Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Cinéma Battle Royale [-16]

Fiche dans 'Oeuvres des Arts médiatiques et scéniques' rédigée par Pixy, 10 Novembre 2012. Current view count: 2128.

Publicité

Battle Royale

Titre V.O. : バトル・ロワイアル

Auteur - Staff :

Éditeur : Toei

Domaine : Cinéma

Genre(s) : Action, Epouvante-horreur, Survival

Rating CSA :

-16

Avertissement : Le contenu de l’œuvre peut heurter la sensibilité du public. Motif(s) : Violence,... Veillez à ne pas poster d'images ni tenir de propos explicites sur les forums.
[​IMG]

Date de sortie : 21 novembre 2001 (1h 53min)​
Réalisé par Kinji Fukasaku​
Genres : Action , Epouvante-horreur​
Nationalité : Japonais​


SYNOPSIS


PERSONNAGES

>> Les garçons

[​IMG]
Shôgo Kawada - est le survivant d'une ancienne promotion du Programme. Grièvement blessé, il a dû redoubler et le sort a de nouveau désigné sa classe comme participante au Programme.​
Il s'allie avec Shûya Nanahara, qu'il réussit à persuader qu'il dispose d'un moyen de quitter le jeu vivant et ils parviennent ensemble à tuer Kazuo Kiriyama.

[​IMG]
Shûya Nanahara - est le personnage principal de Battle Royale. Idéaliste et rebelle, il refuse dès le début du Programme de participer à la tuerie et cherche à convaincre les élèves de s'allier avec lui,​
ce que Shôgo Kawada accepte. Il prend sous sa protection Noriko Nakagawa en mémoire de son meilleur ami, Yoshitoki Kuninobu, qui était amoureux d'elle avant d'être assassiné par Kitano avant le début du Programme.

[​IMG]
Kazuo Kiriyama - est un élève surdoué, chef d'une bande de délinquants. Il décide à pile ou face de participer au Programme et tue à lui seul une douzaine de ses camarades.​
Il est tué par Shôgo Kawada, Shûya Nanahara et Noriko Nakagawa alors qu'ils sont les seuls survivants. Dans le film, il est interprété par Masanobu Ando dans un rôle complètement muet ; il n'est pas élève de la classe et participe de son plein gré au Programme.

[​IMG]
Hiroki Sugimura - est un expert en art martial et un des meilleurs amis de Shûya Nanahara. Il reçoit comme arme au début du Programme un radar portatif branché sur la fréquence des colliers que portent chacun des élèves, ce qui lui permet de détecter leur présence.​
Il s'en sert pour retrouver sa meilleure amie Takako Chigusa, qui meurt dans ses bras, et Kayoko Kotohiki, dont il est amoureux. Il est tué par Kazuo Kiriyama. Dans le film, il est interprété par Sousuke Takaoka et est tué par Kotohiki, qui prend peur en le voyant.

[​IMG]
Shinji Mimura - dit « le troisième homme », est un des élèves les plus populaires de la classe et un des grands amis de Shûya Nanahara. Grand sportif, informaticien de génie, il est décidé à empêcher le déroulement du jeu.​
Après une première tentative de piratage des systèmes informatiques pour désactiver les colliers, il confectionne une bombe avec Yutaka Séto pour détruire le bâtiment d'où Kitano et ses soldats observent le jeu. Son meurtre par Kazuo Kiriyama l'empêchera de mettre son plan à exécution.

>> Les filles

[​IMG]
Noriko Nakagawa - est une des filles de la bande d'amies de Yukié Utsumi. Malgré l'homonymie, elle n'a aucun lien de parenté avec Yuka Nakagawa. Elle est interprétée dans le film par Aki Maeda.​


[​IMG]
Mitsuko Sôma - est la principale tueuse du jeu après Kazuo Kiriyama.​
Violée alors qu'elle était enfant, elle en a appris à utiliser ses charmes comme une arme, qu'elle utilise à l'envi au cours du Programme. Son histoire varie considérablement entre le roman, le manga et le film, mais elle est à chaque fois tuée par Kazuo Kiriyama dans la phase finale du jeu, alors qu'il ne reste que cinq survivants.

[​IMG]
Takako Chigusa - est l'ami d'enfance Hiroki Sugimura, dont elle est amoureuse. Elle est décrite comme l'une des plus belles filles de la classe et une grande sprinteuse, championne de l'école sur 200 mètres. C'est une jeune fille solitaire, peu appréciée par les autres filles de la classe, qui n'a guère d'autre relation que Sugimura.​
Au cours du Programme, elle rencontre Kazushi Niida, qui la menace de l'arbalète qu'il a pris à Yoshio Akamatsu et tente de la violer. Elle lui rit au nez, et Niida furieux lui tire dessus, écorchant le visage de Chigusa. S'ensuit une lutte à mort que la jeune fille remporte, pour se faire abattre par Mitsuko Sôma qui observait la scène. Sôma laisse Chigusa pour morte, mais celle-ci survit encore quelques instants et meurt dans les bras de Hiroki Sugimura, qui la recherchait grâce à son radar portatif.


AVIS

Dès la première fois où j'ai vu ce film, je l'ai adoré. J'ai dû le revoir 4 ou 5 fois sans jamais me lasser. Non pas que j'aime la violence gratuite mais ce film est tellement bon. Le film débute sur la vision d'une gamine qui vient de terminer le jeu, elle passe pour une grosse psychopathe.

[​IMG]

Et il y a de quoi. Être gagnant d'un tel jeu laisse des séquelles. Et c'est justement le but : dresser la jeunesse pour la rendre meilleure. Car en effet, le film nous montre une opposition entre la jeunesse japonaise et les adultes. Dans BR, les jeunes n'ont que faire de l'autorité, ils sèchent les cours et vont même jusqu'à agresser les professeurs. Exemple concret avec Nobu et Kitano. Ce dernier se vengera d'ailleurs sans aucun remords. Bref, c'est à cause de cette intolérance totale envers les adultes que le jeu a été mis en place. Se débarrasser d'un grand nombre pour n'en garder qu'un, qu'ils pourront façonner à l'image qu'ils veulent.

A peine réveillés, ils sont brusqués par l'arrivée de Kitano et quelques militaires. Le jeu ne va pas tarder à commencer, ils se demandent à quoi peuvent servir les colliers qu'ils ont autour du cou, se demandent ce qu'ils font là. Normal vous me direz. C'est alors que Kitano va gentiment commencer son speech et mettre en route une vidéo. Je pense que vous vous souvenez sûrement de cette jolie présentatrice qui prend un malin plaisir à leur expliquer qu'ils vont tous crever.

[​IMG]

Bref, avant même la fin de la vidéo, on a le droit à deux morts dont Nobu. J'ai trouvé sa mort assez touchante car jusqu'au dernier moment il sera rejeté par les autres et Shuya sera impuissant face au décompte du collier. BOOOM.

Une fois le jeu bel et bien commencé, on s'aperçoit que certains s'y mettent sérieusement sans chercher le pourquoi du comment éviter le massacre. On découvre peu à peu comment chacun essaye de survivre ou comment d'autres y renoncent tout simplement. Entre scènes de suicides et scènes de massacres, on est servi. Bien entendu, celui et celle qui nous en offrent le plus sont Mitsuko et Kazuo. Ces deux sont des tarés, surtout lui qui prend un malin plaisir à tuer. J'ai d'ailleurs bien aimé la scène
où il arrive au milieu de 5 personnes avec son éventail ridicule et repart avec une mitraillette, des grenades, un flingue.
Mais mon passage préféré reste dans le phare, c'est un massacre sans nom. Quand la confiance laisse place au doute...

On aurait voulu voir certains personnages survivre comme Mimura mais il en a été autrement. Concernant la fin, je n'ai pas plus apprécié que ça. Je l'ai trouvé un peu bâclée.
On nous montre un Kitano plutôt attendrissant et vouant un culte à Noriko car elle représente pour lui l'idéal de la jeunesse. Obéissante, ponctuelle, serviable. Après, à propos de Kawada, il a réussi à survivre tout du long et meurt connement sur le bateau. Il ne semblait pourtant pas si blessé que ça mais il a au moins pu aller rejoindre son amie.

Pour résumé :

- Du point de vue de la mise en scène, j'ai trouvé ça plutôt bien réalisé. Au niveau de l'hémoglobine, c'est loin d'être exagéré. Je veux dire par là que l'on a pas un torrent de sang à chaque coup de couteau ou de feu. Le petit bémol peut être mis le comportement des élèves. Je doute qu'ils aient eu l'occasion de se servir tout les jours de mitraillettes, de pistolets et pourtant ils les maitrisent parfaitement, avec une facilité déconcertante.

- Au niveau du jeu d'acteurs, ce n'est pas mauvais en soi. Juste les spasmes au moment de la mort qui sont parfois exagéré ou bien encore, et c'est l'exemple le plus flagrant, pour Mitsuko,
La fille se fait vider deux chargeurs dans le corps et pourtant, elle tenait encore debout.
cela manque clairement, par moment, de réalisme. Bien qu'en soi, l'histoire soit déjà irréaliste. Si je devais m'attarder sur quelques personnages, je dirai que Kazuo incarne parfaitement bien le psychopathe venu là juste pour faire des kills. Je trouve Noriko un peu trop passive, hélas. Ou alors, simplement que dans une telle situation, faut se bouger, être réactif, ce qu'elle n'est pas assez je trouve.

- Enfin, au niveau de la bande de son, je trouve ça assez énorme. On a des mélodies classiques tout au long du film et il me semble même qu'il y en a une lors d'un massacre. Ca crée une contradiction totale entre l'ambiance que peut provoquer la musique et l'action dans le film.

Bref, c'est vraiment un film à voir. Par contre, passez votre chemin sur BR2. La jeunesse résistante sur un plan de débarquement allié, ça pue.

Publicité

Cliquez pour voir les pièces jointes

Partager cette page

Pixy

Pixy

Auteur de 40 fiches
Dernière publication : One Punch Man (index Oeuvres Manga & Anime)

Chargement...

11 commentaires dans la discussion Cinéma [Film] [-16] Battle Royale

  1. Mojito

    Mojito27 Mars 2013

    Ce qui m'avait particulièrement plu dans le film, c'est la réussite de la conjugaison entre les aspects politique et action du film. Je ne m'intéresse pas beaucoup à l'action d'un film, donc quand je suis allé le voir, c'était plus pour la critique de la société japonaise, et j'ai eu les deux. C'est assez rare, donc appréciable. Au niveau des acteurs, je retiens surtout Takeshi Kitano ( Qui joue... Kitano... ) qui se balade une espèce de charisme de type banal blasé assez étrange, mais qui... Lire la suite
  2. Byaku

    Byaku27 Mars 2013

    \o/ j'avais bien apprécier le film surtout pour la thématique, c'est vraiment un contexte ovni, qui tente d'explorer les tréfonds de l'âme humaine "jusqu'où est on prêt à aller pour survivre ?", le contexte est particulièrement interessant parce que les participants se connaissent (amis/amours). Évidemment dur d'échapper a une caricature, les protagonistes sont là pour dépeindre un maximum de personnalités possibles (du froussard qui a peur de son ombre au psychopathe qui prend plaisir a... Lire la suite
  3. Neighbor

    Neighbor6 Avril 2013

    Il fallait bien que quelqu'un soit en désaccord, et ben je m'y colle. Je n'ai pas su apprécier Battle Royale, "je le vais montrer tout à l'heure". Mais avant toute chose, un propos sur le manga, car ce film m'a permis de mieux cerner ce pourquoi je n'avais pas aimé cette adaptation dessinée. A l'époque de ma lecture je lui reprochais en premier lieu une prévisibilité à toute épreuve, à partir de quelques tomes tout du moins. Pour rappel, dans cette version papier l'auteur nous offrait la... Lire la suite
  4. Maddilly

    Maddilly6 Avril 2013

    ---------- Le plus gros problème vient des acteurs qui ne m’ont pas plus emballé que cela, ils sonnent souvent faux, ils surjouent et paraissent parfois presque ridicules. ---------- Ce n'est pas un défaut du film, mais du cinéma asiatique (japonais ?) en général. Vocalement très expressifs mais... dès que tu ouvres les yeux tu vois des acteurs assez coincés voire figés dans leurs mouvements (et chez les jeunes acteurs c'est souvent pire). J'ai l'impression que ça s'est amélioré ces... Lire la suite
  5. Neighbor

    Neighbor8 Avril 2013

    Mmh je ne pense pas que l'on puisse faire la généralisation au cinéma asiatique. Si j'y réfléchis bien ce sont en fait les films japonais que j'ai très peu vus jusqu'à présent, alors même qu'il m'arrive fréquemment de lancer des oeuvres sud coréennes (J'ai rencontré le diable, Le bon la brute et le cinglé du même réalisateur), indonésiennes (l'année dernière j'ai eu la chance de voir The raid, excellent film d'arts martiaux) ou même chinoises (bien que pour le cas du cinéma chinois la... Lire la suite
Lire les messages suivants dans les forums : Cinéma [Film] [-16] Battle Royale