflements

Il faut croire qu'avoir des galons
Donne à sa veuve le bras long
Il a suffi qu'elle le déploie
Monsieur Marcel n'a plus d'emploi

Mais vieille rombière
Pour ta mise en bière
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelle
Mais vieille rombière
Pour ta mise en bière
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelleteuse ?

Quitte à dormir sous la bruyère
Près du canal
J'préfère m'savoir dans un gruyère
Artisanal
Moi j'veux un M'sieur Marcel
Pour creuser ma parcelle

Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelle
Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelle
Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelle
Mais tout bien pesé
S'il faut creuser
Préfères-tu qu'on creuse
A la pelleteuse ?
A la pelleteuse ?

08 24h01
09 Camelote
10 Mes racines
11 I Was Here
12 Nuit Blanche
13 L'iris et la rose
Une guêpe s'envole, se pose, butine
Et l'image cogne à ma rétine
Mais déjà mon regard est loin
Je n'sais plus voir le quotidien

J'aim'rais m'réveiller sans mémoire
Redécouvrir c'que j'peux plus voir
J'ai écrit une petite annonce
Un mois déjà : pas de réponse

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n'a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

Je veux revoir ma première fleur
L'accompagner jusqu'à c'qu'elle meure
Et découvrir une flaque d'eau
Comme une porte pour descendre en haut

J'irai dimanche à Orly-Sud
Voir le métal s'prendre pour une plume
Ouvrant les doigts, joignant mes pouces
J'verrai mon ombre lui faire la course

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n'a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

Sentant les sons comme pris au piège
Je devin'rai mes premières neiges
Battant des mains comme un enfant
J'm'entendrai rire "Eh ! C'est tout blanc !"

Je veux poursuivre des nuages noirs
Au grand galop sur les trottoirs
Sous la tourmente, au mur du vent
Les parapluies deviennent vivants

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n'a pas vu la rose
Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

Mais j'ai croisé sur mon chemin
Deux grands yeux bleus, deux blanches mains
Ses menottes ont pris mes poignets
Et ce sont ses yeux qui m'ont soigné

Des parapluies se sont ouverts
Un grand avion a fendu l'air
A deversé ses doux flocons
Tout était blanc... tout... non

A nos pieds brillait quelque chose
Et mes yeux ont reconnu la rose
Et j'ai brûlé tout contre toi
Au brasier d'une première fois

Le clan des miros (2009)

[​IMG]

01 Le clan des miros
02 La fille de la bande
03 Les gens sont fous
04 Nantes
05 Rue de l'oiseau lyre
06 Chez toi
07 Ridicule
08 Grand-père (Papy gâteau)
09 Grand-père II (S'asseoir dessus)
10 On n'est pas à une bêtises près
11 Aux timides anonymes
12 Femme à lunettes

Avis personnel :
Pour moi Renan Luce c'est un peu ce que pourrait donner le télescopage de Bénabar et Raphaël : Renan Luce c'est le talent de conteur de petites histoires de Bénabar avec l'accent poétique de Raphaël !
Dans son premier Album Renan Luce varie les histoires : il nous raconte des amours et rencontres (une simple petite lettre perdue nous emmène loin, un petit magasin de Camelotes renferme une histoire d'amour simple et pourtant magique, Chien mouillé fait fi des défauts de l'être aimé), il nous transporte dans son imaginaire (on croise un Repenti de la mafia qu'on aimerait presque avoir comme voisin, 24h01 est une succession de rêves de gosses...), il sait partager sa mélancolie (I Was Here est un pamphlet nostalgique, ses racines parlent de lui, Le lacrymal circus est triste), il sait dépeindre des personnages attachants ou de simples petits moments de tous les jours (ses nuits blanches sont drôles tout comme ses penchants de voyeur, Monsieur Marcel est sans doute le fossoyeur le plus sympathique du monde) et Renan Luce sait se faire poète (Je suis une feuille et L'iris et la rose sont tout bonnement splendides !).
Avec ses mélodies simples mais qui collent toujours parfaitement au ton des chansons et des textes vraiment maîtrisés, Renan Luce nous a livré un premier album remarquable et terriblement attachant !

Publicité

Cliquez pour voir les pièces jointes

Partager cette page

Circé

Circé

Auteur de 23 fiches
Dernière publication : Sherlock (index Oeuvres des Arts médiatiques et scéniques)

Chargement...
Soyez le premier à laisser votre commentaire : Musique [ACI] Renan LUCE