Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Littérature Drenaï (cycle)

Fiche dans 'Oeuvres Littéraires et des Beaux Arts' rédigée par Arckhangelos, 7 Avril 2015. Current view count: 7588.

Locke lamora et Yagami aiment ceci.

Publicité

Le guerrier à la hache

hache.jpg

Legend (1984) - Légende (2000)
The First Chronicles of Druss the Legend (1993) - Druss le Légende (2002)
The Legend of Deathwalker (1996) - La Légende de Marche-Mort (2005)

Personnage principal : Druss, LE guerrier à la hache
Il est à noter que Snaga, la hache de Druss, est normalement une hache papillon ; donc l'illustrateur s'est bien planté puisqu'il lui a donné la forme d'une hache de type labrys.

Synopsis :

  • Légende
Ulric, chef incontesté des Nadirs, a décidé de fondre sur la nation drenaï et de la vaincre malgré toutes les tentatives de paix d'Abalayn.
Son premier obstacle : la forteresse de Dros Delnoch. Mais Ulric est confiant, il s'apprête à l'assiéger avec une armée cinquante fois plus nombreuse.
Toutefois, les drenaïs gardent espoir, il leur faut tenir la cité suffisamment de temps pour permettre à Magnus l'Entailleur et ses troupes d'arriver en renfort.

De Dros Delnoch, le Comte a envoyé sa fille Virae chercher un homme d'une soixantaine d'années en qui il fonde un grand espoir : Druss.


  • Druss le Légende
Dans un petit village de paysans de Drenaï, vit un bucheron du nom de Druss. Lorsque des mercenaires détruisent son village, tuent son père et enlèvent sa femme Rowena, il décide de partir à sa recherche. Et rien ni personne ne pourra l'arrêter.

  • La Légende de Marche-Mort
Alors que le deuxième mur de Dros Delnoch vient tout juste de tomber, Druss raconte à une recrue comment il est devenu un héros une trentaine d'années auparavant. Mais surtout, ce surnom nadir de Marche-Mort, lorsqu'il a dû se rendre sur leur territoire à la recherche des pierres d'Alchazzar censées avoir un incroyable pouvoir de guérison.

Avis personnel :

  • Légende
C'est avec ce récit que l'auteur est rentré dans la Légende. Une résistance épique, un Druss comme une montagne. J'ai les yeux qui pétillent rien que d'en parler.
Le héros n'est cependant pas Druss mais Rek et il restera dans l'ombre et c'est peut-être ça qui rend en partie original le récit. C'est un total décalage entre les deux. On aimerait être aussi courageux que Druss et ne pas avoir aussi peur que Rek.

Il y a une sorte de noblesse dans l'affrontement entre les deux nations que l'on retrouve rarement par ailleurs voire une complicité notamment entre les Nadirs et Druss. Ça renforce le côté épique car les batailles sur les murs sont particulièrement violentes. Une farouche volonté de lutter même si la victoire n'est pas possible. Combattre non pas pour une victoire de soi, mais une victoire de la nation.

Les morts s'accumulent, des noms apparaissent mais notre regard est fixé dans une seule direction, celle de Druss qui armé de sa hache continue inéluctablement de montrer la voie, de prouver qu'il est une légende. Ce livre est vraiment unique.

  • Druss le Légende
Le récit est découpé en quatre parties qui amènent Druss à acquérir au fur et à mesure une autre dimension : du bûcheron taciturne au guerrier de légende. L'idée est bonne et il y a une réelle gradation vers de l'épique, néanmoins, beaucoup trop d'éléments semblent recyclés d'anciens romans ou de légendes.

Si les deux premières parties s'enchaînent facilement la troisième commence à partir dans une autre dimension avec une plus grande part de magie et de lutte directe contre les forces démoniaques. Enfin, la quatrième partie est la passe de Skeln, une version revisitée de la bataille des Thermopyles afin d'amener un Druss à reprendre l'arme à la main et entrer au panthéon des héros drenaïs.

Ce qui est particulièrement gênant, ce sont les coupures temporelles qui brisent la continuité du récit et permettent de faciliter la mise en place de choix scénaristiques. Environ trente années défilent sous nos yeux et il y a donc trop d'événements, une densité trop importante pour amener de manière idéale le récit.

D'autre part, face à une abondance de personnages secondaires, difficile de se permettre de les développer correctement et d'avoir le temps de s'y attacher (à l’exception peut-être de Sieben). Pour autant, cette quête autour de la personne de Rowena apporte un côté touchant au récit sans tomber dans tous les pièges de la facilité (elle reste toutefois l'image classique de la femme forte de Gemmell).

  • La Légende de Marche-Mort
Bah, le plus compliqué me diriez-vous, c'est trouver une excuse qui tienne suffisamment la route pour lancer une nouvelle fois Druss dans une aventure. Une nouvelle fois avec à ses côtés Sieben, ils vont parcourir une partie du monde à la recherche de ses joyaux.

Mais le plus intéressant reste ce qui se passe chez les Nadirs, comprendre que la boucle va se boucler car nous allons rencontrer celui qui deviendra Ulric et assiègera Dros Delnoch. Il aura une relation assez ambiguë avec Druss : ami puis ennemi, il y a pourtant un fort respect entre les deux hommes.
D'autre personnages secondaires (Klay, Zhusaï, Premian...) viennent agrémenter le récit qui puise une nouvelle fois ses fondements dans notre Histoire afin de gagner en intensité.
L'auteur nous prépare à Légende en nous racontant sa genèse par les nombreux conflits qui émaillent le récit. Des conflits importants entre des hommes qui se ressemblent mais ont une vision du monde radicalement opposée mais également des nations qui sont prêtes à s'entredéchirer.

Il nous manquait juste un petit siège pour nous rappeler le bon temps mais c'est chose faite. Le sang des ennemis coulant de Snaga, Druss dressé sur les remparts, les défenseurs vont tenir bon.
Un livre qui suit directement la lignée des autres Gemmell.

Publicité

Partager cette page

Arckhangelos

Arckhangelos

Auteur de 87 fiches
Dernière publication : Peuple de l'Abîme (Le) (index Oeuvres Littéraires et des Beaux Arts)

Le mot de l'auteur :

Avatar Révolté de Classe Karmique, Harceleur Angélique d'un Naturel Gourmand, Éveillé à la Littérature, Original Spécimen

Chargement...

1 commentaires dans la discussion Littérature Drenaï - Cycle

  1. john1709

    john170913 Janvier 2016

    Un de mes cycle préférés, j'ai commencé par Légende et par la suite j'ai lu tous les autres en 1 mois. J'ai été captivé par l’univers du début jusqu'à la presque fin, je dois avouer avoir moins aimé Les épées du jour et de la nuit, un peu trop de fan service à mon goût avec toutes ces retrouvailles. Franchement il faut essayer cette saga, vous ne le regretterez pas. L'auteur est un champion pour captiver ses lecteurs.
Continuez la discussion dans les forums : Littérature Drenaï - Cycle