Fermer la notification
Kosminea est un site communautaire de partage et d'échanges autour de nombreux sujets.
En vous inscrivant, vous pourrez participer aux discussions, personnaliser votre profil, naviguer sans publicité, et proposer vos propres fiches pour partager vos centres d'intérêt.
Fermer la notification
Pour vous permettre de profiter au mieux de Kosminea, nous utilisons des cookies. En navigant sur ce site, vous en acceptez l'usage.
Pour plus d'infos, cliquez ici.

Arck by Arckhangelos

Fiche dans 'Galeries des membres' rédigée par Arckhangelos, 8 Mai 2014. Current view count: 4611.

Publicité

Poésie en vrac


Danse avec Hel
La mort m'est apparu pendant la nuit
Elle était magnifique malgré sa puissance
Car armée d'une faux, que ce soit moi ou lui
Un simple mouvement a de grande conséquence

Reine sur les champs de bataille
Elle fait succomber les guerriers de toute taille
Quand on la regarde après avoir reçu le coup fatal
Le spectre se transforme en un affreux squelette
Ressemblant beaucoup plus à une énorme bête

Mais rapide elle s'en va déjà en aval
Où d'autres êtres attendent l'envol du corbeau
Piquant même jusque dans les berceaux
Mais qui peut donc être cette paire d'aile
Seulement la ténébreuse déesse Hel

Nasgul
Un spectre apparu au abord du chemin
Il me fit si peur que je ne pu fuir à travers les pins
Monté d'un étalon noir caparaçonné
Un capuchon cachait entièrement sa tête
Mais son ombre ne pouvait masquer
De grands yeux tels ceux des chouettes

Pourtant ici d'un rouge maléfique
Son armure aux reflets d'un ocre magnifique
Lui donnait un aspect merveilleux
Cependant derrière celle-ci luisait
Une âme dont la noirceur se lisait
En regardant ses éclats fabuleux

Ses sens devaient être bien aiguisés
Car il réussit à sentir ma présence
Avec une si grande et rapide aisance
Qui ne pouvait tout simplement pas déguiser
Le caractère surhumain de ce personnage
Qui comme son cheval restait sans âge

Lançant sa monture dans ma direction
Il dégaina avec une grande vélocité
Une lame qui ne pouvait être une simple épée
Car elle semblait atteinte d'un bénédiction
Qui allait maintenant faire mon malheur
Moi petit homme paralysé par la peur

Un éclat vermeil se reflétait sur le métal
Fendant l'air de sa longue lame
Il me donna un unique coup fatal
Séparant net mon corps de mon âme
Le sang se mit à couler à flot
Et le servant récupéra l'anneau.

Tout reste à faire
Tout reste à faire
Disait un homme sur Terre
La vie peu à peu disparaît
Et nous continuons à polluer
Jamais de pause, jamais d'arrêt
Continuons à décimer
La faune et la flore
Pour notre petit confort

Tout reste à faire
Disait un homme à terre
Je me bats pour ma nation
Et pourtant je meurt seul
Elle dépose sur mon linceul
Une maigre compensation
Pour la veuve et l'orphelin
C'est le début de la fin

Tout reste à faire
Disait un homme de l'univers
Face à un futur obscur
Face à une simple passion
Tout ceci est pourtant dur
Mais on avance sans raison
Avant qu'un autre prétendant
Prenne rapidement les devants

Tout reste à faire
Disait un homme sous terre
Le très vieil observateur
Aspire à notre mort
Oui ! A tous ceux-là dehors !
Car l'avenir lui fait peur
Et dans le sol épais
Les cadavres veulent la paix

Le temps s'est arrêté ce matin
Le temps s'est arrêté ce matin
Lorsque tu m'as touché la main

Quand tu as effleuré ce cœur
Il est passé de marbre à cristal
Mon sang s'est mis à bouillir comme le métal
Reconnaissant alors le sens du mot bonheur

L'esprit transpercé par cette arme
L'ombre a disparu de mon visage
Création d'une nouvelle page
Celle de l'homme soumis par le charme

Le temps s'est arrêté ce matin
J'ai dit adieu à mon chagrin

Du nouveau au fond de ma poitrine
Quelque chose dans tout ce néant
Tous ces battements en sourdine
Tout cela m'agite violemment

Sous tes doigts le mur que j'ai construit
En un simple geste est détruit
Laissant apparaître le creux
Que tu as rapidement rempli

Le temps s'est arrêté ce matin
Et je l'ai espéré sans fin

Mais il défile à toute allure
Ne jamais quitter ce regard
Ne jamais fermer cette blessure
Est-il possible que je m'égare

Je n'ai plus à exploser de haine
Je n'ai plus rien à attendre
Maintenant reste seule ma peine
D'un jour à jamais de perdre

Cela n'a duré qu'un instant
Mais je m'en souviendrai longtemps

Amour aux milles visages
Amour aux milles visages
Amour aux milles mots
Amour sans aucun âge
Qui coule sur les flots

Amour mis à nu
Amour jusqu'à la mort
Mais amour inconnu
Dont on ne connait le sort

Amour de tous les jours
Amour du temps qui passe
Amour qui dure toujours
Qui s'arrête quand je trépasse

Amour seulement pour toi
Amour de toutes mes heures
Amour même malgré moi
Qui causera mon malheur

Silence coupable
Si tu pouvais comprendre
Si tu pouvais m'entendre
Quand je murmure tout bas
Ce que je ne peux te dire tout haut
Alors peut-être que l'avenir serait beau
Même si je souffre de ne pas faire ce pas

Si je parlais au lieu de me taire
Si j'arrêtais tout simplement d'attendre
Prendre mon courage à deux mains
Et de l'annoncer avant le lendemain
Alors peut-être que je jetterais des cendres
Sur mon passé de solitaire

Si je pouvais m'éveiller à tes côtés
Si je pouvais vraiment y croire
Alors je briserai le mur du silence
Je te ferais toutes mes confidences
Et pour toujours vouloir
Près de moi te garder

Quand je suis si très de toi
En étant pourtant si éloigné
Je vois au fond de moi toute ma lâcheté
Et je me demande qui voudrait de moi
Effrayé je fuis vers l'horizon
Sans même te dire pardon

Confus dans mes pensées
J'ai peur de te blesser
Alors je vis avec cette douleur
Je ne cherche pas à te trahir
Encore moins à me faire haïr
Je te cache juste mon cœur

Je suis tombé dans une illusion
D'un futur commun et heureux
Je me brûle les ailes tel un papillon
En cherchant à trop t'approcher
J'ai été beaucoup trop curieux
Au bord de l'eau je m'en vais pleurer

Du fond de mon âme je te dis adieu
Le vent froid souffle sur mon visage
Il est temps de franchir le passage
Je m'en vais pour les cieux
Au bord de l'eau je m'en vais me jeter
Et de là-haut sur toi veiller
Invaincu
Dans la noirceur de ce monde
J'ai réussi à ne pas pleurer
Face à sa beauté immonde
Je n'ai pas été leurré

Je n'ai pas oublié les menaces
Ni les horreurs de la nuit
Je garde mon calme et tenace
Je lutte contre ses ennuis

Suite à ses blessures
Sur mon corps ensanglanté
Perlent ces tristes peintures
De mon âme sans cesse violentée

Par ces nombreuses cicatrices
J'ai longtemps gardé la foi
D'une journée unificatrice
Et véritable à la fois

Par mon esprit je voyage
Loin de toute cette douleur
Miroir obscur de notre âge
Plein de peurs et de laides couleurs

Que disparaisse cette haine
Trop liée aux châtiments
Que disparaissent toutes les peines
Destructrices de sentiments

Loin de la colère et des larmes
Que je n'ai pas abandonnées
Je vous laisse les armes
Je serais le premier à pardonner

Moi j'ai eu cette chance
Je suis le maître de mon destin
Je jouerai ma propre danse
En suivant mon instinct

De cet effroyable enfer
J'en sors meurtri et brisé
Mais aussi seul et fier
D'avoir vaincu l'adversité

Je tire de tout cela ma force
Maintenant que je me suis apaisé
Je n'y ferai aucune entorse
Même si ce n'est pas aisé

Malgré toute cette souffrance
Infligée sans hâte chaque jour
Malgré toute ces circonstances
Mon cœur m'appartiendra toujours

Publicité

Partager cette page

Arckhangelos

Arckhangelos

Auteur de 87 fiches
Dernière publication : Peuple de l'Abîme (Le) (index Oeuvres Littéraires et des Beaux Arts)

Le mot de l'auteur :

Avatar Révolté de Classe Karmique, Harceleur Angélique d'un Naturel Gourmand, Éveillé à la Littérature, Original Spécimen

Chargement...

2 commentaires dans la discussion Galerie Arck by Arckhangelos

  1. Caro

    Caro8 Mai 2014

    Pour l'instant je n'ai lu que les avant propos en cherchant un texte qui t'aurait été inspiré directement par cette muse dont tu parles dans ton intro, mais aucun ne m'a semblé correspondre. Peux-tu assouvir ma curiosité?
  2. Arckhangelos

    Arckhangelos12 Mai 2014

    Haha, une question assez facile à répondre. La muse a été une source d'inspiration que je qualifierais de secondaire. Il y a des choses que j'ai écrit qu'elle m'a plus ou moins inspiré mais qui ne sont pas présents dans cette galerie. Cependant, à l'époque, je l'ai plus ressenti comme une sorte de carburant, quelque chose qui te pousse à continuer, de donne une certaine motivation plutôt que la vision romantique et contemplatif de la chose à savoir : vanter les qualités de la belle, sublimer... Lire la suite
Continuez la discussion dans les forums : Galerie Arck by Arckhangelos