Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Cinéma La Reine des Neiges

Fiche dans 'Oeuvres des Arts médiatiques et scéniques' rédigée par Tsukiyo-rei, 21 Octobre 2014. Current view count: 5924.

Publicité

La Reine des Neiges

Titre V.O. : Frozen

Auteur - Staff :

Domaine : Cinéma

Domaines secondaires : Long-métrage

Genre(s) : Animation

titre.png

02.png

Réalisateurs : Chris Buck, Jennifer Lee
Auteur du scénario : Shane Morris, Jennifer Lee (adaptation du conte de Hans Christian Andersen publié en 1844)
Musiques : Christophe Beck (chansons : Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez)
Société de production : Walt Disney Animation Studios
Genre : Animation
Durée : 102 minutes
Titre original : Frozen
Nationalité du film : États-Unis
Budget du film : 150 millions de dollars
Date de sortie : 27 novembre 2013 aux États-Unis / 4 décembre 2013 en France
Date de sortie vidéo : 18 mars 2014 aux États-Unis / 4 avril 2014 en France

04.png

resume.png

Dans le royaume d'Arendelle, deux jeunes princesses grandissent innocemment. D'un côté Anna, la petite sœur qui aime jouer par dessus tout, de l'autre Elsa, la grande sœur à l'étrange pouvoir de contrôler et de créer de la glace et de la neige. Alors qu'elles jouent ensemble dans le château, un accident arrive et un sort d'Elsa mal contrôlé touche Anna à la tête. Le roi et la reine, découvrant leur cadette ayant perdu connaissance, l'amène d'urgence voir des trolls ayant des connaissances en magie. Anna est guérie car heureusement le sort n'a pas touché le cœur, mais un des trolls met en garde Elsa sur le danger que représente son pouvoir et sur l'urgence de le maîtriser. Il efface également de la mémoire d'Anna la magie de sa sœur, modifiant ses souvenirs en conséquence.

Subitement terrorisée par son propre pouvoir, qui gagne de plus en plus en puissance, Elsa s'enferme dans sa chambre et refuse de parler à Anna, ayant une peur bleue qu'un nouvel accident ai lieu. Le roi et la reine ordonne que le château soit fermé au monde extérieur tant qu'Elsa ne contrôle pas ses pouvoirs, réduisant même le personnel au strict nécessaire.

Les années passent et Elsa reste cloîtrée dans sa chambre ses pouvoirs grandissant sans qu'elle ne réussisse à les maîtriser. Mais un jour, alors que leur parents partent en voyage, leur bateau coule et les deux sœurs se retrouvent orphelines. Deux ans plus tard, Elsa est en âge de devenir la nouvelle reine et les portes d'Arendelle doivent de nouveau s'ouvrir pour son couronnement. Elsa ne contrôle toujours pas son pouvoir et essaye de le cacher autant que possible, mais tout ne se passe pas comme elle le voudrait. Son pouvoir lui ayant échapper en public après une dispute avec sa sœur, elle s'enfuit du royaume pour aller vivre seule dans les montagnes. Derrière elle, un hiver glacial remplace l'été et Anna se précipite aller chercher sa sœur pour régler le problème, embarquant au passage Kristoff, un marchand de glace et son cerf Sven.


Bande annonce qui spoil un peu, avec un faux raccord mais ça dure une demi-seconde on fera semblant de ne rien avoir vu.

03.png
persos.png

anna.png
Anna
Voix : Kristen Bell (vo) - Livvy Stubenrauch (vo - Anna enfant)
Emmylou Homs (vf) - Coralie Thuilier (vf - Anna enfant)

Jeune princesse un peu naïve qui se souci plus de trouver un mari que du destin de son royaume. Énergique, rieuse et n'ayant pas vraiment l'étoffe d'une princesse, elle partira quand même aider sa sœur et son pays quitte à se mettre en danger.

anna-b.jpg

elsa.png
Elsa
Voix : Idina Menzel (vo) - Eva Bella (vo - Elsa enfant)
Anaïs Delva (vf)

Nouvelle reine du royaume d'Arendelle, c'est une jeune femme posée et distinguée qui cache au fond d'elle une peur bleue que l'on découvre ses pouvoirs. Ne les contrôlant pas, elle se voit obligée de fuir son propre royaume face à un peuple qui la considère comme dangereuse.
elsa-b.jpg
Hans.png
Hans
Voix : Santino Fontana (vo)
Guillaume Beaujolais (vf)

Benjamin d'une famille de 13 jeunes princes d'un royaume voisin, il rencontre Anna au couronnement de sa sœur. Galant et gentilhomme, il plaira à Anna.

hans-b.jpg

kristoff.png
Kristoff
Voix : Jonathan Groff (vo)
Donald Reignoux (vf)

Vendeur de glace, la situation actuelle du royaume font chuter ses affaires. C'est un homme débrouillard et solitaire qui croisera la route d'Anna et l'accompagnera pour l'aider à régler la situation.
kristoff-b.jpg

olaf.png
Olaf
Voix : Josh Gad (vo)
Dany Boon (vf)

Bonhomme de neige magique créé par Elsa. Il rêve de connaître l'été.
olaf-b.jpg

sven.png
Sven

Cerf de Kristoff.

sven-b.jpg



05.png
avis-perso.png

J'ai adoré ce Disney ! Beaucoup l'on comparé à Rebelle (3D, amour familial, magie qui dérape, princesse qui ne demande qu'à être libre de faire ce que bon lui semble...), mais je pense que c'est forcer un peu les choses. Et si on peut noter des améliorations au niveau de la 3D, je ne m'appesantirais pas sur le rapprochement entre les deux.

frozen-b.jpg

Niveau histoire, on est servi avec des premières minutes où il se passe énormément de choses en assez peu de temps à l'écran : le trauma d'enfance, une petite explication sur les pouvoir d'Elsa, les filles qui grandissent et dont la relation change du tout au tout, les préoccupations principales des deux, la mort des parents et pouf deux ans plus tard on arrive au couronnement, tout ça n'étant qu'un préambule ne durant qu'une dizaine de minutes. Heureusement le rythme se calme par la suite et si je regrette légèrement que la relation Anna/Kristoff ne soit pas plus développée (fait rare, j'y reviendrais plus tard), je comprends que les limites de temps d'un film destiné à des enfants n'ai pas permis de trop s'étendre en longueur.


"Bon, on va faire une chanson joyeuse au début, puis qui donnera envie de se tirer une balle !" T-T

Le rapport avec le conte original de La reine des neiges est très ténu. À la limite, on peut penser qu'Anna serait la nouvelle Gerda qui irait chercher Kai qui serait Elsa, cette dernière étant en même temps la fameuse reine des neiges. S'il n'y a pas de miroir, Elsa a bien une attitude plus froide face à l'incompréhension d'Anna. Il y a toujours un château pour la reine et
entre l'enfance où Anna recoit de la glace à la tête, pas loin de l'œil donc et adulte où elle le reçoit en plein cœur, on a un parallèle avec les morceaux de miroir reçu par Kai dans le conte.
Mais ça s'arrête là et, à ce niveau, ça fait plus penser à du clin d'œil qu'à une adaptation. Il vaut mieux donc y aller sans chercher de rapport avec les autres œuvres ayant le même titre mais en s'attendant à une nouvelle histoire. Je ne rapprocherais pas à Disney cette liberté, surtout qu'on sort d'un aspect amoureux pour arriver à un aspect fraternel qui ne me déplaît pas.

elsa2.png
Autre chose qui me plait beaucoup, c'est qu'avec Elsa on a encore (/Rebelle, mince, je n'avais pas dit que je ne rapprocherais pas les deux ?) une princesse qui n'a pas besoin de tomber amoureuse, juste de renouer des liens avec sa famille. Et ça, c'est important à mes yeux : montrer aux enfants que tout ne tourne pas autour de l'amour non plus, qu'il y a d'autres choses qui sont importantes. Par exemple, dans la Princesse et la Grenouille, s'il y a une romance, on montre aussi qu'il faut travailler pour réussir, en essayant de ne pas trop se pourrir la vie pour autant. Dans Rebelle donc, on voit une princesse qui prend sa vie en main et ne se la laisse pas dicter par ses parents, bien qu'elle apprenne aussi à les respecter. Ces notions me paraissent importantes dans un film pour enfant (et adultes aussi hein) et on se détache clairement (encore heureux d'ailleurs) des stéréotypes de princesses fragiles et douces ne vivant que pour leur prince qu'on avait dans des vieux disney. Enfin, le fait de savoir si oui ou non les Disney sont, encore à l'heure actuelle, sexistes est un vaste débat. Mais on sent qu'on sort de plus en plus des codes du genre et ça fait plaisir. Et si le fait qu'Elsa s'émancipe en se transformant en femme sexy fait couler de l'encre (et je ne parle pas de la "forme phallique" du château qui me parait bien tiré par les cheveux) ou que, comme Rebelle, certains ont crié à l'homosexualité (qui ne serait pas un mal dans un Disney un jour :D), on ne peut pas nier qu'une princesse qui prend sa vie en main et se fiche éperdument du grand amour permet de varier un peu les référentiels des gamines (bien que je me serais passer du maquillage un peu trop prononcé d'Elsa et que je n'aurais pas été la seule je pense). Et surtout (ça je crois bien que c'est la première fois dans un Disney), si Elsa n'est pas la princesse principale, ça reste une princesse qui "tombe presque du côté obscure de la force". Elle est vue comme une sorcière, fait du mal sans le vouloir et
a bien failli tuer deux hommes. J'ai adoré ce passage d'ailleurs, vraiment.
Still-from-Disneys-Frozen-010.jpg
Et ça c'est vraiment important à mes yeux. On arrête d'opposer un méchant qui est méchant parce qu'il est méchant à des gentils qui, s'ils peuvent avoir des défauts (prenons Aladin qui vole par exemple) sont justifiés par leur condition et ne sont jamais perçu comme des antagonistes. Là, Elsa fait peur à son propre peuple, le met en danger contre son gré et passe pour une sorcière. Tandis que
Hans joue bien son jeu jusqu'à la fin où il montre son vrai visage.
Montrer que les apparences peuvent être trompeuses et que ce n'est pas parce qu'on a l'air de tourner mal qu'on doit tourner le dos à tout principe me parait important. Et c'est quelque chose que j'ai vraiment aimé dans ce film, si je me place dans un point de vu "c'est visionné aussi par des enfants". Parce que la réalité n'est pas toute blanche ou toute noir et qu'apprendre ça tôt n'est pas une mauvaise chose. Et parce que celui qui fera quelque chose considéré comme "mal" dans notre société n'aura pas forcément une tête de vilain, bowdel (oui, les caricatures de méchants vilain pas beaux m'ont toujours un peu fait grincer des dents).

sigpic22a.gif
Elsa est un personnage très intéressant dans sa dualité. Si elle peut-être douce, posée et charismatique comme son rôle le lui demande, elle a des passes d'angoisses face à son pouvoir qu'elle ne contrôle pas et se reclus du monde par peur d'être vu comme différente (et potentiellement dangereuse). Elle aspire seulement à être elle-même mais ne voit pas comment elle pourrait l'être entourée d'autres personnes. C'est une idée qu'on peut tout à fait transposer à d'autres situations possibles dans la vraie vie (je suis à peu près sure qu'au moins une personne lisant ça va penser à l'homosexualité et son rejet par la société... même si bien entendu ça n'est absolument pas la question du film juste que ce que certains y ont vu alors que rien ne va dans ce sens et que bien entendu on peut le rapprocher de beaucoup d'autres choses). Elsa est vraiment le personnage vraiment marquant du film. Celui pour lequel, je pense, on ressent le plus de compassion.

anna2.png
Bon, je parle beaucoup d'Elsa mais Anna ? (c'est quand même sensé être le personnage principal, même si on est beaucoup à être bien plus intéressés par Elsa) Elle n'a pas toujours été très aimé du public à cause de son côté naïf et princesse rêvant d'un prince, mais je l'ai trouvé intéressante aussi. Et si elle est un peu caricaturale, j'ai trouvé que c'était pour mieux faire un pied de nez à la caricature plus loin dans le film. Et son attitude peut se comprendre facilement : elle grandit avec comme seul référentiel des tableaux et surement des lectures (contes de fées de toute évidence), sans avoir de contact avec le monde extérieur et du coup sans avoir appris à se méfier un minimum des autres ni à se débrouiller à l'extérieur du château. Elle a tout de la princesse prisonnière de sa tour qui ignore tout du monde extérieur. Et puis, j'ai adoré son côté un peu fofolle et le fait qu'elle agit sans trop réfléchir en fait. Je l'ai trouvé mignonne et attachante, un peu comme une gamine énergique. La manière qu'elle a de vouloir se montrer plus classe qu'elle ne l'est m'a fait sourire et j'apprécie qu'elle soit prête à partir au devant d'éventuels dangers sans hésiter (quitte à se rendre compte plus tard que seule ça va être compliqué). Après, elle est clairement là pour apprendre à être moins naïve et à réfléchir avant d'agir, un peu comme on l'apprendrait à un enfant. Le fait qu'elle veuille se marier avec un homme qu'elle vient à peine de rencontrer et qu'elle se heurte à l'incompréhension de sa sœur et de Kristoff quand elle le lui raconte m'a plu (surtout la réaction des deux autres, vous l'aurez compris). Ce qui nous amène​
à la relation Kristoff/ Anna que j'ai trouvé donc un peu rushée, pour la bonne et simple raison qu'elle se construit en opposition à Anna/Hans.On reproche à Anna de vouloir se marier directement avec Hans mais au final avec Kristoff ça va assez vite aussi. Heureusement, qu'il y a cette chanson qui permet de voir qu'ils apprennent à se connaître même sous leur côté pas très positifs ce qui permet de faire un clivage entre les deux. Par contre, le coup "Bah elle n'est pas encore mariée, ça paaaasse !" est assez moyen...
Frozen2.png

Kristoff quand à lui est intéressant surtout parce qu'il est bien loin d'être un prince beau garçon et charmant XD (déjà qu'il n'est pas un prince, c'est d'ailleurs un fait appréciable). J'ai bien aimé ce perso entre ses délires avec son cerf, son côté campagnard et solitaire et les pics qu'il envoi à Anna.

Hans quand à lui... que dire de Hans ? Ben si son intérêt dans l'histoire est important, je n'ai jamais eu de sympathie pour lui et il ne m'a pas vraiment intéressée. C'est un personnage un peu plat à mon goût, mais je ne trouve pas que se soit un défaut pour le coup.

Quand à Olaf... Olaf quoi ! S'il y a quelques passages drôles (quelques, le côté sensé être mignon et doux avec ça passait mal avec moi), l'étiquette "Bonjour je suis un truc petit et mignon là juste pour vous faire rire" pas mal utilisé ces derniers temps me laisse toujours aussi sceptique. On se serait bien passé de lui, même si, une fois encore, il a quelques passages qui font sourire. Ça reste une mascotte et on en a trop eu pour que ça passe crème ^^'...

Et Sven... Qu'est-ce que vous voulez que je dise d'un cerf ? Bon au moins les passages avec lui m'ont plus fait rire que ceux avec Olaf.

Pour les autres personnages, je pense qu'on retient surtout les passages drôles. Les parents d'Anna et d'Elsa ont quand même l'air sympathique, pour le peu de temps qu'ils ont à l'écran. Oaken, le vendeur, m'a vraiment fait rire. Quand au Duc de Weselton, c'est un peu une caricature.

olaf-frozen-24625-400x250.jpg
"Bonjour, je ne sers à rien, mais je suis sensé vous faire rire ! ... Comment ça je ne suis même pas drôle la plupart du temps ?"

Concernant les chansons, j'adhère. Je chantais "Je voudrais un bonhomme de neige" en boucle pendant plusieurs jours et que dire de "Libérée, délivrée" que je connais par cœur en français et en anglais (je préfère légèrement les paroles de la version anglaise mais la voix de la française qui ne donne pas l'impression d'être retouchée à mort par un logiciel). Ce passage en plus permet de bien gérer le changement de comportement d'Elsa en une chanson.


*grosse fangilr*
Au final, La reine des neige est vraiment un film qui m'a plu, en partie parce qu'il sort des codes du genre (doucement mais surement). Ça reste un Disney tout de même, avec tout les bons sentiments qui peuvent déplaire à certains (on s'y fait). Je trouve la fin un peu facile et rushée, mais dans l'ensemble j'apprécie les personnages (moins Olaf) et l'histoire. C'est beau (on voit que la 3D est de mieux en mieux gérée), il y a de bonnes musiques et on en sort avec quelques étoiles dans les yeux. Je n'en demande pas plus.

frozen_characters.png

Publicité

Cliquez pour voir les pièces jointes

Partager cette page

Tsukiyo-rei

Tsukiyo-rei

Auteur de 19 fiches
Dernière publication : Ori and the blind forest (index Oeuvres Jeux vidéo)

Le mot de l'auteur :

Née d'un arc-en-ciel de poney, elle grandit en câlinant des animaux qui la martyrisait et en kyayant sur l'amitié "virile" et ambiguë des bishôs shonenesques. Aujourd'hui, son cas semble désespéré. Mais si vous lui envoyez un petit millier d'euros par la poste, elle pourra peut-être guérir et arrêter de frapper des enfants avec de la salade bon marché.
(je ne suis pas folle vous savez !)

Chargement...

34 commentaires dans la discussion Cinéma [Animation] La Reine des Neiges

  1. Dareen

    Dareen9 Décembre 2013

    ---------- En revanche, je n'ai pas du tout apprecie les chansons. Je n'en ai trouve aucune marquante comme dans les anciens disney. ---------- C'est ce que je pensais après être sorti du film, une grosse peur que les chansons ne survivent pas au temps mais en réécoutant l'OST je pense que la chanson "Libérée, délivrée" restera dans les mémoires et devrait être entendu dans les queues de Disneyland ^^ Mais surement pas au point de devenir un classique comme Ce rêve bleu ou Hakuna Matata :'(... Lire la suite
  2. Sweety-chan

    Sweety-chan11 Décembre 2013

    Reine des Neiges, très très sympa ! :nuage: Enchanteur, porteur d'idées très "modernes" par rapport à Raiponce (qui était très classique), bref, j'ai adoré littéralement le fond. Je plussoie Dareen pour les chansons, j'en ressors avec une très bonne impression au contraire, contrairement à la Princesse et le Grenouille où les chansons étaient vraiment quelconques. Des titres ressortent assez bien, et leur arrivée dans le film les rend vraiment attachantes. Je pense à "En été" qui était très... Lire la suite
  3. two light

    two light11 Décembre 2013

    Vous me donnez vraiment envie d'aller voir "La Reine des neiges". Je vais me le garder pour la semaine de Noël.
  4. Shaenan

    Shaenan22 Décembre 2013

    La reine des neiges C'était trop bien :calin: La première chose qui m'a frappé, c'est les flocons qui apparaissent au début, c'est tellement joli ! Les chansons étaient vraiment sympas, et Elsa est vraiment chouette. ça a fait du bien de voir deux héroïnes qui sont soeurs (enfin c'est comme ça que je l'ai vu). J'adore Olaf, tout comme le renne (ce dernier fait les meilleures têtes de tout le film) ^^
  5. Inika

    Inika23 Décembre 2013

    ---------- La reine des neiges C'était trop bien :calin: La première chose qui m'a frappé, c'est les flocons qui apparaissent au début, c'est tellement joli ! Les chansons étaient vraiment sympas, et Elsa est vraiment chouette. ça a fait du bien de voir deux héroïnes qui sont soeurs (enfin c'est comme ça que je l'ai vu). J'adore Olaf, tout comme le renne (ce dernier fait les meilleures têtes de tout le film) ^^ ---------- Même avis que toi concernant Frozen :happy: Certains n'ont pas aimé... Lire la suite
Lire les messages suivants dans les forums : Cinéma [Animation] La Reine des Neiges